Abraham, Hagar, leur fils Ismaël (عليهم السلام) et les Arabes

Question :

Un de mes amis non-musulmans m'a dit que Muhammad (sallallahu alaihi wa sallam) ne pouvait pas être un messager de Dieu car il descendait de Ismaël – que Abraham avait eu de sa concubine, l'esclave Hagar –, tandis que Moïse et Jésus descendaient de Isaac – que Abraham avait eu de son épouse Sarah. Que diriez-vous ?

-
Réponse :

Certaines personnes qui croient en Dieu mais ne reconnaissent pas le caractère de messager de Muhammad (que Dieu le bénisse et le salue) disent en effet qu'Ismaël (dont descend une partie des Arabes, et notamment Muhammad) est le fils qu'Abraham a eu de sa concubine Hagar, esclave de son état, tandis que Isaac est pour sa part le fils par excellence de Abraham, car il l'a eu de son épouse Sarah.

Trois choses peuvent être dites à ce sujet.

Premièrement) Il est effectivement possible que Hagar ait été esclave de Sarah. Mais il est également possible qu'elle n'en ait été que servante sans être esclave. Le Professeur Hamidullah écrit en substance : "Nous lisons chez un rabbin très réputé, Salomon b. Isaac de Troyes (1040-1105), dans son commentaire du Pentateuque (Genèse 16/1) [suit le texte originel en caractères hébraïques] : "Agar était la fille de Pharaon. Lorsque celui-ci vit les miracles qui s'étaient produits en faveur de Sarah, il dit : Mieux vaut pour ma fille d'être servante dans cette maison que maîtresse dans une autre". Je dois la traduction à l'obligeance de M. G. Vajda" (Le Prophète de l'islam, sa vie, son œuvre, Muhammad Hamidullah, 1/37, note de bas de page).

Deuxièmement) A retenir l'avis selon lequel Agar était bien esclave de Sarah, il faut savoir que le texte de la Bible dit : "Elle [Saraï = Sarah] avait une servante égyptienne du nom de Hagar, et Saraï dit à Abram [= Abraham] : "Voici que le Seigneur m'a empêchée d'enfanter. Va donc vers ma servante…" (Genèse 16/1-2). Or Abraham ne pouvait pas prendre comme concubine une femme qui était seulement servante ou esclave de son épouse. Il devait, pour pouvoir vivre intimement avec une telle femme, soit la posséder comme esclave, soit l'épouser. Soit Sarah a donc offert Hagar à Abraham en tant qu'esclave ; soit Hagar est demeurée esclave de Sarah mais celle-ci l'a mariée à Abraham, qui, de la sorte, a eu deux épouses. Le texte biblique dit : "Dix ans après qu'Abram se fut établi dans le pays de Canaan, Saraï sa femme prit Hagar, sa servante égyptienne, pour la donner comme femme à Abram son mari" (Genèse 16/3).

Troisièmement) A retenir l'avis selon lequel Hagar était une esclave et que Sarah l'a offerte en tant qu'esclave à son mari Abraham, dont elle n'a pas été plus qu'une concubine, cela ne rabaisse en rien les Arabes et n'empêche en aucune façon que Muhammad soit messager de Dieu. Car si la règle était qu'un descendant d'esclave ne peut pas être messager de Dieu, alors ni Moïse ni Jésus n'auraient pu être messagers de Dieu, car ils descendent tous deux des Fils d'Israël, dont le texte de la Bible dit explicitement qu'ils étaient devenus esclaves en Egypte (voir Deutéronome 5/6, Exode 1/8-14, 22/20-23, Lévitique 26/13 – cf. La Torah, l'Evangile, le Coran, étude critique, Didier Hamoneau, Créadif Livres, 1993, p. 124).

-
Quelques mots supplémentaires :

– Le Prophète Muhammad (sur lui la paix) a raconté des épisodes de la vie de Abraham, Sarah et Hagar. Il a ainsi raconté comment, alors que Abraham et Sarah passaient dans une cité, le tyran qui dirigeait celle-ci voulut s'approprier Sarah, qui était d'une grande beauté. Il la fit appeler. Elle pria Dieu, et alors qu'il voulut s'approcher d'elle, il devint incapable de respirer. Elle pria de nouveau, craignant que le tyran meurt ainsi et qu'on dise qu'elle l'avait tué. Mais il recommença. Elle pria, et de nouveau il fut incapable de respirer. La scène se répéta. Effrayé par ce "prodige" qu'il avait vu par trois fois, il ordonna à ses gardes d'emmener loin de lui cette femme, et lui donna comme servante Hagar. C'est donc ainsi que celle-ci devint servante de Sarah. (Le hadîth complet est rapporté par al-Bukhârî, n° 3179 etc., Muslim, n° 2371.)

– Une autre fois, parlant de l'Egypte, le Prophète Muhammad dit à ses Compagnons qu'ils y avaient "un lien de parenté" ("rahim") (rapporté par Muslim, n° 2543). Le Prophète faisait probablement allusion, écrit an-Nawawî, au fait que Hagar était d'origine égyptienne (Shar'h Muslim).

-

Seconde question :

Dieu avait promis à Abraham une postérité, mais, voyant l'âge avancé d'elle-même et de son mari, Sarah à proposé à Abraham d'aller vers sa servante Hagar. C'est ainsi que Ismaël est né : à cause d'une hâte de la part de Sarah et d'un manque d'attente confiante quant à la promesse de Dieu. Contrairement à Isaac, qui pour sa part est né plus tard suite à l'annonce faite par Dieu, conformément au plan initial de Dieu. C'est pourquoi les Arabes sont moindres par rapport aux fils d'Israël.
En plus, alors qu'elle était enceinte, s'étant mise à regarder de haut sa maîtresse Sarah et ayant été en retour maltraitée par celle-ci, Hagar a dû quitter momentanément les lieux, puis elle y est revenue soumise. Plus tard, lors de la naissance d'Isaac, Hagar et Ismaël ont été chassés, sur ordre de Sarah. C'est pour cette raison que les Arabes sont si rudes : leur ancêtre a été chassé !

-
Réponse :

Il y a plusieurs propos étranges dans votre message.

Je ne comprends pas cette façon que vous avez d'exposer certains traits – réels ou supposés – des Arabes, puis de les expliquer. Ainsi, les Arabes seraient – dans leur totalité ou au moins leur majorité – rudes ? Etonnant. Ensuite, contrairement à ce que vous semblez croire, les Arabes pré-existaient à la venue de Hagar et de son fils, et c'est Ismaël qui s'est arabisé à leur contact : il n'est pas l'ancêtre de tous les habitants de la péninsule arabique (cliquez ici).

Quant à ce que vous affirmez de la prétendue précipitation de Sarah et Abraham, elle est déroutante. Auriez-vous négligé que si la Torah relate ce que vous avez mentionné concernant la cause de la naissance de Ismaël ("et Saraï dit à Abram : "Vois, je te prie : Dieu n'a pas permis que j'enfante. Va donc vers ma servante. Peut-être obtiendrais-je par elle des enfants." Et Abram écouta la voix de Saraï" : Genèse, 16/2), elle affirme également :
--- que c'est par "tromperie" envers Jacob et le contrat de mariage conclu avec lui que Laban lui a, lors de la nuit de noces, envoyé sa fille aînée Léa – au lieu de sa fille cadette Rachel, comme cela avait été convenu – (Genèse, 29/23-25) ; or cette même Léa est devenue la mère de 6 des 12 fils d'Israël ;
--- et que, plus tard, Rachel (entre-temps elle aussi mariée à Jacob), voyant qu'elle ne pouvait pas donner d'enfant à son mari, donna à celui-ci sa servante Bilha : "Rachel, voyant qu'elle-même ne donnait pas d'enfants à Jacob, devint jalouse de sa soeur. (...) Elle reprit : "Voici ma servante Bilha. Va vers elle et qu'elle enfante sur mes genoux : par elle j'aurai moi aussi des enfants !" (Genèse 30/1-3) ; c'est ainsi que 2 autres des 12 fils d'Israël sont nés : Dan et Nephtali.

Si le fait pour Sarah (ou : Saraï), qui était jusqu'alors stérile, de s'être "hâtée" (comme vous dites), d'avoir donné sa servante Hagar à son mari Abraham (ou : Abram) et d'avoir ainsi causé la naissance d'Ismaël – ancêtre d'une partie des Arabes, et notamment de Muhammad ibn Abdillâh – , cela est motif de regard critique ; si les choses sont ainsi, alors le fait pour Rachel de s'être pareillement "hâtée", d'avoir, pour la même raison (elle était jusqu'alors stérile), donné sa servante Bilha à son mari Jacob et d'avoir ainsi causé la naissance de Dan et Nephtali – 2 des 12 fils d'Israël –, cela devrait être motif d'un regard tout aussi critique.

Excusez-moi, Monsieur, mais votre raisonnement est très étonnant.

-
Que la paix soit sur Abraham, Moïse, Jésus, Muhammad, et tous les autres prophètes de Dieu dépêchés par Lui.
Que la paix soit également sur Sarah et Hagar qui étaient (d'après l'avis que je suis) deux prophétesses.

Wallâhu A'lam (Dieu sait mieux).

Print Friendly, PDF & Email