Qu'est-ce qui a été créé d'abord : les cieux ou la Terre ? Le Coran évoque-t-il un ordre de succession entre différents éléments de la création des cieux et de la Terre ?

Il existe effectivement trois passages coraniques qui – du moins dans l'appréhension de leur seule littéralité (zâhir) – évoquent un tel ordre (il vaut mieux, pour appréhender plus facilement cet article, se munir d'une copie du Coran et d'y lire les versets qui vont être évoqués) :

1) Le verset 29 de la sourate al-Baqara (sourate 2) :
"هُوَ الَّذِي خَلَقَ لَكُم مَّا فِي الأَرْضِ جَمِيعاً ثُمَّ اسْتَوَى إِلَى السَّمَاء فَسَوَّاهُنَّ سَبْعَ سَمَاوَاتٍ وَهُوَ بِكُلِّ شَيْءٍ عَلِيمٌ" :

"Il est Celui qui a créé pour vous tout ce qui se trouve sur la Terre, puis (thumma) Il S'est établi vers le ciel et fit d'eux sept cieux. Et Il est Celui qui Savant de toute chose" (Coran 2/29).

2) Les versets 9 à 12 de la sourate Fussilat (sourate 41) :
"قُلْ أَئِنَّكُمْ لَتَكْفُرُونَ بِالَّذِي خَلَقَ الْأَرْضَ فِي يَوْمَيْنِ وَتَجْعَلُونَ لَهُ أَندَادًا ذَلِكَ رَبُّ الْعَالَمِينَ وَجَعَلَ فِيهَا رَوَاسِيَ مِن فَوْقِهَا وَبَارَكَ فِيهَا وَقَدَّرَ فِيهَا أَقْوَاتَهَا فِي أَرْبَعَةِ أَيَّامٍ سَوَاء لِّلسَّائِلِينَ ثُمَّ اسْتَوَى إِلَى السَّمَاء وَهِيَ دُخَانٌ فَقَالَ لَهَا وَلِلْأَرْضِ اِئْتِيَا طَوْعًا أَوْ كَرْهًا قَالَتَا أَتَيْنَا طَائِعِينَ فَقَضَاهُنَّ سَبْعَ سَمَاوَاتٍ فِي يَوْمَيْنِ وَأَوْحَى فِي كُلِّ سَمَاء أَمْرَهَا وَزَيَّنَّا السَّمَاء الدُّنْيَا بِمَصَابِيحَ وَحِفْظًا ذَلِكَ تَقْدِيرُ الْعَزِيزِ الْعَلِيمِ" :

"Dis : "Renierez-vous, et donnerez-vous des égaux à, Celui qui a créé la Terre en deux périodes, – Voilà le Seigneur de l'univers –, et a placé au-dessus d'elle des ancres, l'a bénie et lui a assigné ses ressources en quatre périodes, égales pour ceux qui interrogent.
Puis (thumma) Il S'est établi vers le ciel alors que celui-ci était fumée, puis Il a dit à celui-ci et à la Terre : "Venez, de gré ou de force !" Ils dirent : "Nous venons obéissants." Il fit alors d'eux sept cieux en deux périodes et Il révéla à chaque ciel l'ordre (qui) lui (revenait). Et Nous avons embelli le ciel le plus bas [ou : le plus proche] par des lampes, et [celles-ci servent aussi] de protection. Voilà l'ordre établi par le Puissant, l'Omniscient"
(Coran 41/9-12).

3) Les versets 27 à 33 de la sourate an-Nâzi'ât (sourate 79) :
"أَأَنتُمْ أَشَدُّ خَلْقًا أَمِ السَّمَاء بَنَاهَا رَفَعَ سَمْكَهَا فَسَوَّاهَا وَأَغْطَشَ لَيْلَهَا وَأَخْرَجَ ضُحَاهَا وَالْأَرْضَ بَعْدَ ذَلِكَ دَحَاهَا أَخْرَجَ مِنْهَا مَاءهَا وَمَرْعَاهَا وَالْجِبَالَ أَرْسَاهَا مَتَاعًا لَّكُمْ وَلِأَنْعَامِكُمْ" :
"Est-ce vous qui êtes plus difficiles à créer, ou le ciel ? Il l'a (pourtant) bâti. Il a élevé sa voûte, puis l'a ordonné. Il a assombri sa nuit et fait sortir son jour montant.
Et la Terre, après cela (ba'da dhâlika) Il l'a étendue ; Il a fait sortir d'elle son eau et son pâturage ; et les montagnes Il les a ancrées. [Tout ceci] pour votre profit ainsi que celui de vos bestiaux"
(Coran 79/27-33)
.

Le verset 2/29 (sourate al-Baqara) ainsi que le passage 41/9-12 (sourate Fussilat) évoquent en premier la création de tout ce qui se trouve sur la Terre, et, après la particule "thumma", la création des cieux. Ces deux passages semblent apparemment signifier que c'est la Terre – avec tout ce qui s'y trouve – qui ont été créés avant les cieux.

Le passage 79/27-33 (sourate an-Nâzi'ât), lui, évoque le ciel "que (Dieu) a créé", et, après la formule "ba'da dhâlika", le fait que Dieu ait aplani (dah'w) la Terre, y ait fait apparaître eaux et cultures, et y ait érigé des montagnes. Ce passage semble indiquer, lui, que ce sont les cieux qui ont été créés avant sinon la création même de la Terre, du moins avant son aplanissement et l'érection des montagnes sur elle.

Voilà donc une première apparente contradiction à résoudre…

Il y a aussi une seconde question : dans de nombreux autres versets coraniques évoquant la création des cieux et de la terre, il est dit qu'elle a eu lieu dans un total de "6 jours". Par contre, le passage 41/9-12, appréhendé selon sa seule littéralité (zâhir), avec la particule "thumma" (s'y trouvant) comprise comme signifiant une succession dans le temps (tartîb fi-z-zamân), communique un total de 8 jours !

-
A) Une première interprétation :

Dans le passage 41/9-10 (sourate Fussilat), les 4 périodes citées au verset 41/10 à propos de la Terre incluent en fait les 2 premières périodes qui avaient été citées au verset 41/9 à propos de la création de cette Terre. C'est-à-dire que la création de la Terre elle-même a duré 2 périodes ; et l'ancrage des montagnes sur la Terre, la bénédiction envoyée sur la Terre, le fait d'y avoir disposé eaux et plantes, cela n'a duré en fait que 2 autres périodes. Quand dans ce verset 41/10, il est dit que cela a duré 4 périodes, c'est par addition de tout ce qui a trait à la Terre

C'est ainsi que cette interprétation résout la seconde question évoquée plus haut.

Ensuite, pour ce qui est de la première question sus-évoquée, il est proposé que la particule "thumma" des deux passages coraniques 2/29 et 41/9-10 signifie bien la succession dans le temps (tartîb fi-z-zamân) : la Terre a été créée avant les cieux. Et que, par contre, la formule "ba'da dhâlika" présente au verset 79/30 (Dieu a, en 2 périodes, fait sortir les eaux de la Terre, rendu les cultures possibles, et enraciné les montagnes) signifie la succession dans le discours (tartîb fi-l-ikhbâr).

Nous avons alors ceci :
- durant 2 périodes, la Terre est créée ;
- durant les 2 périodes suivantes, sur la Terre les montagnes sont ancrées, Dieu place dans cette dernière Sa bénédiction, et les eaux, les ressources et les plantes y sont prédisposées ;
- durant les 2 dernières périodes, les cieux sont créés.

Ceci est l'avis de Abdullâh ibn Salâm (Tafsîr Ibn Kathîr, tome 1 p. 63).

-
B) Une seconde interprétation :

Dans le passage 41/9-10 (sourate Fussilat), les 4 périodes citées au verset 41/10 à propos de la Terre incluent en fait les 2 premières périodes qui avaient été citées au verset 41/9 à propos de la création de cette Terre. C'est-à-dire que la création de la Terre elle-même a duré 2 périodes ; et l'ancrage des montagnes sur la Terre, la bénédiction envoyée sur la Terre, le fait d'y avoir disposé eaux et plantes, cela n'a duré en fait que 2 autres périodes. Quand dans ce verset 41/10, il est dit que cela a duré 4 périodes, c'est par addition de tout ce qui a trait à la Terre (c'est l'interprétation de Ibn Abbâs : Sahîh ul-Bukhârî, n° 4537)…

Quant à la seconde problématique, elle est résolue ainsi : la particule "thumma" des deux passages coraniques 2/29 et 41/9-10 signifie la succession dans le discours (tartîb fi-l-ikhbâr). Il en résulte que la Terre a été créée avant les cieux : la création de la Terre a duré 2 périodes (verset 41/9), puis les cieux ont été créés en 2 périodes (41/12). Par contre, la formule "ba'da dhâlika" présente au verset 79/30 (Dieu a, en 2 périodes, fait sortir les eaux de la Terre, rendu les cultures possibles, et enraciné les montagnes) signifie la succession dans le temps (Tafsîr Ibn Kathîr, tome 1 p. 63, tome 4 p. 84, Al-Bidâya wa-n-nihâya, 1/21).

 

Nous avons alors ceci :
- durant 2 périodes, la Terre est créée ;
- durant les 2 périodes suivantes, les cieux sont créés ;
- durant les 2 dernières périodes, sur la Terre les montagnes sont ancrées, Dieu place dans cette dernière Sa bénédiction, et les eaux, les ressources et les plantes y sont prédisposées.

Ceci est l'avis de Mujâhid et aussi celui de Ibn Abbâs (Tafsîr Ibn Kathîr, tome 1 pp. 63-64).

-
C) Une troisième interprétation :

D'autres Commentateurs ont eux aussi appréhendé appréhendé les 4 périodes citées au verset 41/10 à propos de la Terre comme incluant en fait les 2 premières périodes qui avaient été citées au verset 41/9 à propos de la création de cette Terre.

Eux aussi ont appréhendé la particule "thumma" présente en 2/29 et 41/9-10 comme désignant la succession dans le discours (Anwâr ud-dirâyât, p. 21). Comme ils ont appréhendé la formule "ba'da dhâlika" du passage 79/27-33 comme désignant bien la succession dans le temps.

Cependant (à la différence de ceux de la seconde interprétation), eux ont déduit de ces passages coraniques que ce n'est pas seulement que la Terre a été développée (dah'w) après la création des cieux, c'est aussi qu'elle a été créée (khalq) après les cieux.

 

Nous avons alors ceci :
- durant 2 périodes, les cieux sont créés ;
- durant les 2 périodes suivantes, la Terre est créée ;
- durant les 2 dernières périodes, sur la Terre les montagnes sont ancrées, Dieu place sur la Terre Sa bénédiction, et les eaux, les ressources et les plantes y sont prédisposées.

Ceci est l'avis de Qatâda (Tafsîr Ibn Kathîr, tome 1 p. 64) et de Muqâtil (Anwâr ud-dirâyât, pp. 21-22).

-
D) Une quatrième interprétation :

Pour les tenants de cette interprétation (et ce à l'instar de ceux de la seconde et ceux de la troisième interprétations), la particule "thumma" présente en 41/9-10 désigne la succession dans le discours ; elle est donc à traduire non pas par "Ensuite", mais par "De plus". Nous avons alors ceci : "Dis : "Renierez-vous, et donnerez-vous des égaux à Celui qui a créé la Terre en deux périodes – Voilà le Seigneur de l'univers –, et a placé au-dessus d'elle des ancres, l'a bénie et lui a assigné ses ressources en quatre périodes, égales pour ceux qui demandent. De plus Il s'est établi vers le ciel alors que celui-ci était fumée, puis Il a dit à celui-ci et à la Terre : "Venez, de gré ou de force !" Ils dirent : "Nous venons obéissants." Il fit d'eux sept cieux en deux périodes et Il révéla à chaque ciel l'ordre (qui) lui (revenait). Et Nous avons embelli le ciel le plus bas [ou : le plus proche] par des lampes, et [celles-ci servent aussi] de protection. Voilà l'ordre établi par le Puissant, l'Omniscient" (Coran 41/9-12).

Seulement (à la différence des tenants des 3 interprétations précédentes), pour eux, l'érection de montagnes sur la Terre, le fait que Dieu y a disposé Sa bénédiction, et la prédisposition des ressources sur Terre, tout cela a bien duré 4 périodes.

Ainsi compris, ce passage communique les éléments suivants :
- la création des cieux a eu lieu en 2 périodes (Coran 41/12) ;
- la création de la Terre a duré également 2 périodes (Coran 41/9) ;
- l'érection de montagnes sur la Terre, le fait que Dieu y a disposé Sa bénédiction, et la prédisposition des ressources sur Terre, tout cela a duré 4 périodes (Coran 41/10).

Voilà pour la seconde question sus-évoquée...

A la lumière de cette lecture, les tenants de cette interprétation s'attachent à résoudre la première apparente contradiction existant entre les trois passages coraniques cités plus haut, et ce par le biais de la question suivante : Les 2 périodes qu'a duré la création des cieux ont-elles été concomitantes aux 2 périodes qu'a duré la création de la Terre ? ou ont-elles correspondu à 2 des 4 périodes pendant lesquelles ont eu lieu l'érection des montagnes et la prédisposition des ressources sur Terre ?

Pour répondre à cette nouvelle question, ils reviennent alors au passage 79/27-33 (sourate an-Nâzi'ât), et ils y appréhendent la formule "ba'da dhâlika" dans son sens de succession dans le temps ; ils ont alors ceci : "Il l'a [= le ciel] construit, a élevé sa voûte, puis l'a parfaitement ordonné ; et Il a assombri sa nuit et a fait sortir son jour montant. Et la Terre, après cela Il l'a aplanie. Il a fait sortir d'elle son eau et son pâturage. Et les montagnes Il les a ancrées" (Coran 79/27-32). Ces Commentateurs soulignent (à la différence de ceux de la troisième interprétation) que ce passage parle seulement du fait la Terre a été développée (dah'w) après la création des cieux (et pas qu'elle aurait été créée après les cieux).

Dans ce passage 79/27-33 (sourate an-Nâzi'ât) on lit donc que :
- le ciel avait déjà été créé, et l'alternance du jour et de la nuit existait déjà lorsque la Terre a été aplanie, que l'eau et les pâturages y sont apparus et que les montagnes y ont été ancrées.

Or dans le passage 41/9-10 (sourate Fussilat), on avait vu que :
- l'érection de montagnes sur la Terre, le fait que Dieu y a disposé Sa bénédiction, et la prédisposition des ressources sur Terre, tout cela a duré 4 périodes (Coran 41/10) faisant suite aux 2 périodes qu'a duré la création de la Terre (Coran 41/9).

On est donc amené à penser que :
- les 2 périodes qu'a duré la création des cieux furent situées avant les 4 périodes où se déroulèrent l'érection des montagnes, etc., sur Terre ; ces 2 périodes ne peuvent donc correspondre qu'aux 2 périodes pendant lesquelles la création de la Terre a eu lieu.

Pour le passage 2/29 (sourate al-Baqara) on a alors recours à la même interprétation de la particule "thumma" que pour le passage 41/9-12 (sourate Fussilat) : "Il est Celui qui a créé pour vous tout ce qui se trouve sur la Terre. De plus (thumma) Il S'est établi vers le ciel et fit d'eux sept cieux. Et Il est Celui qui Savant de toute chose" (2/29).

Nous avons donc ceci :
- durant 2 périodes, les cieux ainsi que la Terre sont créés ;
- durant 4 périodes, sur la Terre les montagnes sont ancrées, Dieu place sur la Terre Sa bénédiction, les eaux, les ressources et les plantes y sont prédisposées.

 

-
Un point supplémentaire :

Dans le verset de la sourate Al-Baqara, on lit que Dieu "S'est établi vers le ciel et fit d'eux sept cieux" : "هُوَ الَّذِي خَلَقَ لَكُم مَّا فِي الأَرْضِ جَمِيعاً ثُمَّ اسْتَوَى إِلَى السَّمَاء فَسَوَّاهُنَّ سَبْعَ سَمَاوَاتٍ" (Coran 2/29). Ici une question se pose, que Ibn Jarîr at-Tabarî a évoquée : Le fait que Dieu S'est Etabli vers le ciel pour en faire sept cieux, cela se situe-t-il avant, ou bien après le fait qu'Il ait créé ce ciel (ou ces cieux) ?

Voici 3 réponses que at-Tabarî relate à ce sujet de Commentateurs (l'ordre de ces réponses n'est pas celui dans lequel at-Tabarî les a exposées) :

1) à ce moment-là, Dieu avait déjà créé le ciel ; ce qu'Il fit alors fut seulement d'en faire sept cieux ;

2) quand Dieu dit S'être Etabli vers le ciel, aucun ciel n'existait alors pourtant ; mais c'est là une expression : ainsi, Dieu dit : "Notre parole à quelque chose, lorsque Nous voulons qu'elle (soit), n'est que de lui dire "Sois !", et elle est" (Coran 16/40) : la "chose" dont il est ici question n'est, avant que Dieu lui dise "Sois !", pas encore venue à l'existence, et pourtant Dieu la désigne bien comme étant "une chose" ; en fait cette chose va exister, Dieu en a prédestiné l'existence ; la même chose pourrait donc être valable pour "le ciel" : aucun ciel n'existait alors, mais Dieu le désigne bien comme étant "le ciel", vu qu'Il va le créer ;

– 3) quand Dieu dit S'être Etabli vers le ciel, celui-ci avait alors été déjà créé, mais seulement sous forme de "fumée"Il le transforma alors en "ciel" véritable (et même en sept cieux). Ceci exactement comme Dieu a dit dans la sourate Fussilat : "De plus Il s'est établi vers le ciel alors que celui-ci était fumée, puis Il a dit à celui-ci et à la Terre : "Venez, de gré ou de force !" Ils dirent : "Nous venons obéissants." Il fit d'eux sept cieux en deux périodes et Il révéla à chaque ciel l'ordre (qui) lui (revenait)" (41/11-12). Avant que Dieu S'Etablisse vers lui pour en faire sept cieux, le ciel existait donc, mais seulement sous une "forme primitive".

(Cf. Tafsîr at-Tabarî.)

Si on retient l'interprétation 2, alors elle se marie tout à fait avec l'interprétation D plus haut évoquée.

Par contre, si on retient l'interprétation 3 et qu'on retient également l'interprétation D plus haut évoquée, on a deux possibilités :

----- soit ces 6 périodes couvrent bien la totalité de la création des cieux et de la Terre (même si par ailleurs d'autres choses avaient déjà été créées avant ces 6 périodes). Quand Dieu dit : "Il s'est établi vers le ciel alors que celui-ci était fumée, puis Il a dit à celui-ci et à la Terre : "Venez, de gré ou de force !" Ils dirent : "Nous venons obéissants"" (Coran 41/11), Il parle du ciel et de la Terre créés sous "une forme primitive". Et ces ciel et Terre "primitifs" ont bien été créés en même temps, durant les 2 premières périodes. Cependant, ces 2 périodes concernent les cieux et la Terre "primitifs", et constituent les deux premières des 6 périodes. Alors que les 2 périodes citées en 41/12 ("Il fit d'eux sept cieux en 2 périodes et Il révéla à chaque ciel l'ordre (qui) lui (revenait)") concernent les sept cieux "élaborés" et constituent donc, au sein des 4 périodes suivantes, 2 périodes ultérieures ;

----- soit les 2 périodes qu'a duré la création des cieux, et qui sont évoquées en 41/12, sont bien les 2 périodes qui sont évoquées en 41/9, pendant lesquelles la Terre a été créée. Cependant, la création du ciel sous forme de "fumée" a eu lieu avant le début des 6 périodes évoquées dans tant de versets du Coran ; ces 6 périodes ne recouvrent donc qu'une partie de la création des cieux et de la Terre ; pas le moment où ils n'existaient que sous forme de masse gazeuse (ce que semble vouloir dire le mot "fumée"). On remarque d'ailleurs que quand Dieu s'adressa au ciel alors qu'il était de la fumée, Il s'adressa également à la Terre : celle-ci devait alors déjà exister, elle aussi sous une forme primitive, que Dieu lui avait donnée avant le début du décompte des 6 jours.

Wallâhu A'lam (Dieu sait mieux).

Print Friendly, PDF & Email