Bienvenue à tous et à toutes. Et bonne visite...     Jeudi 25 mai 2017  


Tous les humains morts pendant leur enfance iront au Paradis, car morts lorsque encore innocents

Les humains qui sont morts avant d'atteindre l'age de responsabilité (la puberté) : qu'adviendra-t-il d'eux dans l'au-delà ? D'après l'avis qui semble pertinent, ils seront au Paradis. C'est l'avis de al-Bukhârî, de al-Qurtubî, de an-Nawawî, de Ibn Hajar al-'Asqalânî... –…

Qu'est-ce que le degré de Certitude (اليَقِيْن) dont parle le Coran, et qu'il oppose au Doute (الشَكّ) ?

Cette Certitude, Yaqîn (اليقين), et ce Doute, Shakk (الشكّ), on les retrouve ainsi mentionnés dans la Parole de Dieu : - "وَإِذَا قِيلَ إِنَّ وَعْدَ اللَّهِ حَقٌّ وَالسَّاعَةُ لَا رَيْبَ فِيهَا قُلْتُم مَّا نَدْرِي مَا السَّاعَةُ إِن نَّظُنُّ إِلَّا ظَنًّا…

Quand le Prophète (sur lui soit la paix) accomplit la prière funéraire sur le chef des Hypocrites, Abdullâh ibn Ubayy Ibnu Salûl

L'Hypocrite, en arabe : "munâfiq", est celui qui se dit et se montre musulman alors qu'en son for intérieur il est sciemment non-musulman ; en fait il ne se dit musulman que par opportunisme. - Un premier événement : A…

العلم - Ce que l'homme ne peut pas savoir - Ce qu'il peut savoir - Ce qu'il doit savoir - De quels outils dispose-t-il pour le savoir ?

L'homme a la capacité d'avoir, dans son esprit, des connaissances liées à la réalité. Nous employons ici le terme "connaissance" en son sens premier : - "Il fait froid aujourd'hui" : c'est une connaissance que l'homme obtient par la sensation…

Le langage humain - Mot (= Signifiant), Sens (= Signifié), Réalité

- Introduction) C'est Dieu Lui-même qui a enseigné au premier humain les noms de toute chose : – Le passage coranique qui évoque cette particularité de Adam : "وَعَلَّمَ آدَمَ الأَسْمَاء كُلَّهَا ثُمَّ عَرَضَهُمْ عَلَى الْمَلاَئِكَةِ فَقَالَ أَنبِئُونِي بِأَسْمَاء هَؤُلاء…

Les Mots (الألفاظ) sont Importants. Et tout aussi important est de connaître le(s) Sens (المعنى/ المعاني) qui est(sont) véritablement le(s) leur(s), et qui les fait(font) évoquer telle, ou telle autre Réalité (الحقيقة الخارجة)

I) Introduction : Pour nous faire savoir ce en quoi Il veut que nous croyons (i'tiqâd) et ce qu'Il veut que nous faisons ('amal), Dieu a révélé à Son Messager un texte (le Coran) qui est composé de Mots. De…

Le terme "'Urf" / "Ma'rûf" désigne à la fois : "Ce qui est Bien", et : "Ce qui est d'usage /bienséant" - المعروف المعيّن بالشرع، والمعروف المفوَّض تفصيله إلى عادة الناس

"'Urf" et "Ma'rûf" sont synonymes. C'est bien pourquoi dans le Coran on lit : "وَأْمُرْ بِالْمَعْرُوفِ" (Coran 31/17), et aussi : "وَأْمُرْ بِالْعُرْفِ" (Coran 7/199). Al-Bukhârî écrit ainsi : "العُرْفُ: المَعرُوفُ" (Al-Jâmi' us-Sahîh). On lit également dans Lissân ul-'Arab :…

La Révélation induit-elle (Inshâ', إنشاء) les Normes (ahkâm), ou ne fait-elle que les mettre en lumière (Kashf, كشف) ? Même question par rapport au Ijtihâd : fait-il Inshâ' (إنشاء) ou bien Kashf (كشف) des Normes (ahkâm, أحكام) ?

La problématique : – On entend dire que, contrairement à la Révélation - qui induit, inshâ', le caractère bon ou mauvais des actions -, le Ijtihad des ulémas ne fait, pour sa part, que mettre ce caractère en lumière, kashf…

"La Shar' ullâh dit telle chose..." : peut-on dire cela de façon absolue quand c'est seulement une déduction d'un Mujtahid, et pas ce que dit explicitement un Verset coranique ou un Hadîth ? - "Faut-il distinguer Sharî'a et Fiqh ?" - "الفرق بين الشرع المنزل، والشرع المؤول، والشرع المبدل" (p. 1/2)

Introduction : Le terme "Shar'" / "Sharî'a" désigne : "la Voie révélée dans son ensemble", et ne peut pas être traduit par : "Code Pénal". Nous l'avons exposé dans un ancien article. En fait, le terme "Shar'" / "Sharî'a" recouvre…

Différentes catégories par rapport à la plus ou moins grande subtilité dans la prise en considération de la Maslaha / Mafsada que le Réel présente face à la mise en pratique de l'Action requise - "التعارض بين العملين، والموازنة بينهما، والترجيح ؛ الاستصلاح" - Partie 3/3

Dans les 2 articles précédents, nous avons abordé la question de l'Istislâh : tenir compte de la Maslaha / Mafsada avant de mettre en pratique certaines actions, eu égard à la concurrence que le Réel présente devant nous : ---…

Il y a la chose (عين) qui est "حرام في نفسه" ("illicite pour ce qu'elle est en elle-même"). Et il y a aussi la chose (عين) qui est "حرام لغيره" ("illicite pour cause extérieure")

I) Ont été qualifiés de "halâl" et de "harâm" dans le Coran et la Sunna : des actions humaines (فِعل, plur. "أفعال"), mais aussi : des êtres/objets (عَيْن) : Lire cela de façon détaillée dans notre article : La règle…

فقه المآلات : Le musulman a devant lui la possibilité de pratiquer telle Action de Bien. Cependant, par rapport à la situation dans laquelle il se trouve dans le Réel (الواقع), la pratique de cette Action de Bien est susceptible d'entraîner (في المآل) un Problème (Mafsada). Que devra alors faire ce musulman : pratiquer l'Action, sans autre considération ? ou bien considérer la nature et le degré de cette Mafsada, ainsi que la probabilité de son entraînement ? "التعارض بين العملين، والموازنة بينهما، والترجيح ؛ الاستصلاح" - Partie 2/3

----- Dans les cas cités dans le premier article sur le sujet, il y avait évaluation entre l'avantage (Maslaha) et l'inconvénient (Mafsada) que présente chacun de deux actes qui s'opposent, et qui sont distincts et tous deux présents à l'instant…

Lorsque, par rapport à la situation dans laquelle il se trouve dans le Réel (الواقع), le musulman a devant lui 2 actions en concurrence : il ne pourra pratiquer qu'une seule des 2 et devra délaisser l'autre. Comment devra-t-il faire pour évaluer l'importance de chacune de ces 2 actions, puis choisir ? "التعارض بين العملين، والموازنة بينهما، والترجيح ؛ الاستصلاح" - Partie 1/3

- I) Le Coran et la Sunna orientent déjà notre raison à propos de qu'est-ce qui prédomine de Maslaha et de Mafsada au sein des actions humaines ('amal) liées aux différents objets ('ayn) : Ainsi, Dieu a dit explicitement de…

Quand le Prophète (صلى الله عليه وسلّم) prenait en considération les données du Réel (الواقع) dans certain de ce qu'il disait et faisait. (4ème partie.)

– I) Il y a certes des points au sujet desquels le Prophète (صلى الله عليه وسلّم) est demeuré sur une posture : Les propositions différentes (voire parfois les critiques) ou les incompréhensions de ceux qui étaient avec lui ne…

Des cas où, après un Ijtihad précédent, le Prophète (sur lui soit la paix) changea d'avis : soit suite à une Révélation ; soit suite à l'expérience du Réel ; soit suite à une nouvelle Réflexion ; soit suite à une Proposition d'un Compagnon. (Troisième partie)

Dans la Première Partie, puis dans la Seconde Partie de ce thème, nous avons vu que : – dans l'ensemble de ce que le Prophète (sur lui soit la paix) a dit de faire : il y a ce qu'il…

Tout ce que le Prophète (sur lui soit la paix) a dit de faire, cela lui a-t-il été révélé ? ou bien une partie est-elle le résultat de son ijtihad ? (Seconde Partie)

Dans la Première Partie, nous avons démontré que s'il y a de nombreuses choses que le Prophète (que Dieu le bénisse et le salue) a dit de faire ta'abbudan, il est d'autres choses qu'il a dit de faire maslahatan. Voici…

Dans l'ensemble de la Sunna du Prophète - sur lui soit la paix - (surtout, ici : ce qu'il a dit de faire), il y a une partie qui a été énoncée par Ta'abbud (تعبّد), et une autre par Maslaha (مصلحة). Et dans l'ensemble de ce qu'il a dit de faire par Ta'abbud, il y a ce qu'il a dit en tant que Messager (et qui est donc général), mais il y a aussi ce qu'il a dit en tant que médiateur seulement (et qui n'était pas obligatoire), ce qu'il a dit en tant que juge (qui est propre aux juges), et ce qu'il a dit en tant que chef politique (et qui est propre aux chefs politiques). (Première Partie)

- I) Différents états du prophète Muhammad (sur lui soit la paix) : Le Prophète (sur lui soit la paix) était chargé d'expliciter, par ses paroles, ses actions et ses silences, le Coran. A cet égard il était : –…

Peut-on donner une information au sujet de Dieu par un Qualificatif ou un ensemble de termes qui nous semble(nt) être le synonyme (مُرادف أو مُقارب) ou le corollaire (لازم) d'un terme que le Coran ou la Sunna a employé au sujet de Dieu ?

- Peut-on dire : "Dieu est Intelligent", sachant que le Coran dit que "Dieu est Savant", mais n'emploie pas à Son Sujet le qualificatif "Intelligent" ? - Peut-on dire en arabe : "الله قديم" (avec le terme "Qadîm" - "ce…

Peut-on extraire un Nom Qualificatif (Ism Sifa) de Dieu : à partir d'un Verbe (Fi'l), ou d'un Substantif (Masdar : Wasf), présents dans le Coran ou la Sunna ? (2/2)

Dans la 1ère partie de cet article, nous avions exposé que : --- "باب الإخبار عن الله بالاسم: أوسع من باب دعائه بذلك الاسم" : "Donner une information au sujet de Dieu par le moyen d'un Qualificatif, cela offre plus…

Peut-on extraire un Nom Qualificatif (Ism Sifa) de Dieu : à partir d'un Verbe (Fi'l), ou d'un Substantif (Masdar : Wasf), présents dans le Coran ou la Sunna ? (1/2)

- Tout terme dont il a été fait la négation explicite par rapport à Dieu dans le Coran ou la Sunna : nous faisons la négation de ce terme (et donc du sens qu'il véhicule) à propos de Dieu :…

Différentes terres d'Arabie et des environs, à l'époque du Prophète (sur lui soit la paix) et de ses premiers califes - Qu'est-ce qu'une terre "Kharâjî" ? et une terre "'Ushrî" ?

I) Il y avait alors : --- la Dâr ul-islam : l'espace où l'islam était institué ; --- la Dâr ul-ahd : la cité non-musulmane qui n'était pas en guerre contre la Dâr ul-islâm ; --- la Dâr ul-harb :…