Quand eut lieu l'enseignement des noms à Adam : avant la prosternation des Anges, ou après ?

Dieu enseigna à Adam le nom de toute chose.

Mais quand donc cela se passa-t-il : avant que les Anges se furent prosternés devant lui, ou bien après ?

Il y a deux avis sur le sujet...

Et si cette question se pose et que sa réponse fait l'objet de cette divergence d'avis, c'est parce qu'il existe 3 passages coraniques dont l'articulation entre eux peut se faire de 2 façons différentes...

-
Les 3 passages coraniques en question :

1) Un passage coranique connu et récurrent se lit ainsi :
"وَ إِذْ قُلْنَا لِلْمَلاَئِكَةِ اسْجُدُواْ لآدَمَ فَسَجَدُواْ إِلاَّ إِبْلِيسَ" :
"Et lorsque Nous dîmes aux Anges : "Prosternez-vous devant Adam." Ils se prosternèrent alors. Iblîs ne le fit pas"
(Coran 2/34 ; 17/61 ; 18/50 ; 20/116 - voir aussi 7/11).
Ce verset montre que, immédiatement après l'ordre divin "Prosternez-vous devant Adam", les Anges se prosternèrent.

2) Or un autre passage montre que Dieu avait, à l'avance et avant même d'avoir créé Adam, annoncé aux Anges qu'Il allait créer cet humain, et que, lorsque celui-ci serait établi (et vivant), ils devraient se prosterner devant lui :
"إِذْ قَالَ رَبُّكَ لِلْمَلَائِكَةِ إِنِّي خَالِقٌ بَشَرًا مِن طِينٍ {38/71} فَإِذَا سَوَّيْتُهُ وَنَفَخْتُ فِيهِ مِن رُّوحِي فَقَعُوا لَهُ سَاجِدِينَ {72/ فَسَجَدَ الْمَلَائِكَةُ كُلُّهُمْ أَجْمَعُونَ {38/73} إِلَّا إِبْلِيسَ اسْتَكْبَرَ وَكَانَ مِنْ الْكَافِرِينَ {38/74" :
"Et lorsque ton Seigneur dit aux anges : "Je vais créer un humain à partir de boue. Lorsque Je l'aurai établi et y aurai insufflé de Mon âme, tombez devant lui prosternés""
(Coran 38/71).

3) Or encore, un autre passage coranique montre que Dieu avait fait une autre annonce aux Anges : qu'Il allait placer sur Terre un khalîfa (en la personne de l'homme). Les Anges questionnèrent alors Dieu quant à savoir pourquoi Il allait mettre sur Terre un être qui y ferait le mal. Le même passage montre que Dieu enseigna à Adam le nom de toute chose, puis demanda ces noms aux Anges, qui furent incapables de répondre, avant de les faire réciter par Adam. Le même passage parle ensuite de l'ordre donné aux Anges de se prosterner devant Adam, ce qu'ils firent, mais pas Iblîs :
"وَإِذْ قَالَ رَبُّكَ لِلْمَلاَئِكَةِ إِنِّي جَاعِلٌ فِي الأَرْضِ خَلِيفَةً قَالُواْ أَتَجْعَلُ فِيهَا مَن يُفْسِدُ فِيهَا وَيَسْفِكُ الدِّمَاء وَنَحْنُ نُسَبِّحُ بِحَمْدِكَ وَنُقَدِّسُ لَكَ قَالَ إِنِّي أَعْلَمُ مَا لاَ تَعْلَمُونَ {2/30
وَ عَلَّمَ آدَمَ الأَسْمَاء كُلَّهَا ثُمَّ عَرَضَهُمْ عَلَى الْمَلاَئِكَةِ فَقَالَ أَنبِئُونِي بِأَسْمَاء هَؤُلاء إِن كُنتُمْ صَادِقِينَ {2/31} قَالُواْ سُبْحَانَكَ لاَ عِلْمَ لَنَا إِلاَّ مَا عَلَّمْتَنَا إِنَّكَ أَنتَ الْعَلِيمُ الْحَكِيمُ {2/32} قَالَ يَا آدَمُ أَنبِئْهُم بِأَسْمَآئِهِمْ فَلَمَّا أَنبَأَهُمْ بِأَسْمَآئِهِمْ قَالَ أَلَمْ أَقُل لَّكُمْ إِنِّي أَعْلَمُ غَيْبَ السَّمَاوَاتِ وَالأَرْضِ وَأَعْلَمُ مَا تُبْدُونَ وَمَا كُنتُمْ تَكْتُمُونَ {2/33
وَ إِذْ قُلْنَا لِلْمَلاَئِكَةِ اسْجُدُواْ لآدَمَ فَسَجَدُواْ إِلاَّ إِبْلِيسَ أَبَى وَاسْتَكْبَرَ وَكَانَ مِنَ الْكَافِرِين {2/34" :
"Et quand ton Seigneur dit aux anges : "Je vais mettre sur la terre un khalîfa". Les anges dirent : "Vas-tu mettre sur terre ceux qui vont y semer le mal et verser du sang ? Alors que nous proclamons ta pureté avec ta louange et te glorifions ?" (Dieu) dit : "Je sais ce que vous ne savez pas."
Et Il [= Dieu] enseigna à Adam les noms, tous. Ensuite Il [= Dieu] présenta les [choses] aux Anges et dit (à ceux-ci) : "Informez-Moi des Noms de ces [choses] si vous étiez véridiques." Ils dirent : "Pureté à Toi, nous n'avons de savoir que ce que Tu nous a enseigné." (Dieu dit) : "O Adam, informe-les des noms des [choses]." Lorsqu'il leur eut informé de leur(s) nom(s), (Dieu) dit [aux Anges] : "Ne vous avais-Je point dit que Moi Je sais ce qui caché (dans) les cieux et la Terre, et que Je sais ce que vous exprimez et ce que vous cachiez ?"
Et lorsque Nous dîmes aux Anges : "Prosternez-vous devant Adam." Ils se prosternèrent alors. Iblîs ne le fit pas : il refusa et s'enorgueillit ; et il devint kâfir"
(Coran 2/30-34).
On remarque que les trois parties de cette narration sont articulées entre elles par la conjonction "Et", qui n'implique pas un ordre de succession dans le temps.

-
Deux questions se posent alors ici :

I) L'annonce qu'Il placerait un khalîfa sur Terre (Coran 2/30), quand donc fut-elle faite aux Anges :
--- en même temps que l'annonce qu'Il allait créer un être humain à partir de boue (présente en Coran 38/71) ?
--- ou bien après avoir créé cet humain et avant de donner l'ordre aux Anges de se prosterner maintenant devant celui-ci ?

II) Et l'ordre de se prosterner immédiatement devant Adam (Coran 2/34, 17/61, etc.), quand donc fut-il donné aux Anges :
--- avant l'épisode de l'enseignement des noms à Adam ?
--- ou bien après cet épisode ?

-
Suite aux deux possibilités existantes pour répondre à ces deux questions, 2 façons existent d'articuler ces 3 passages coraniques entre eux :

A) Selon un premier avis :

L'ordre donné aux Anges (et à Iblîs) de se prosterner devant Adam fut dit immédiatement après que Adam reçut la vie (c'est l'avis de ar-Râzî, et apparemment de Ibn Kathîr aussi) ; Iblîs, ayant refusé l'obéissance à cet ordre et ayant contesté son bien-fondé, fut alors expulsé. Et l'enseignement des noms à Adam eut lieu après cette prosternation des Anges devant Adam.

Cet avis appréhende de façon primordiale le passage coranique 38/71 (2) : "Et lorsque ton Seigneur dit aux anges : "Je vais créer un humain à partir de boue. Lorsque Je l'aurai établi et y aurai insufflé de Mon âme, tombez devant lui prosternés"" (Coran 38/71) : Dieu nous a relaté ici avoir à l'avance annoncé aux Anges qu'Il allait créer Adam et que dès que celui-ci viendrait à la vie, ils devraient se prosterner devant lui. Plus tard, c'est donc dès que Dieu eut donné vie à Adam qu'Il dit aux anges : "اسْجُدُواْ لآدَمَ" : "Prosternez-vous devant Adam" (ce qui est relaté en Coran 2/34, 7/11, 17/61, 18/50, 20/116). Ceci est à comprendre comme signifiant : "Le moment que Je vous avais annoncé auparavant est maintenant arrivé : Prosternez-vous maintenant devant Adam !"
Ce fut donc dès que Adam reçut la vie que l'ordre de se prosterner devant lui fut donné aux Anges
.

Quant au passage coranique 2/30-34 (3), cet avis considère qu'il ne cite pas les événements s'y trouvant dans leur ordre de déroulement, mais opère par allusions à différents épisodes :
--- d'abord eut lieu ce que le verset 30 relate ;
--- puis se déroulèrent la prosternation des anges et le refus de Iblîs, évoqués dans le verset 34 ;
--- ensuite eut lieu ce que les versets 31, 32 et 33 racontent.
Ces événements sont d'ailleurs articulés entre eux par la simple conjonction "Et" :
"وَإِذْ قَالَ رَبُّكَ لِلْمَلاَئِكَةِ إِنِّي جَاعِلٌ فِي الأَرْضِ خَلِيفَةً قَالُواْ أَتَجْعَلُ فِيهَا مَن يُفْسِدُ فِيهَا وَيَسْفِكُ الدِّمَاء وَنَحْنُ نُسَبِّحُ بِحَمْدِكَ وَنُقَدِّسُ لَكَ قَالَ إِنِّي أَعْلَمُ مَا لاَ تَعْلَمُونَ {2/30
وَعَلَّمَ آدَمَ الأَسْمَاء كُلَّهَا ثُمَّ عَرَضَهُمْ عَلَى الْمَلاَئِكَةِ فَقَالَ أَنبِئُونِي بِأَسْمَاء هَؤُلاء إِن كُنتُمْ صَادِقِينَ {2/31} قَالُواْ سُبْحَانَكَ لاَ عِلْمَ لَنَا إِلاَّ مَا عَلَّمْتَنَا إِنَّكَ أَنتَ الْعَلِيمُ الْحَكِيمُ {2/32} قَالَ يَا آدَمُ أَنبِئْهُم بِأَسْمَآئِهِمْ فَلَمَّا أَنبَأَهُمْ بِأَسْمَآئِهِمْ قَالَ أَلَمْ أَقُل لَّكُمْ إِنِّي أَعْلَمُ غَيْبَ السَّمَاوَاتِ وَالأَرْضِ وَأَعْلَمُ مَا تُبْدُونَ وَمَا كُنتُمْ تَكْتُمُونَ {2/33
وَإِذْ قُلْنَا لِلْمَلاَئِكَةِ اسْجُدُواْ لآدَمَ فَسَجَدُواْ إِلاَّ إِبْلِيسَ أَبَى وَاسْتَكْبَرَ وَكَانَ مِنَ الْكَافِرِين" (Coran 2/30-34)
.

Cet avis se marie avec le commentaire selon lequel l'annonce faite par Dieu qu'Il allait placer un khalîfa sur Terre (annonce qui est relatée dans le verset 2/30) eut lieu en même temps que l'annonce qu'Il allait créer un humain à partir de boue (annonce qui est relatée dans le verset 38/71 suscité) : ces deux annonces eurent lieu avant que Dieu eut fini de créer Adam (Tafsîr ul-Qurtubî, tome 1 p. 292).

Si on retient cet avis :
d'abord eurent lieu les deux annonces, faites par Dieu aux Anges, qu'Il allait créer un être humain à partir de boue (annonce relatée en Coran 38/71), et que celui-ci serait khalîfa sur Terre (annonce relatée en Coran 2/30). Dieu leur dit alors aussi qu'une fois qu'Il aurait donné vie à cet humain, les Anges devraient se prosterner devant lui (dire relaté en Coran 38/71) ;
- alors les Anges formulèrent leur question : ""أَتَجْعَلُ فِيهَا مَن يُفْسِدُ فِيهَا وَيَسْفِكُ الدِّمَاء وَنَحْنُ نُسَبِّحُ بِحَمْدِكَ وَنُقَدِّسُ لَكَ" :
"Vas-Tu mettre sur la (terre) qui y fera le mal et fera le sang ? Nous, nous proclamons Ta pureté avec Ta Louange, et nous te glorifions" ; et Dieu leur répondit : "إِنِّي أَعْلَمُ مَا لاَ تَعْلَمُونَ" : "Je sais ce que vous ne savez pas" (Coran 2/30) : ce fut, alors, seulement cela qu'Il leur répondit ;
puis Dieu établit (sawwâ) Adam et lui donna vie ;
- alors Il ordonna aux anges de se prosterner devant Adam ; les Anges le firent ; Iblîs refusa de le faire et fut rejeté ;
- ce n'est que par la suite (et Iblîs n'était alors plus là) que Dieu enseigna les noms à Adam et qu'Il demanda aux anges de donner ces noms s'ils le pouvaient (cliquez ici).

-
B) Selon un second avis :

L'enseignement des noms à Adam eut lieu avant la prosternation des Anges devant lui (c'est l'avis de ash-Shawkânî dans Fat'h ul-qadîr).

Cet avis appréhende le passage Coran 2/30-34 (3) en considérant que l'ordre de relation textuelle (bien qu'articulant les événements par la seule conjonction "Et") correspond à l'ordre de la succession de ces événements dans la réalité :
"وَإِذْ قَالَ رَبُّكَ لِلْمَلاَئِكَةِ إِنِّي جَاعِلٌ فِي الأَرْضِ خَلِيفَةً قَالُواْ أَتَجْعَلُ فِيهَا مَن يُفْسِدُ فِيهَا وَيَسْفِكُ الدِّمَاء وَنَحْنُ نُسَبِّحُ بِحَمْدِكَ وَنُقَدِّسُ لَكَ قَالَ إِنِّي أَعْلَمُ مَا لاَ تَعْلَمُونَ {2/30} وَ [أي فـ] عَلَّمَ آدَمَ الأَسْمَاء كُلَّهَا ثُمَّ عَرَضَهُمْ عَلَى الْمَلاَئِكَةِ فَقَالَ أَنبِئُونِي بِأَسْمَاء هَؤُلاء إِن كُنتُمْ صَادِقِينَ {2/31} قَالُواْ سُبْحَانَكَ لاَ عِلْمَ لَنَا إِلاَّ مَا عَلَّمْتَنَا إِنَّكَ أَنتَ الْعَلِيمُ الْحَكِيمُ {2/32} قَالَ يَا آدَمُ أَنبِئْهُم بِأَسْمَآئِهِمْ فَلَمَّا أَنبَأَهُمْ بِأَسْمَآئِهِمْ قَالَ أَلَمْ أَقُل لَّكُمْ إِنِّي أَعْلَمُ غَيْبَ السَّمَاوَاتِ وَالأَرْضِ وَأَعْلَمُ مَا تُبْدُونَ وَمَا كُنتُمْ تَكْتُمُونَ  {2/33} وَ إِذْ [أي ثم] قُلْنَا لِلْمَلاَئِكَةِ اسْجُدُواْ لآدَمَ فَسَجَدُواْ إِلاَّ إِبْلِيسَ أَبَى وَاسْتَكْبَرَ وَكَانَ مِنَ الْكَافِرِين".

Cet avis se marie avec le commentaire selon lequel l'annonce faite par Dieu qu'Il placerait l'homme comme khalîfa sur Terre a eu lieu après qu'Il eut fini de créer Adam.

D'après cet avis :
- d'abord eut lieu l'annonce, faite par Dieu aux anges, qu'Il allait créer un être humain à partir de boue, et qu'une fois qu'Il lui aurait donné vie, ils devraient se prosterner devant lui (annonce relatée en Coran 38/71) ;
- puis Dieu donna vie à Adam ; mais ce ne fut pas alors qu'Il leur dit de se prosterner devant Adam ;
- pour le moment, alors qu'Il avait fini de créer Adam, Il annonça aux anges qu'il placerait un khalîfa sur Terre (et que celui-ci serait cet homme) (annonce relatée en Coran 2/30) ;
- alors les anges formulèrent leur question : "Vas-Tu mettre sur la (terre) qui y fera le mal et fera le sang ? Nous, nous proclamons Ta pureté avec Ta Louange, et nous te glorifions" ; et Dieu leur répondit : "Je sais ce que vous ne savez pas" (Coran 2/30) ;
- alors Dieu enseigna les noms (ou des noms) à Adam (et Iblîs était alors lui aussi présent) ;
- puis Dieu demanda aux anges de lui citer ces noms s'ils le pouvaient ; les anges reconnurent leur incapacité à ce faire ;
- alors Dieu leur ordonna de faire à ce moment-là ce qu'Il leur avait annoncé auparavant : se prosterner devant Adam : "Prosternez-vous devant Adam" (relaté en Coran 2/34 ; 7/11 ; 17/61 ; 18/50 ; 20/116) ; Iblîs refusa alors de le faire et fut rejeté.

-
Note :

Quel que soit celui de ces 2 avis que l'on retient, on note que l'enseignement de tous les noms à Adam eut lieu après qu'il eut conversé avec Dieu.

En effet, un hadîth nous apprend que dès que Dieu lui eut donné vie, Adam éternua et dit : "Louange à Dieu" : "عن أبي هريرة، قال: قال رسول الله صلى الله عليه وسلم: "لما خلق الله آدم ونفخ فيه الروح، عطس فقال: "الحمد لله"، فحمد الله بإذنه. فقال له ربه: رحمك الله يا آدم! اذهب إلى أولئك الملائكة، إلى ملإ منهم جلوس، فقل: "السلام عليكم". قالوا: "وعليك السلام ورحمة الله" ثم رجع إلى ربه، فقال: "إن هذه تحيتك وتحية بنيك بينهم." فقال الله له ويداه مقبوضتان: اختر أيهما شئت، قال: اخترت يمين ربي وكلتا يدي ربي يمين مباركة ثم بسطها فإذا فيها آدم وذريته، فقال: أي رب، ما هؤلاء؟ فقال: هؤلاء ذريتك" (at-Tirmidhî, 3368).

Dieu avait donc alors déjà créé en lui le langage.

Ce qui lui fut enseigné plus tard fut : les noms de toute chose. Et cela prouve :
- la capacité de l'Homme à mémoriser un nouvel enseignement,
- ainsi que sa capacité à dénommer toute chose, ceci lui permettant d'appréhender mentalement même les concepts abstraits.

Wallâhu A'lam
(Dieu sait mieux).

Print Friendly, PDF & Email