1.5 - Reconnaître Dieu comme divinité (تأليه الله), et ne diviniser rien d'autre que Lui (توحيد الله في الألوهية)

Le terme "Dîn" a été employé dans le Coran au travers (entre autres) des formules suivantes : "دِين الْمَلِكِ", "دِين أَهْل الْكِتَابِ", "دِين اللَّهِ". Que signifie donc le terme coranique "Dîn" ?

A l'origine, "Dîn" signifie : "se conformer à", "se comporter". Il signifie aussi : "prendre le compte de quelqu'un" (المحاسبة) (comme dans le hadîth : "الكَيِّسُ مَنْ دَانَ نَفْسَه"). Il signifie ensuite : "rétribution" (الجزاء). On trouve le premier et…

Que désigne le terme coranique "Thâgût" (الطاغوت), au sujet duquel le Coran demande aux croyants de se préserver de lui ?

Un verset du Coran dit : "وَاعْبُدُواْ اللّهَ وَلاَ تُشْرِكُواْ بِهِ شَيْئًا" : "Et faites la 'Ibâda de Dieu, et ne Lui associez rien (dans la 'Ibâda)" (Coran 4/36). Dans ce verset, on lit 2 choses : --- A) faire…

Se prosterner devant autre que Dieu, est-ce systématiquement une action de kufr akbar ? - Pourquoi le besoin d'une Qibla pour se prosterner devant Dieu ? - لما ذا قِبْلَةٌ لِلّه ؟

De la différence existant entre : "Adresser une prosternation à un être" (ci-après : "A"), et "Se prosterner en étant face à quelque chose" (ci-après : "A'" ou "B")... Par rapport à ce qui se trouve face au prosternant (as-sâjid)…

Qu'est-ce que déclarer "illicite" ce que Dieu a déclaré "licite" (تحريم الحلال) ? - Le détenteur de l'autorité interdit (à ceux sur qui il a autorité) de faire quelque chose que Dieu a déclaré licite : est-ce du Tahrîm ul-halâl ?

Questions : – 1) "En pays musulman, lorsque le roi, le président, le parlement, le gouverneur ou le maire fait une loi disant qu'au musulman, il est interdit de bâtir des lieux d'habitation dans telle région, réservée à l'agriculture, ou…

Est-il vraiment inutile de rappeler à des musulmans le Tawhîd ullâh fi-r-rubûbiyya ?

– On trouve l'affirmation suivante chez certains critiques du mouvement Tablîgh : "Les gens du Tablîgh rappellent toujours le tawhîd ullâh fi-r-rubûbiyya : "C'est Allah qui fait pleuvoir, c'est Allah qui donne la nourriture, etc." Or, le tawhîd ur-rubûbiyya, même…

Voici différents "recouvrements" du terme "'Ibâda" ("adorer"), dans la formule : "عبادة الله" ("faire la 'Ibâda d'Allâh" : "adorer Dieu")

Quand on dit qu'il s'agit de faire "عبادة الله", de "faire la 'Ibâda d'Allah", d'"adorer Dieu", que signifie "adorer Dieu" ? Le sens de ce terme "adorer" est en fait plus ou moins étendu... - – Au sens général du…

Comment différencier la Simple Eloge (الثناء), de l'Eloge constituant une divinisation (الثناء الذي هو تأليه) ? Et comment distinguer la Simple Demande (المسألة), de la Demande constituant une Divinisation (المسألة التي هي تأليه) ?

1) A propos de l'éloge (Thanâ', الثناء) : Faire les éloges d'un être autre que Dieu, cela n'est pas systématiquement le diviniser. Il est même des éloges qui sont telles que, non seulement les faire n'est pas du shirk akbar,…

Que signifie "دعاء الله", "invoquer Dieu" ? Les 2 types d'invocations : l'invocation d'éloge (دعاء الثناء) et l'invocation de demande (دعاء المسألة)

I) Le sens du terme "Duâ'" : Au sens littéral, "Du'â'" signifie : "appeler". L'emploi de ce terme avec ce sens est présent dans le Coran, quand Dieu dit : "لَا تَجْعَلُوا دُعَاءَ الرَّسُولِ بَيْنَكُمْ كَدُعَاءِ بَعْضِكُمْ بَعْضًا" : "Ne…

La Perfection absolue n'appartient qu'à Dieu - Quant à l'homme, il ne peut tendre qu'à une perfection relative : celle propre à son espèce

Muhammad, le Messager de Dieu, est le modèle de perfection humaine. Que Dieu le bénisse et le salue. Cependant, il y a une différence entre la perfection humaine et la perfection absolue. La Perfection absolue appartient à Dieu, et à…

"لآ اِلَـهَ اِلا الله" : L'adhésion au Monothéisme revêt 2 grands Niveaux. En effet, l'action générale : "Adorer Dieu" (عبادة الله) revêt 2 Niveaux : "أصل العبادة", et "كمال العبادة". Et l'action interdite "Associer quelque chose à Dieu" ("إشراك شيء بالله في العبادة") revêt aussi 2 Niveaux : "كفر أكبر", et "فسق صغير"

I) Introduction : Un verset coranique : Dans le Coran, Dieu nous dit : "وَاعْبُدُواْ اللّهَ وَلاَ تُشْرِكُواْ بِهِ شَيْئًا" : "Et faites la 'Ibâda de Dieu, et ne Lui faites le Shirk de rien" (Coran 4/36). On trouve ici…

L'énonciateur (hâkim) - L'énonciation (hukm) - Le propos (mahkûm bih) - Ce au sujet de quoi le propos a été énoncé (mahkûm 'alayh) - الحاكم وحكمه والمحكوم به والمحكوم عليه

--- "Al-hukm bi-sh-shay'" signifie à l'origine : "affirmer quelque chose au sujet de quelque chose" ("والحكم بالشيء: أن تقضي بأنه كذا أو ليس بكذا، سواء ألزمت ذلك غيره أو لم تلزمه" : Al-Muf'radât. "فإن الحكم أن يقضى بشيء على شيء،…

Question d'un coreligionaire : "Obéir à une loi qui déclare licite ce que Dieu a clairement déclaré illicite, n'est-ce pas un acte de shirk akbar, contredisant donc aslu tawhîd il-ulûhiyya ?

Question : Des hommes, s'étant accordés le pouvoir absolu de légiférer, votent une loi qui déclare "interdite" une action qu'Allah a clairement déclarée "obligatoire" (c'est une action à propos du statut de laquelle il n'y a pas divergence d'interprétations entre…

Le "توحيد الله بالعبادة" / "توحيد الله في الألوهية" englobe et dépasse "توحيد الله في الربوبية"

- Sur le plan littéral : - 1) Rabb et Rubûbiyya : Rabb est en fait un nom d'action (masdar) valant participe actif (ism ul-fâ'ïl) ; il signifie : "tarbiya", c'est-à-dire : "faire avancer quelque chose jusqu'à sa complétion" :…

Non, la totalité des Mushrikûn n'adhèrent pas à toute la "Aslu Tahwîd ir-Rubûbiyya"

(La lecture de cet article sera impérativement précédée de celle de l'article suivant : - Le "توحيد الله في الألوهية" (également appelé : "توحيد الله بالعبادة") englobe et dépasse "توحيد الله في الربوبية").) - Ceux qui adorent d'autres que Dieu…

Les Chrétiens qui invoquent ceux et celles qu'ils considèrent saint(e)s : adhèrent-ils à toute la "Aslu Tawhîd ir-Rubûbiyya" ? Sont-ils alors Mushrikûn ?

(La lecture de cet article sera impérativement précédée de celle des deux article suivants : - "Tawhîd ur-rubûbiyya" & "Tawhîd ul-ulûhiyya" - Les Mushrikûn adhèrent-ils à "aslu tahwîd ir-rubûbiyya" ?) - Dieu, dans le Coran, reproche à des chrétiens que…

Se référer à autre chose que le Coran et la Sunna, est-ce systématiquement un acte de Kufr Akbar ? - Commentaire de Coran 4/60-70

Un verset du Coran dit : "فَلاَ وَرَبِّكَ لاَ يُؤْمِنُونَ حَتَّىَ يُحَكِّمُوكَ فِيمَا شَجَرَ بَيْنَهُمْ ثُمَّ لاَ يَجِدُواْ فِي أَنفُسِهِمْ حَرَجًا مِّمَّا قَضَيْتَ وَيُسَلِّمُواْ تَسْلِيمًا" : "Non, par ton Seigneur, ils ne seront pas croyants jusqu'à ce qu'ils te prennent…

Les termes qui ont été employés en tant que Qualificatifs de Dieu, peut-on les employer à propos d'autres que Lui ? (4/5)

I) Généralités sur le sujet : Bien entendu, le Nom propre "Dieu" (qui prend une majuscule en français) (en arabe : "Allah"), on ne peut pas l'utiliser pour un autre être que Dieu… Ci-après nous ne parlerons que des Noms Qualificatifs…

Quand des hommes invoquent un être autre que Dieu, c'est un esprit (en arabe : "djinn") qui "reçoit" ces invocations et qui, parfois, les exauce

Question : "Cher frère, pourquoi dans le Coran est-il dit que ceux que certains hommes invoquent en dehors de Dieu n'entendent même pas l'invocation (Coran 35/14), alors qu'on sait que des fétichistes concluent des pactes avec des djinns, qui les…

Est-il autorisé d'avoir recours aux services d'un djinn ? (هل يجوز استخدام الجنّ؟) - Réponse selon les recherches de Ibn Taymiyya et de Ibn ul-Uthaymîn

Question : Ceux qui "travaillent" avec des djinns (je veux dire par là : qui ont recours aux services d'un ou de djinn(s) pour réaliser certaines choses), est-ce qu'ils font du shirk akbar ? - Réponse : Cela dépend des…

Quand Jundub relate avoir "appris la foi avant d'apprendre le Coran", que désigne-t-il par le terme "foi" ?

Ce n'est pas par les normes juridiques (ahkâm shar'iyya) régissant les actes cultuels (al-'ibâdât), les relations sociales (al-mu'âmalât) ou le manger, le boire, l'habillement (al-'âdât) que le Prophète (sur lui soit la paix) avait commencé la formation de ses Compagnons.…

Quand l'homme atteint un degré où Dieu l'aime particulièrement

"عن أبي هريرة، قال: قال رسول الله صلى الله عليه وسلم: "إن الله قال: من عادى لي وليا فقد آذنته بالحرب. وما تقرب إلي عبدي بشيء أحب إلي مما افترضت عليه، وما يزال عبدي يتقرب إلي بالنوافل حتى أحبه، فإذا…

La confiance excessive dans les causes matérielles constitue-t-elle du shirk akbar ? Toute mention d'une cause (sabab) constitue-t-elle du shirk asghar ?

– On retrouve l'affirmation suivante chez certains de ceux qui participent au mouvement Tablîgh fondé par Cheikh Muhammad Ilyâs  "Le musulman qui a en son cœur l'idée que c'est son métier qui le nourrit a une certitude (yaqîn) faussée, étant…

Qu'est-ce que la Ruqya ? Quelle Ruqya est-elle autorisée ?

Question : L'islam reconnaît-il l'effet de l'incantation prononcée sur des malades, des ensorcelés ou des blessés ? - Réponse : Il faut d'abord se mettre d'accord sur ce qu'on entend par "incantation". Le Prophète (sur lui la paix) a reconnu…

Pourquoi peut-on demander son aide à un ami mais pas à un saint défunt ? - La différence entre Simple Mas'ala et Du'â ul-Mas'ala

Question : Quand on sait qu'il n'est pas interdit de demander à son ami de nous offrir telle chose, pourquoi serait-il interdit de se rendre sur la tombe d'un saint - lequel est aussi une sorte d'ami, un confident -…

Le concept du "culte de Dieu" (عبادة الله) en islam - "العبادة الكبرى" (synonyme de "التأليه", "diviniser") & "العبادة المكمِّلة"

On emploie et on entend beaucoup la formule : "adorer Dieu". Ainsi, on dit que "Dieu a créé l'homme pour qu'il L'adore" ; que "rendre service à autrui c'est aussi adorer Dieu" ; que "les relations intimes avec son épouse / époux sont…

Des textes (certains sont des Hadîths) qui emploient le terme "'ibâda" dans le sens restreint de : "actions purement cultuelles"

Il est bien connu qu'on distingue les actions de la catégorie des "'ibâdât" (cultuelles) de celles de la catégorie des "mu'âmalât" (transactions, affaires sociales) et même de la catégorie plus générale "'âdât" (actions temporelles) (lire : La distinction entre "'ibâdât"…

La liberté humaine, vue de l'intérieur

"Etre libre"... Deux mots lourds de sens et chers à l'homme, quel qu'il soit et où qu'il soit... Qui pourrait nier cependant qu'il est aussi facile de constater l'absence de libertés sociales qu'il est difficile de définir la notion même…

Divinités autres que Dieu, de type "religieux" (êtres ou esprits ayant été divinisés), et de type "non-religieux" (êtres humains, objets matériels, ou concepts, ayant été divinisés)

Chez beaucoup d'humains, l'idolâtrie a consisté à associer au caractère divin de Dieu des entités spirituelles. En effet, aussi bien sous la forme prise chez les contemporains de Noé (adoration d'âmes de saints défunts) que sous celle prise sous ceux…