"La femme qui porte le foulard est-elle vraiment libre ? ne serait-elle pas, plutôt, endoctrinée ?"

Un message :

D'accord, de nombreuses femmes qui portent le foulard n'ont pas été contraintes de le faire : ni leurs parents, ni leurs frères, ni leur mari, ni d'autres personnes n'ont exercé une quelconque pression verbale ou psychologique sur elles. D'accord. Mais malgré tout, peut-on vraiment parler de liberté à l'endroit de ces femmes quand on sait que c'est l'éducation qu'elles ont reçue de leurs parents, ou au travers de cours de religion ou de prêches, qui leur a inculqué l'idée qu'elles doivent, pour être pudiques, porter foulard – fût-ce après un cheminement spirituel personnel et sans qu'il y ait contrainte de la part d'un humain ? Vous ne pouvez pas dire non : si elles avaient reçu une autre éducation, elles n'auraient sûrement pas porté ce foulard et ne l'auraient pas considéré comme nécessaire pour vivre leur pudeur. Est-ce que vous voyez ce que je veux dire ?

-
Réponse :

Oui, je vois très bien… Mais dans ce cas, cher Monsieur, il faudrait aussi dire que les femmes qui s'habillent d'une minijupe, ou d'un pantalon ou d'un chemisier moulants n'ont certes pas été contraintes de le faire mais ne sont pas non plus libres de leur choix. En effet, ce sont ces innombrables images – photographiques et télévisuelles – qu'elles ont vues des années durant, et parfois depuis leur petite enfance, ainsi que l'éducation qu'elles ont reçue de leurs parents ou autres, qui ont inculqué à ces femmes l'idée que pour être libres elles doivent forcément porter ce genre de vêtements.

Mais on pourrait pousser votre raisonnement dans un autre sens et dire que si ces femmes s'habillant de minijupes avaient été ailleurs, elles n'auraient ressenti aucune gêne à vivre avec seulement un cache-sexe (puisque c'est ainsi que, aujourd'hui encore, dans certaines régions du monde, on s'habille) et qu'il est anormal de leur inculquer cette idée archaïque de pudeur par le port de vêtements, fussent-ils une jupe abrégée et un haut raccourci...

Est-ce que vous, vous voyez ce que je veux dire ?

Deux questions...
1) Pourquoi cette conception-ci de la pudeur est-elle acceptable, mais celle-là considérée comme contraire à la liberté ? Pourquoi la première relève-t-elle de l'éducation mais la seconde d'un endoctrinement ?
2) Qu'est-ce que la liberté ?

Si vous poussez quelque peu votre raisonnement à propos du foulard, vous arriverez à la théorie de la manipulation par un petit nombre de personnes ; la mode actuelle – toujours elle – voulant qu'on dise qu'il s'agit d'"islamistes" (allez savoir ce que ça veut dire et quelle est la différence entre "islamistes" et "musulmans"), on dira sûrement que ce sont bien de tels personnages qui "manipulent" et "infiltrent"... Encore un petit effort et vous arriverez bien à la théorie du complot : complot contre la femme, contre… et contre… (on vous laisse remplir les blancs, il y a tellement de possibilités pour qui dispose d'un petit peu d'imagination).

Vous ne voyez pas que c'est d'un ridicule ?

Wallâhu A'lam (Dieu sait mieux).

Print Friendly, PDF & Email