Bienvenue à tous et à toutes. Et bonne visite...     Dimanche 31 mai 2020  


A qui s'adresse le propos présent dans tel, ou tel, versets du Coran ? - مَن المُخاطَب في الآية ؟

Le Coran constitue une orientation à l'attention de tous les humains. Néanmoins, certains propos (ce peut être un impératif à faire quelque chose, un impératif à ne pas faire quelque chose, un reproche lié à une croyance précise ou à…

Dieu a promis d'aider Ses Messagers (sur eux soit la paix) en ce monde - (II)

Suite de : Qu'est-ce que l'Aide de Dieu ? - ما المراد بـ{نَصْر الله} ؟. -Dieu dit : --- "إِنَّا لَنَنصُرُ رُسُلَنَا وَالَّذِينَ آمَنُوا فِي الْحَيَاةِ الدُّنْيَا وَيَوْمَ يَقُومُ الْأَشْهَادُ" : "Nous aidons assurément Nos Messagers et ceux qui ont…

Chaque Réussite en ce monde n'est pas toujours due à une Aide de la part de Dieu - Et chaque malheur en ce monde n'est pas toujours dû à un Mécontentement de la part de Dieu (2/2)

Suite de : Les malheurs qui touchent les uns et les autres (certains plus que d'autres) pendant leur vie terrestre, ne sont pas toujours des punitions divines : parfois ils le sont, parfois pas (1/2). -A lire au préalable :- Qu'est-ce…

Les malheurs qui touchent les uns et les autres (certains plus que d'autres) pendant leur vie terrestre, ne sont pas toujours des punitions divines : parfois ils le sont, parfois pas (1/2)

Dans la vie d'après la mort, le malheur qui touche quelqu'un est une sanction (ayant pour objectif la rétribution, mais aussi la purification). Par contre, dans ce monde, certes, une difficulté touchant quelqu'un ne se produit (comme tout bonheur) que…

Apporter foi, est-ce une action de la Raison, ou du Cœur ? - Entre M. Raison et Mlle Cœur

I) Le cœur de tout homme est-il toujours bon, quoi qu'il fasse ? – D'une part, le Coran dit ce qui laisse comprendre que le Cœur contient toujours du bien : "وَلَقَدْ ذَرَأْنَا لِجَهَنَّمَ كَثِيرًا مِّنَ الْجِنِّ وَالإِنسِ لَهُمْ قُلُوبٌ لاَّ…

Les argumentations du Coran confèrent la certitude (اليقين) à la Raison, mais à la Raison qui est mariée au Cœur : il s'agit d'appréhender ces arguments avec le Raisonnement fait avec l'accompagnement du Cœur ('Aql bi-l-Qalb) - (العقل بالقلب) - (part. 2/2) - Avec quelques Arguments du Coran quant à l'absence d'une divinité autre que Dieu

Ibn Taymiyya écrit que les Assertions présentes dans le Coran en tant qu'Arguments sont toutes en soi vraies (Sâdiqa) et confèrent la certitude (Yaqîniyyât) ; cependant : --- certaines de ces assertions coraniques sont reconnues par tous les humains (ou…

Ce que le Coran a énoncé sans le prouver (الحُجَّة) ni argumenter - La question du référentiel de son interlocuteur - Quand on a de sérieux doutes quant à certaines croyances énoncées par le Coran (part. 1/2)

Question : "As-salamu alaykum. (...) Après plus de 15 années de pratique assidue, et de suivi assidu de cours dans les Mosquées, Institut Untel, et même en Egypte, pendant lesquelles j'ai épongé presque toutes les questions de Aqîda et Fiqh,…

La Da'wa et la Mujâdala - Les argumentations du Coran (3/3) - Commentaire de Coran 16/125 : "ادْعُ إِلِى سَبِيلِ رَبِّكَ بِالْحِكْمَةِ وَالْمَوْعِظَةِ الْحَسَنَةِ وَجَادِلْهُم بِالَّتِي هِيَ أَحْسَنُ" : "Appelle à la Voie de ton Seigneur par la Hikma et la Maw'iza Hassana. Et débats avec eux par la façon qui est (la) meilleure."

Ce célèbre verset du Coran se lit ainsi : "ادْعُ إِلِى سَبِيلِ رَبِّكَ بِالْحِكْمَةِ وَالْمَوْعِظَةِ الْحَسَنَةِ وَجَادِلْهُم بِالَّتِي هِيَ أَحْسَنُ" : "Appelle (Da'wa) à la Voie de ton Seigneur par la Sagesse (al-Hikma) et la bonne exhortation (al-Maw'izat ul-Hassana). Et…

Ce que le Coran a énoncé et dont il a aussi présenté l'argument (الحُجَّة) - Et ce qu'il a énoncé mais qu'il n'a pas justifié par un argument

Dans le Coran on trouve, pour désigner : "l'argument", "la preuve", les termes : "Hujjah", "Bayyina", "Bur'hân", "Sultân", "Âyah" (dans l'une des utilisations du terme), et également : "'Ilm" (mais uniquement lorsque ce terme a le sens de "Mâ bihî…

Chez l'homme, il existe : l'action et le comportement qui sont mûs par le Naturel (Tab'î) et qui constituent donc des besoins naturels (Tab'î) ; et l'action et le comportement qui sont mûs par la Raison et la Maturité ('Aqlî), et qui sont ainsi des devoirs - الفرق بين الطبعيّ والعقليّ

I) Introduction : L'homme a un aspect "rationnel", au sens, ici, de : "réfléchi" ('Aqlî) mais aussi un aspect pulsionnel et émotionnel ("naturel" : "Tab'î") : --- lorsqu'il a faim, il a besoin de manger ; cela relève de ses…

Qu'est-ce le Désir (al-Hawâ, "الهوى", ash-Shahwa, "الشهوة"), qui est évoqué comme étant différent du Cœur (al-Qalb, "القلب") et de la Raison (al-'Aql, "العقل") ?

Introduction) Il existe (entre autres) 3 facultés humaines : Il y a : --- le Désir (الهوى), qui concerne les choses dont l'homme a naturellement besoin pour sa vie sur Terre en société ; --- le Cœur (القلب), qui est la…

La Cause Motrice (العلة الفاعلية), et la Finalité (العلة الغائية) - La Motivation (التعليل)- Quelques particules (أحرف) et constructions (تركيبات) en langue arabe exprimant cette Motivation (التعليل)

Aujourd'hui, seule est appelée "Cause" ce qui sera désigné ci-dessous sous le nom de "Cause Principale" (العلة المباشرة). Mais chez Aristote, 4 "Causes" avaient été proposées (nous les évoquerons plus bas). Et cette quadruple définition de "Cause" a été reprise…

L'Implication dans le réel, et l'Implication dans le mental (اللزوم الخارجي واللزوم الذهني) - L'Indication (الدلالة) - La Déduction (الاستدلال)

- Ci-après : --- le Réel (الواقع / الحقيقة الخارجة) sera désigné par "A" ; --- et la Raison humaine (العقل / الذهن) par : "B". - I) Implication (Luzûm) ; Impliquant (Malzûm) ; Impliqué (Lâzim) : – L'implication se dit…

Les "Amthâl" (pluriel de Mathal) du Coran et de la Sunna : ce que Dieu ou Son Messager a présenté comme "comparants", "exemples", afin de mieux nous faire comprendre certaines choses - أمثال القرآن والسنة - (p. 3/3)

Avant de lire cet article-ci, il faut avoir lu celui-là : Mithl, Mathal et Mithâl : que désignent ces termes ? (1/3) - المِثل والمَثل والمثال. - Introduction : Le terme "مثل", "Mathal", possède plusieurs sens (lire l'article suscité :…

Lorsqu'un même nom renvoie à deux choses ayant quelque chose en commun mais ayant aussi des points de différence - Et lorsque deux noms différents renvoient à la même réalité - Par ailleurs : Quelle différence y a-t-il entre "مثل" ("Mithl") et "شبه" ("Shib'h") ? (2/3)

La chose semblable se dit "Mithl" (مثل), ou "Mathîl" (مثيل). Elle se dit aussi : "نظير" : "Nazîr", comme ar-Râghib l'a écrit : "والنظير: المثيل" (Al-Muf'radât). Ibn 'Âshûr définit le "Mithl" ("semblable") en ces termes : "والمثل أصله النظير والمشابه،…

Mithl, Mathal et Mithâl : que désignent ces termes ? (1/3) - المِثل والمَثل والمثال

- I) La racine trilitère arabe "م-ث-ل" / "M-Th-L" recèle deux sens principaux : --- a) "نصب" : ériger ; --- b) "صور" : donner forme à / dessiner. Ar-Râghib al-Asfahânî écrit : "أصل المثول: الانتصاب. والممثل: المصور على مثال…

Comment comprendre le passage du Coran qui dit, parlant d'Hypocrites : "S'ils se détournent, alors saisissez-les et tuez-les là où vous les trouvez" : "فَإِن تَوَلَّوْاْ فَخُذُوهُمْ وَاقْتُلُوهُمْ حَيْثُ وَجَدتُّمُوهُمْ" ? (Commentaire de Coran 4/88-91)

-Voici tout le passage : "فَمَا لَكُمْ فِي الْمُنَافِقِينَ فِئَتَيْنِ وَاللّهُ أَرْكَسَهُم بِمَا كَسَبُواْ أَتُرِيدُونَ أَن تَهْدُواْ مَنْ أَضَلَّ اللّهُ وَمَن يُضْلِلِ اللّهُ فَلَن تَجِدَ لَهُ سَبِيلاً {4/88} وَدُّواْ لَوْ تَكْفُرُونَ كَمَا كَفَرُواْ فَتَكُونُونَ سَوَاء فَلاَ تَتَّخِذُواْ مِنْهُمْ أَوْلِيَاء حَتَّىَ…

Comment comprendre le verset du Coran qui dit : "Et tuez-les là où vous les trouvez, et expulsez-les de là où ils vous ont expulsés" : "وَاقْتُلُوهُمْ حَيْثُ ثَقِفْتُمُوهُمْ وَأَخْرِجُوهُم مِّنْ حَيْثُ أَخْرَجُوكُمْ" (Coran 2/191) ?

- Voici tout le passage : – 2/190 jusqu'à 2/193 : "وَقَاتِلُواْ فِي سَبِيلِ اللّهِ الَّذِينَ يُقَاتِلُونَكُمْ وَلاَ تَعْتَدُواْ إِنَّ اللّهَ لاَ يُحِبِّ الْمُعْتَدِينَ {2/190} وَاقْتُلُوهُمْ حَيْثُ ثَقِفْتُمُوهُمْ وَأَخْرِجُوهُم مِّنْ حَيْثُ أَخْرَجُوكُمْ وَالْفِتْنَةُ أَشَدُّ مِنَ الْقَتْلِ وَلاَ تُقَاتِلُوهُمْ عِندَ الْمَسْجِدِ…

Quand on étudie le Coran, il faut chercher à découvrir : 1) : le sens que tel mot ou groupe de mots a dans la langue arabe (al-Ma'nâ al-lughawî) (معنى اللفظ اللغويّ) ; et 2) : ce que, dans le passage étudié, Dieu a signifié / désigné par ce mot ou groupe de mots (al-Murâd) (مراد الله من هذا اللفظ في هذه الآية)

Quand on étudie le Coran dans son texte originel arabe, il faut d'abord comprendre le sens que ce terme possède en langue arabe. Or certains mots présents dans le texte du Coran sont dits : "غريب", pour : "rare d'utilisation".…

Les Polythéistes parmi lesquels Abraham (عليه السلام) vivait à Harrân croyaient-ils en l'existence de Dieu ? - Et pourquoi Abraham, argumentant avec eux, leur dit-il : "Adorez-vous ce que vous sculptez ?", alors qu'on sait que les Polythéistes adorent des êtres invisibles, dont les statues ne sont que les Qibla ?

- Certaines personnes font la substance de l'objection suivante : "Pourquoi le Coran relate-t-il que Abraham a dit aux gens de son peuple : "أَتَعْبُدُونَ مَا تَنْحِتُونَ" : "Adorez-vous ce que vous sculptez ?" (Coran 37/95), alors même que le Coran…

Le terme "Sourate" (سورة) provient (d'après l'un des avis) de "Sûr ul-Madîna" (سور المدينة), pour : "Mur d'Enceinte de la Ville". Et comme c'est le cas pour les Murs, les Sourates moyennes et longues sont constituées d'un nombre pluriel de Blocs, eux-mêmes de taille variable

Une Sourate du Coran, c'est un chapitre, une section, du texte coranique : le texte du Coran étant composé de versets, chaque Sourate comporte un certain nombre de versets. Cela va de 3 pour la plus petite (il s'agit de…

Le Juge (Qâdhî), et la nécessité pour lui d'arbitrer avec impartialité et rigueur les affaires qui lui sont soumises (Commentaire de Coran 4/105-115)

- I) Dieu dit dans le Coran, s'adressant aux détenteurs d'une autorité (de quel niveau qu'elle soit) : "إِنَّ اللّهَ يَأْمُرُكُمْ أَن تُؤدُّواْ الأَمَانَاتِ إِلَى أَهْلِهَا وَإِذَا حَكَمْتُم بَيْنَ النَّاسِ أَن تَحْكُمُواْ بِالْعَدْلِ إِنَّ اللّهَ نِعِمَّا يَعِظُكُم بِهِ إِنَّ اللّهَ…

Lorsque, quelque chose en relation avec l'instant T, le Coran et la Sunna le désignent par le nom qui n'a été employé, pour le désigner, que postérieurement à cet instant T, mais antérieurement à la prononciation, par Dieu, du Coran, et, par le prophète Muhammad (صلى الله عليه وسلم), des Hadîths

Primo, Dieu dit : "وَمَا أَرْسَلْنَا مِن رَّسُولٍ إِلاَّ بِلِسَانِ قَوْمِهِ لِيُبَيِّنَ لَهُمْ فَيُضِلُّ اللّهُ مَن يَشَاء وَيَهْدِي مَن يَشَاء وَهُوَ الْعَزِيزُ الْحَكِيمُ" : "Et Nous n'avons suscité de messager qu'avec la langue de son peuple, afin qu'il (puisse) leur…