La maison de l'islam

Comprendre l'islam... dans son authenticité, avec contemporanéité

Quel sera le premier signe annonciateur de la fin du monde ?

Par Anas • 27 août, 2012 • Catégorie: d - Commentaire de quelques propos du Prophète (شرح أحاديث), e - Evénements allant se dérouler avant la fin des temps (أشراط الساعة)

Question :

Pourriez-vous me dire quel sera le premier signe annonçant la fin du monde ? Celle-ci est-elle pour bientôt, comme certains le disent ?

-
Réponse :

Il est certain que dans les sources de l'islam, la fin du monde est évoquée : elle a plusieurs noms, notamment celui de "الساعة", "l'Heure" (le terme "القيامة" désigne quant à lui, stricto sensu, "la Résurrection", laquelle aura lieu après le second souffle dans le Cor ; cependant, il est vrai que parfois cet autre terme est lui aussi employé dans les sources avec le sens de "fin du monde").

Dans les sources de l'islam, sont aussi évoqués des événements devant se réaliser avant cette fin du monde ; ces événements sont présentés sous le nom de "Signes de l'Heure" ("أشراط الساعة" ou "أمارات الساعة") .

Cependant, quand viendra la fin du monde, seul Dieu le sait. C'est ce que le Prophète avait explicitement affirmé à l'ange Gabriel venu lui poser quelques questions, et notamment "Quand aura lieu la fin du monde ?" ; il lui avait alors répondu : "Le questionné n'en sait pas plus que celui qui le questionne" (al-Bukhârî, Muslim).

Ne cédons donc pas à d'inutiles angoisses suite à des lectures faites ici et là. Vivons sereinement et normalement. Cependant, n'oublions pas, parallèlement, de préparer notre vie après notre mort, car, comme le dit une célèbre parole, "Celui qui meurt, sa fin du monde à lui a déjà eu lieu" ("فإن كل من مات فقد دخل في حكم الآخرة؛ وبعض الناس يقول: من مات فقد قامت قيامته؛ وهذا الكلام بهذا المعنى صحيح" : An-Nihâya fi-l-fitan wa-l-malâhim, p. 21). C'est-à-dire que celui qui meurt est déjà passé dans l'au-delà, et celui-là a déjà fait ce qu'il pouvait faire de foi et de bonnes actions (il est vrai que certaines actions - bonnes ou mauvaises - qu'il a faites sur Terre et dont la réalisation se poursuit malgré son départ, ces actions là continuent à être inscrites à son compte ; cependant, il s'agit bien de choses qu'il a mises en place de son vivant). (At-Tabarî a rapporté quant à lui dans son Tafsîr cette parole de al-Mughîra ibn Shu'ba : "يقولون: القيامة القيامة، وإنما قيامة أحدهم: موته" : "(Les gens) disent : "La fin du monde", "la fin du monde" ! Or la fin du monde de (chacun) d'eux, c'est sa mort.")

Il ne faut donc pas tomber dans l'angoisse et la paranoïa.
Mais il ne faut pas non plus vivre dans l'insouciance totale (al-ghaf'la).
En fait il faut vivre sereinement, tout en gardant à l'esprit que cette vie n'est pas la fin et qu'il faut vivre ici-bas tout en préparant sa vie après la mort aussi.

-
Cela étant dit, quel est le premier des signes de la fin approchante du monde ?

La réponse à cette autre question est que la primauté ne peut être que relative, et cette relativité fait que différents événements ont tous été qualifiés de "premier signe".

"عن أبى زرعة قال جلس إلى مروان بن الحكم بالمدينة ثلاثة نفر من المسلمين فسمعوه وهو يحدث عن الآيات أن أولها خروجا الدجال. فقال عبد الله بن عمرو: لم يقل مروان شيئا! قد حفظت من رسول الله صلى الله عليه وسلم حديثا لم أنسه بعد؛ سمعت رسول الله صلى الله عليه وسلم يقول: إن أول الآيات خروجا طلوع الشمس من مغربها وخروج الدابة على الناس ضحى وأيهما ما كانت قبل صاحبتها فالأخرى على إثرها قريبا" : Marwân ibn ul-Hakam dit un jour devant trois personnes que le premier des signes serait la sortie du Messie Dajjâl. Mis au courant de cela, Abdullâh ibn Amr ibn ul-Âs dit alors que Marwân n'avait pas dit là quelque chose de correct, car lui, Abdullâh, avait entendu le Prophète dire chose différente quant au premier signe : il l'avait entendu dire : "Le premier signe sera le lever du soleil à l'ouest et l'arrivée de la bête devant les hommes une matinée ; celui d'entre ces deux qui apparaîtra avant l'autre, l'autre la suivra de près" (Muslim, 2941).

Ibn Hajar écrit que, malgré le désaccord que Abdullâh ibn 'Amr exprima avec celui-ci, le propos de Marwân n'est pas entièrement faux, eu égard au fait que la primauté des signes est relative (cf. FB 11/429).

En effet, si le hadîth que Abdullâh ibn 'Amr avait entendu du Prophète affirme que le premier des signes sera le lever du soleil à l'ouest, il est un autre hadîth, que Anas ibn Mâlik a quant à lui entendu, qui affirme quant à lui que le premier des signes sera le feu qui obligera les hommes à se rassembler à Shâm : "أما أول أشراط الساعة فنار تحشر الناس من المشرق إلى المغرب" : al-Bukhârî 3151).

En fait aucun de ces deux hadîths (celui relaté par Abdullâh ibn 'Amr, qui dit que le premier signe sera le lever du soleil ; et celui relaté par Anas, qui dit que le premier signe sera le feu) ne contredit l'autre. Simplement, la primauté est relative :
– la sortie de Dajjâl est le premier signe – comme le disait Marwân –, mais le premier signe de l'entrée dans la phase de bouleversement général de la situation sur Terre ; cette phase prendra fin avec la mort de Jésus (après le déferlement et la fin de Gog et Magog) ("خروج الدجال أول الآيات العظام المؤذنة بتغير الأحوال العامة في معظم الأرض؛ وينتهي ذلك بموت عيسى ابن مريم" : FB 11/429) ;
– le lever du soleil de l'ouest est également le premier signe de la fin du monde – comme le dit le hadîth relaté par Abdullâh ibn 'Amr –, mais, cette fois, le premier signe d'entrée dans la phase de bouleversement général de la situation de l'Univers tout entier ; cette phase durera jusqu'à la fin du monde proprement dite ("طلوع الشمس من المغرب هو أول الآيات العظام المؤذنة بتغير أحوال العالم العلوي؛ وينتهي ذلك بقيام الساعة" : FB 11/429) ;
– le feu est lui aussi le premier signe – comme le dit le hadîth relaté par Anas –, mais le premier signe de la survenue immédiate de la fin du monde ; car immédiatement après lui (ou après le vent venant juste après lui) ce sera effectivement la fin du monde ("وأول الآيات المؤذنة بقيام الساعة: النار التي تحشر الناس" : FB 11/429 ; voir aussi FB 13/103).

C'est bien ce caractère relatif de la primauté de tel ou tel signe qui explique que le feu a été présenté dans un hadîth comme le premier, et dans un autre comme étant le signe de la fin du monde survenant en dernier. Voici ces 2 hadîths :
- "أما أول أشراط الساعة فنار تحشر الناس من المشرق إلى المغرب" (hadîth relaté par Anas : al-Bukhârî 3151) ;
- "وآخر ذلك تخرج نار من اليمن من قعر عدن تسوق الناس إلى المحشر" (hadîth relaté par Hudhayfa ibn Assîd : Muslim).
En fait cette différence s'explique par le fait que ce feu sera le dernier signe par rapport aux signes l'ayant précédé ; mais il sera le premier signe par rapport à la survenue immédiate de la fin du monde, vu qu'après lui il n'y aura pas d'autre signe ("ويجمع بينهما بأنّ آخريتها باعتبار ما ذكر معها من الآيات؛ وأوليتها باعتبار أنها أول الآيات التي لا شيء بعدها من أمور الدنيا أصلا بل يقع بانتهائها النفخ في الصور، بخلاف ما ذكر معها فإنه يبقى بعد كل آية منها أشياء من أمور الدنيا" : FB 13/103) .

Hudhayfa ibn Assîd relate que le prophète Muhammad (que Dieu le bénisse et le salue) a cité 10 signes qui se produiront avant la fin du monde ("عن حذيفة بن أسيد الغفارى قال كنا قعودا نتحدث فى ظل غرفة لرسول الله صلى الله عليه وسلم فذكرنا الساعة فارتفعت أصواتنا. فقال رسول الله صلى الله عليه وسلم: لن تكون - أو لن تقوم - الساعة حتى يكون قبلها عشر آيات: طلوع الشمس من مغربها وخروج الدابة وخروج يأجوج ومأجوج والدجال وعيسى ابن مريم والدخان وثلاث خسوف خسف بالمغرب وخسف بالمشرق وخسف بجزيرة العرب وآخر ذلك تخرج نار من اليمن من قعر عدن تسوق الناس إلى المحشر") (rapporté par Muslim).
En commentaire de ce hadîth, at-Tîbî fait comprendre qu'il s'agit là de 10 Grands et Ultimes signes. Il écrit : "الآيات أمارات للساعة إما على قربها وإما على حصولها. فمن الأول: الدجال ونزول عيسى ويأجوج ومأجوج والخسف. ومن الثاني: الدخان وطلوع الشمس من مغربها وخروج الدابة والنار التي تحشر الناس" :
"(Ces) signes (آيات) sont des signes de la fin du monde :
– soit de la (grande) proximité de celle-ci,
– soit de son imminence.
Relèvent du premier type de signes [ceux de la grande proximité de la fin du monde] :
- (la sortie de) Dajjâl ;
- la descente de Jésus ;
- (la sortie de) Gog et Magog ;
- et (les 3) engloutissements.
Et relèvent du second type [= les signes de l'imminence de la venue de la fin du monde] :
- la fumée ;
- le lever du soleil de l'ouest ;
- la sortie de la bête ;
- et le feu qui rassemblera les hommes"
(cité dans FB 11/428).

-
En résumé, dans les hadîths on trouve plusieurs choses présentées chacune comme constituant "le premier signe de la fin du monde" :

1) Le premier signe de la fin du monde : la venue du dernier des prophètes :

Dieu dit dans le Coran : "فَهَلْ يَنظُرُونَ إِلَّا السَّاعَةَ أَن تَأْتِيَهُم بَغْتَةً فَقَدْ جَاء أَشْرَاطُهَا فَأَنَّى لَهُمْ إِذَا جَاءتْهُمْ ذِكْرَاهُمْ" : "N'attendent-ils donc que l'Heure, qu'elle leur vienne soudainement ? Eh bien ses signes sont déjà venus ! Comment pourraient-ils donc, lorsqu'elle viendra à eux, se rappeler ?" (Coran 47/18).

Soit cette phrase est à comprendre comme signifiant que, au moment où Dieu révèle ce verset (au VIIè siècle de l'ère chrétienne), le temps de la venue de la majorité des signes de la fin du monde s'est rapproché : que les signes de la fin du monde "sont déjà venus" (فَقَدْ جَاء أَشْرَاطُهَا) signifie alors qu'ils "sont devenus proches" (فَقَدْ دَنَتْ أَشْرَاطُهَا) (At-Tadhkira 2/254).

Soit cette phrase est à comprendre comme signifiant que, au moment où Dieu révèle ce verset (au VIIè siècle de l'ère chrétienne), de tous les signes de la fin du monde, il y a effectivement (au moins) un signe qui s'est réellement déjà réalisé : Muhammad est déjà né et a déjà fait connaître son prophétat. Le fait est que la venue du dernier des prophètes constitue le premier signe de la fin prochaine du monde. En effet, adh-Dhahhâk et al-Hassan al-Basrî ont dit, en commentaire de ce verset : "Le premier de ses signes est la venue de Muhammad" (FB 11/425 ; At-Tadhkira 2/253).
Le Prophète (que Dieu le bénisse et le salue)
a dit lui-même : "بعثت أنا والساعة كهذه من هذه أو كهاتين" : "Nous avons été suscités, moi et la fin du monde, comme ces deux là", "وقرن بين السبابة والوسطى" et il joignit ses deux doigts : l'index et le majeur (al-Bukhârî, Muslim, etc.). La comparaison avec ces deux doigts tient au fait qu'il a précédé la fin du monde de peu, tout comme le majeur précède de peu l'index. Ou bien au fait que tout comme il n'y a aucun doigt entre le majeur et l'index, il n'y a entre Muhammad et la fin du monde aucun prophète (FB 11/424-425 ; At-Tadhkira, 2/254).

A part Dieu, nul ne connaît exactement le moment où aura lieu la fin du monde. Ici il est seulement dit que la période qui sépare la venue de Muhammad du moment où aura lieu la fin du monde est très courte par rapport au temps depuis lequel la Terre existe, et même par rapport au temps depuis lequel les humains existent sur Terre. Ibn Kathîr écrit ainsi : "ما بقي من الدنيا بالنسبة إلى ما مضى منها: شيء يسير جداً. ومع هذا، لا يعلم مقداره على التبيين والتحديد إلا الله عز وجل. كما لا يعلم مقدار ما مضى إلا الله عز وجل" : "(Le temps) restant d'existence de ce monde est chose très minime par rapport au (temps) qui s'est déjà écoulé (d'existence de) ce monde. Malgré tout, ne connaît la durée exacte de ce (temps restant) que Dieu. Tout comme ne connaît la durée du (temps) déjà écoulé que Dieu" (An-Nihâya fi-l-fitan wa-l-malâhim, p. 20).

La venue puis le décès de Muhammad (que Dieu le bénisse et le salue) constitue donc le premier signe de la fin du monde, dans le sens de premier signe de l'entrée dans la phase du début de la fin, puisque qui dit "dernier" dit "fin". Et avec son décès, comme le disait Umm Ayman, "la révélation venant du Ciel s'est interrompue" (ولكن أبكى أن الوحى قد انقطع من السماء) (Muslim).

-
2) Le premier signe de la fin du monde : la sortie du faux Messie :

La sortie du Messie Dajjâl est le premier signe (cela ressort de ce qu'a dit at-Tîbî en commentaire du hadîth suscité relaté par Hudhayfa ibn Assîd, et comme l'a dit Marwân), mais il est le premier signe de l'entrée dans la phase de bouleversement général de la situation sur Terre. Cette phase prendra fin avec la mort de Jésus (qui aura lieu après le déferlement et la fin de Gog et Magog) ("خروج الدجال أول الآيات العظام المؤذنة بتغير الأحوال العامة في معظم الأرض؛ وينتهي ذلك بموت عيسى ابن مريم" : FB 11/429).

-
3) Le premier signe de la fin du monde : le lever du soleil à l'ouest :

Abdullâh ibn 'Amr ibn il-'Âs relate que le Prophète a dit : "إن أول الآيات خروجا طلوع الشمس من مغربها وخروج الدابة على الناس ضحى وأيهما ما كانت قبل صاحبتها فالأخرى على إثرها قريبا" : "Le premier signe sera le lever du soleil à l'ouest et l'arrivée de la bête devant les hommes une matinée ; celui d'entre ces deux qui apparaîtra avant l'autre, l'autre la suivra de près" (Muslim, 2941). Al-Hâkim dit qu'apparemment, de ces deux signes, ce sera le lever du soleil de l'ouest qui aura lieu le premier ; quant à la sortie de la bête, elle aura lieu ensuite : soit le même jour, soit quelques jours après (FB 11/429).
Le lever du soleil de l'ouest est le premier signe de l'entrée dans la phase de bouleversement général de la situation de l'Univers tout entier. Cette phase durera quant à elle jusqu'à la fin du monde proprement dite ("طلوع الشمس من المغرب هو أول الآيات العظام المؤذنة بتغير أحوال العالم العلوي؛ وينتهي ذلك بقيام الساعة" : FB 11/429).

-
4) Le premier signe de la fin du monde : le feu qui poussera les hommes vers Shâm :

Anas ibn Mâlik relate que le Prophète a dit : "أما أول أشراط الساعة فنار تحشر الناس من المشرق إلى المغرب" : "Quant au premier signe de la fin du monde, ce sera un feu qui rassemblera les hommes de l'est vers l'ouest" (al-Bukhârî 3151).
Ce feu sera le premier signe de la survenue immédiate de la fin du monde. Car immédiatement après lui (ou immédiatement après le vent venant juste après lui) ce sera effectivement la fin du monde ("وأول الآيات المؤذنة بقيام الساعة: النار التي تحشر الناس" : FB 11/429 ; voir aussi FB 13/103).

Wallâhu A'lam (Dieu sait mieux).