La liste de Noms divins proposée par Ibn Hazm, et une remarque qui a été faite au sujet de celle-ci (II - 6/7)

"عن أبي هريرة رضي الله عنه: أن رسول الله صلى الله عليه وسلم قال: إن لله تسعة وتسعين اسما مائة إلا واحدا من أحصاها دخل الجنة" : Il est relaté de Abû Hurayra qu'il a dit : Le Messager de Dieu (que Dieu le bénisse et le salue) a dit : "Dieu a 99 Noms – 100  moins 1 –, celui qui en fera le ihsâ' entrera au paradis" (rapporté par al-Bukhârî dans son Jâmi' sahîh, n° 6957 etc., par Muslim dans son Sahîh).

Nous avions déjà vu dans deux articles précédents que, selon la grande majorité des ulémas, Dieu n'a pas seulement 99 Noms, ce qui entraîne que les 99 Noms ici évoqués et dont il s'agit de faire le ihsâ' sont particuliers : lire le premier et le second articles traitant de cela.
Par contre, selon Ibn Hazm, dont la recherche sera exposée ci-après, Dieu a seulement 99 Noms, et pas 1 de plus.

Nous avions également déjà vu que ces 99 Noms divins dont il s'agit de faire le ihsâ', le Prophète (sur lui soit la paix) n'en a pas donné la liste. Différentes listes ont été pensées et proposées par des ulémas. Nous avions déjà vu la liste proposée par Ibn Hajar, ainsi qu'une seconde méthode pour établir cette liste, également proposée par lui.

Ci-après la méthode et la liste proposées par Ibn Hazm, célèbre savant andalou zahirite...

Etant donné qu'il est d'avis que Dieu a 99 Noms et pas 1 de plus, et donc qu'aucun Nom de Dieu supplémentaire ne peux exister dans un texte des sources, Ibn Hazm a été amené, par incidence, à penser que ces Noms sont disséminés dans les textes des deux sources de l'islam : non pas seulement le texte du Coran, mais aussi ceux formant la Sunna (Fat'h ul-bârî, 11/260, 265). Et le fait qu'il est d'avis que Dieu a 99 Noms et pas un de plus, cela l'a également amené, par incidence, à penser des critères très sélectifs, permettant que le nombre de Noms divins ne dépasse jamais 99...

-
Les principes pensés par Ibn Hazm pour inclure un Nom dans cette liste de 99 Noms :

a) les 99 Noms de Dieu seront recherchés dans le Coran ainsi que dans la Sunna (Fat'h ul-bârî, 11/260-265).

b) ne sera retenu que ce qui est mentionné explicitement dans les textes sous la forme d'un Nom ;
--- à l'exclusion, donc, de ce qui y est mentionné sous la forme d'un Acte de Dieu, par le biais d'un verbe, duquel on pourrait extraire un Nom, comme d'autres ulémas l'ont fait, ayant extrait par exemple "الباقي" de "وَيَبْقَى وَجْهُ رَبِّكَ ذُو الْجَلَالِ وَالْإِكْرَامِ") (Fat'h ul-bârî, 11/260) ;

c) enfin, ne seront retenus que les Noms qui sont inconditionnels (mutlaq) et donnés directement (le type i dans notre autre article) ;
--- à l'exclusion, donc, des Noms qui sont communiqués seulement de façon indirecte (ii, comme c'est le cas de "المَوْلَى" et de "النَصِيْر", qui, dans le texte coranique, ont été attribués à Dieu de façon indirecte : "نِعْمَ الْمَوْلَى وَنِعْمَ النَّصِيرُ" : Ibn Hazm ne les a donc pas retenus) ;
--- à l'exclusion, également, des Noms qui ont été employés à propos de Dieu en relation avec quelque chose de précis (muqayyad : mudhâf / muta'alliq) (iii, comme c'est le cas de "البديع", qui, dans le texte coranique, est en rapport d'annexion avec "السماوات و الأرض" ; ou encore "مُحِيطٌ", qui, dans le texte coranique, est toujours relié à quelque chose : "واللّهُ مُحِيطٌ بِالْكافِرِينَ" ,"إِنَّهُ بِكُلِّ شَيْءٍ مُّحِيطٌ" ,"وَاللَّهُ مِن وَرَائِهِم مُّحِيطٌ","إِنَّ اللّهَ بِمَا يَعْمَلُونَ مُحِيطٌ" : Ibn Hazm ne les a pas non plus retenus) (Fat'h ul-bârî, 11/260) ;
--- à l'exclusion, également, des noms composés (iv, comme c'est le cas de "ذو الْجَلَالِ وَالْإِكْرَامِ" : Ibn Hazm ne l'a lui non plus pas retenu).

-
Application de ces principes :

Le critère b a amené Ibn Hazm à exclure de la liste des Noms divins tout Nom qui pourrait être extrait de ce qui ne figure dans le Coran et la Sunna au sujet de Dieu que sous la forme d'un verbe ou d'un attribut. N'a par exemple pas été considéré par Ibn Hazm comme un Nom de Dieu :
– "الباقي", qui n'est en fait présent dans le Coran que sous la forme suivante : "وَيَبْقَى وَجْهُ رَبِّكَ ذُو الْجَلَالِ وَالْإِكْرَامِ".

Le critère c a amené Ibn Hazm à exclure de la liste des 99 Noms de nombreux Noms que Ibn Hajar y avait, lui, inclus. Voici quelques-uns de ces Noms qu'Ibn Hazm n'a pas retenus parce qu'ils ne sont donnés que de façon indirecte dans les textes :
– "المولى" et "النصير", qui, dans le texte coranique, ont été employés ainsi : "نِعْمَ الْمَوْلَى وَنِعْمَ النَّصِيرُ" ;
– "الحافِظ", qui, dans le texte coranique, a été employé ainsi : "فَاللّهُ خَيْرٌ حَافِظًا" ;
– etc.
En vertu du principe c, Ibn Hazm n'a pas non plus retenu des Noms qui ne sont pas donnés de façon inconditionnelle (mutlaq) dans les textes :
– "البَدِيع", qui n'est en fait présent dans le Coran que en tant que : "بَدِيعُ السَّمَاوَاتِ وَالْأَرْضِ" ;
– "المُحْيِي", qui n'est en fait présent dans le Coran que en tant que : "لَمُحْيِي الْمَوْتَى" ;
– "النُوْر", qui n'est en fait présent dans le Coran que en tant que : "نُورُ السَّمَاوَاتِ وَالْأَرْضِ" ;
– etc.
Cela ne veut pas dire que Ibn Hazm serait d'avis qu'on ne peut pas employer ces termes au sujet de Dieu. Cela veut dire qu'il est d'avis d'une part que ces termes doivent être employés avec la nuance qui figure à leur sujet dans les textes, et non pas de façon inconditionnelle : on peut donc dire de Dieu qu'Il est "بَدِيعُ السَّمَاوَاتِ وَالْأَرْضِ" mais non pas qu'Il est "البَدِيع" (Al-Fissal, 1/423).
D'autre part, vu que Ibn Hazm pense que les Noms de Dieu (qui sont au nombre de 99 et pas 1 de plus), ne sont pas des Noms Qualificatifs aussi (Asmâ' Mushtaqqât, noms extraits d'une racine, ici d'un attribut) mais des Noms Propres seulement (Asmâ' A'lâm) (Al-Fissal, 1/411, 387), ce qui précède implique aussi que les termes ayant été employés au sujet de Dieu en étant reliés avec quelque chose de précis (mudhâf, muqayyad), ces termes ne font pas partie des Noms de Dieu, et ne sont donc pas des Noms Propres seulement.

Par contre, le critère a a amené Ibn Hazm à inclure dans la liste d'autres Noms, présents quant à eux dans la Sunna :
– ainsi en est-il de "الجَمِيل", que le Prophète (sur lui soit la paix) a employé au sujet de Dieu dans un célèbre hadîth : "إِنَّ اللَّهَ جَمِيلٌ يُحِبُّ الْجَمَالَ" (Muslim, 91) ;
– ainsi en est-il également de "الوِتْر", que le Prophète (sur lui soit la paix) a employé au sujet de Dieu dans un non moins célèbre hadîth : "إِنَّ اللَّهَ وِتْرٌ يُحِبُّ الْوِتْرَ فَأَوْتِرُوا يَا أَهْلَ الْقُرْآنِ" (at-Tirmidhî, 453 ; Abû Dâoûd, 1416) ;
– etc.

-
La liste de Noms divins que cela donne :

Si, comme d'autres ulémas l'ont fait, Ibn Hazm a lui aussi présenté une liste de Noms divins répondant aux critères retenus, à la différence de certains autres ulémas, Ibn Hazm n'a pas présenté une liste complète de 99 Noms. Il dit avoir pu trouver "environ 80" des 99 Noms divins :
– 68 Noms dans le texte coranique,
– et les autres dans les hadîths authentiques (cité dans Fat'h ul-bârî, 11/260).
Ibn Hazm a conclu : "Le reste doit être recherché dans les hadîths authentiques" (Ibid.).

Ce sont là les dires de Ibn Hazm que Ibn Hajar a relatés de lui.

M'étant référé directement à certains des ouvrages du savant andalou, j'y ai trouvé la liste qu'il propose, où on peut lire exactement 84 Noms de Dieu :
"اللَّهُ، الرَّحْمَنُ، الرَّحِيمُ، الْعَلِيمُ، الْحَكِيمُ، الْكَرِيمُ، الْعَظِيمُ، الْحَلِيمُ، الْقَيُّومُ، الأَكْرَمُ، السَّلاَمُ، التَّوَّابُ، الرَّبُّ، الْوَهَّابُ، الإِلَهُ، الْقَرِيبُ، السَّمِيعُ، الْمُجِيبُ، الْوَاسِعُ، الْعَزِيزُ، الشَّاكِرُ، الْقَاهِرُ، الآخِرُ، الظَّاهِرُ، الْكَبِيرُ، الْخَبِيرُ، الْقَدِيرُ، الْبَصِيرُ، الْغَفُورُ، الشَّكُورُ، الْغَفَّارُ، الْقَهَّارُ، الْجَبَّارُ، الْمُتَكَبِّرُ، الْمُصَوِّرُ، الْبَرُّ، مُقْتَدِرٌ، الْبَارِي، الْعَلِيُّ، الْغَنِيُّ، الْوَلِيُّ، الْقَوِيُّ، الْحَيُّ، الْحَمِيدُ، الْمَجِيدُ، الْوَدُودُ، الصَّمَدُ، الأَحَدُ، الْوَاحِدُ، الأَوَّلُ، الأَعْلَى، الْمُتَعَالِ، الْخَالِقُ، الْخَلَّاقُ، الرَّزَّاقُ، الْحَقُّ، اللَّطِيفُ، رَءُوف، عَفُوٌّ، الْفَتَّاحُ، الْمَتِينُ، الْمُبِينُ، الْمُؤْمِنُ، الْمُهَيْمِنُ، الْبَاطِنُ، الْقُدُّوسُ، الْمَلِكُ، مَلِيكٌ، الأَكْبَرُ، الأَعَزُّ، السَّيِّدُ، سُبُّوحٌ، وِتْرٌ، مِحْسَانٌ، جَمِيلٌ، رَفِيقٌ، الْمُسَعِّرُ، الْقَابِضُ، الْبَاسِطُ، الشَّافِي، الْمُعْطِي، الْمُقَدِّمُ، الْمُؤَخِّرُ، الدَّهْرُ"

(Al-Muhallâ, point n° 1127).

Parmi ces 84 Noms, les 68 premiers, Ibn Hazm les a donc extraits du texte coranique, et ce sont 16 autres qu'il a extraits des hadîths qu'il a jugés authentiques.

On note que, pour Ibn Hazm, le Nom Propre "Dieu", en arabe "الله", fait lui aussi partie des 99 Noms évoqués dans le hadîth (tandis que, pour d'autres ulémas, le Nom Propre "Dieu", en arabe "الله", n'est pas à compter parmi ces 99 Noms dont il s'agit de faire le ihsâ').

-
Une remarque à propos de l'un des Noms proposés par Ibn Hazm :

Ibn ul-'Uthaymîn écrit que si "الدَّهْر" a bien été employé dans un célèbre hadîth qudsî : "قَالَ اللَّهُ عَزَّ وَجَلَّ: يُؤْذِينِى ابْنُ آدَمَ ، يَسُبُّ الدَّهْرَ وَأَنَا الدَّهْرُ ، بِيَدِى الأَمْرُ ، أُقَلِّبُ اللَّيْلَ وَالنَّهَار" (al-Bukhârî, 4549 etc., et Muslim, 2246), "الدَّهْر" n'est pas un Nom de Dieu, "contrairement à ce que pensent Ibn Hazm et certains (autres) ulémas" (Shar'h ul-qawâ'ïd il-muthlâ, pp. 22-24).

Car "الدَّهْر" signifie : "le temps", "l'époque", ce qui est chose autre que Dieu. La preuve que cela signifie le temps est ce verset coranique : "وَقَالُوا: مَا هِيَ إِلَّا حَيَاتُنَا الدُّنْيَا نَمُوتُ وَنَحْيَا وَمَا يُهْلِكُنَا إِلَّا الدَّهْرُ. وَمَا لَهُم بِذَلِكَ مِنْ عِلْمٍ إِنْ هُمْ إِلَّا يَظُنُّونَ" (Coran 45/24) : quand ces incroyants disaient : "وَمَا يُهْلِكُنَا إِلَّا الدَّهْرُ", ils ne parlaient assurément pas de Dieu, mais de "الأيام التي تمرّ", ou encore de "مرور الأيام".

En fait l'emploi de ce terme "الدَّهْر" au sujet de Dieu dans ce hadîth qudsî est au sens figuré (majâz). A propos de "وَأَنَا الدَّهْرُ", an-Nawawî écrit ainsi : "قَالَ الْعُلَمَاء : وَهُوَ مَجَاز" (Shar'h Muslim).

Le fait est que ceux qui disaient du mal du "دَهْر" ne voulaient pas directement dire du mal de Dieu. Ils voulaient dire du mal de l'époque, de la vie, de l'existence, du temps qui passe, et ce par rapport aux épreuves qui les touchaient : cela est autre chose que Dieu. Ils disaient en fait : "يَا خَيْبَة الدَّهْر" (comme cela figure dans une des versions rapportées par Muslim). A l'instar de certaines personnes qui disent en français, aujourd'hui encore, lorsque des épreuves les atteignent : "Chienne de vie !".
Al-Khattâbî écrit : "وَإِنَّمَا الدَّهْر زَمَان جُعِلَ ظَرْفًا لِمَوَاقِع الأَُمُور. وَكَانَتْ عَادَتهمْ إِذَا أَصَابَهُمْ مَكْرُوه أَضَافُوهُ إِلَى الدَّهْر فَقَالُوا: بُؤْسًا لِلدَّهْرِ، وَتَبًّا لِلدَّهْرِ" (cité dans Fat'h ul-bârî).

S'ils ne voulaient pas dire du mal de Dieu, Dieu a ici rappelé que même si telle n'était pas l'intention de ces gens, étant donné que c'est Lui qui a voulu (irâdâ kawniyya) et prédestiné tout ce qui se passe dans l'univers, dire du mal des épreuves que recèle la vie sur Terre, ou dire du mal du temps, de la nuit et du jour, de la vie, parce qu'ils sont le moment où ces épreuves touchent l'homme, cela revient à dire du mal de Dieu : car c'est Lui qui gère tout : "بِيَدِى الأَمْرُ".
Al-Khattâbî écrit ainsi : "مَعْنَاهُ: أَنَا صَاحِب الدَّهْر وَمُدَبِّر الأَُمُور الَّتِي يَنْسُبُونَهَا إِلَى الدَّهْر، فَمَنْ سَبَّ الدَّهْر مِنْ أَجْل أَنَّهُ فَاعِل هَذِهِ الأَُمُور، عَادَ سَبّه إِلَى رَبّه الَّذِي هُوَ فَاعِلهَا" (Fat'h ul-bârî). En un mot : "الدَّهْر" signifie : "le temps", "l'époque", et cela est autre chose que Dieu. Cela ne peut donc pas être l'un des Noms de Dieu.

Par ailleurs "الدَّهْر" est un "اسم جامد", ne recelant donc aucun sens qualificatif. Cela ne peut donc pas faire partie des Noms Qualificatifs de Dieu. Ce second argument ne serait cependant pas recevable pour Ibn Hazm, car nous l'avons rappelé plus haut, il pense que les Noms de Dieu sont des Noms Propres seulement, et non pas des Noms Qualificatifs aussi (contrairement à ce que disent la grande majorité des ulémas).

En tous cas il est plus pertinent de ne pas inclure ce terme "الدَّهْر" dans la liste des Noms de Dieu.

-
Voici la liste des Noms divins que Ibn Hazm dit avoir pu trouver (il y en a 84), classée cette fois par ordre alphabétique :

اللَّهُ
الآخِرُ
الأَحَدُ
الأَعَزُّ
الأَعْلَى
الأَكْبَرُ
الأَكْرَمُ
الإِلَهُ
الأَوَّلُ
الْبَارِي
الْبَاسِطُ
الْبَاطِنُ
الْبَرُّ
الْبَصِيرُ
التَّوَّابُ
الْجَبَّارُ
الجَمِيل
الْحَكِيمُ
الْحَلِيمُ
الْحَمِيدُ
الْحَقُّ
الْحَيُّ
الْخَبِيرُ
الْخَالِقُ
الْخَلَّاقُ
الرَؤوف
الرَّبُّ
الرَّحْمَنُ
الرَّحِيمُ
الرَّزَّاقُ
الرَفِيق
الدَّهْر
السُبُّوح
السَّلاَمُ
السَّمِيعُ
السَّيِّدُ
الشَّاكِرُ
الشَّافِي
الشَّكُورُ
الصَّمَدُ
الظَّاهِرُ
الْعَزِيزُ
الْعَظِيمُ
العَفُوّ
الْعَلِيمُ
الْعَلِيُّ
الْغَفَّارُ
الْغَفُورُ
الْغَنِيُّ
الْفَتَّاحُ
الْقَابِضُ
الْقَاهِرُ
الْقُدُّوسُ
الْقَدِيرُ
الْقَرِيبُ
الْقَهَّارُ
الْقَوِيُّ
الْقَيُّومُ
الْكَبِيرُ
الْكَرِيمُ
الْمُؤَخِّرُ
الْمُؤْمِنُ
الْمُبِينُ
الْمُتَعَالِ
الْمُتَكَبِّرُ
الْمَتِينُ
الْمُجِيبُ
الْمَجِيدُ
المِحْسَان
الْمُسَعِّرُ
الْمُصَوِّرُ
الْمُعْطِي
المُقْتَدِر
الْمُقَدِّمُ
الْمَلِكُ
المَلِيك
الْمُهَيْمِنُ
اللَّطِيفُ
الْوَاحِدُ
الْوَاسِعُ
الوِتْر
الْوَدُودُ
الْوَلِيُّ
الْوَهَّابُ

Wallâhu A'lam (Dieu sait mieux).

Print Friendly, PDF & Email