Dieu a-t-il seulement 99 Noms Qualificatifs (أسماء صفاتية) ? ou seulement 99 Noms plus Beaux (أسماء حسنى) ? ou bien en a-t-Il davantage que 99 ? (2/5)

Dieu dit à Son Propre Sujet : "وَلِلّهِ الأَسْمَاء الْحُسْنَى فَادْعُوهُ بِهَا" : "Et Dieu a les plus Beaux Noms. Invoquez-le donc par eux" (Coran 7/180).

"عن أبي هريرة رضي الله عنه: أن رسول الله صلى الله عليه وسلم قال: إن لله تسعة وتسعين اسما مائة إلا واحدا من أحصاها دخل الجنة" : Abû Hurayra relate que le Messager de Dieu (que Dieu le bénisse et le salue) a dit : "Dieu a 99 Noms – 100  moins 1 –, celui qui en fera le ihsâ' entrera au paradis" (al-Bukhârî, 6957 etc.). Que signifie faire le ihsâ' de ces Noms, nous y reviendrons plus bas (au point III).

-
En fait les Plus Beaux Noms de Dieu évoqués dans le verset sont beaucoup plus nombreux que les 99 Noms de Dieu évoqués dans ce hadîth, comme cela est exposé dans le schéma suivant :

asma-husna

-
Que signifie alors le hadîth parlant de 99 Noms de Dieu ?

Explications détaillées…

-
I) Ce hadîth signifie-t-il que Dieu a seulement 99 Noms, et pas un de plus ?

A) D'après Ibn Hazm : Dieu a 99 Noms seulement, et pas un de plus (Al-Muhallâ, 1/50-51 : point 55 ; Al-Fissal 1/424 ; cet avis de Ibn Hazm a également été relaté dans Fat'h ul-bârî 11/264).
Fidèle à ses habitudes, le savant zahirite andalou ne fait pas dans la nuance : "Il est établi de façon authentique que (ces noms) sont (au nombre de) 99 seulement. Il n'est donc autorisé à personne de dire qu'il est possible que (Dieu) ait un Nom supplémentaire, car (le Prophète), que la paix soit sur lui, a dit : "100 moins 1" ; si donc il était permis que (Dieu) Elevé ait un Nom supplémentaire, cela ferait 100 noms, et le propos du (Prophète), que la paix soit sur lui : "100 moins 1" serait un mensonge. Et celui qui déclare cela possible est un kâfir" (Al-Muhallâ, 1/50-51). De façon prévisible, Ibn Hazm a compté le Nom "Allah" parmi les 99 Noms de Dieu que ce hadîth évoque.

B) Mais d'après la majorité des ulémas : Dieu n'a pas que 99 Noms ; il en a plus (Majmû' ul-fatâwâ, 6/381 ; Fat'h ul-bârî 11/263).

Le fait est qu'un autre hadîth existe où on lit cette invocation du Prophète (sur lui soit la paix) :
"عن عبد الله، قال: قال رسول الله صلى الله عليه وسلم: "ما قال عبد قط إذا أصابه هم وحزن: اللهم إني عبدك، وابن عبدك، ابن أمتك، ناصيتي بيدك، ماض في حكمك، عدل في قضاؤك. أسألك بكل اسم هو لك، سميت به نفسك، أو أنزلته في كتابك، أو علمته أحدا من خلقك، أو استأثرت به في علم الغيب عندك، أن تجعل القرآن ربيع قلبي، ونور صدري، وجلاء حزني، وذهاب همي، إلا أذهب الله عز وجل همه، وأبدله مكان حزنه فرحا." قالوا: يا رسول الله ينبغي لنا أن نتعلم هؤلاء الكلمات؟ قال: "أجل، ينبغي لمن سمعهن أن يتعلمهن"
"O Dieu, je Te demande, par (bi*) chaque Nom qui est Tien, par (bi**) lequel Tu T'es nommé – que tu l'aies fait descendre dans Ton Livre, que Tu l'aies enseigné à quelqu'un parmi Tes créatures, ou que Tu l'aies gardé dans la connaissance du caché, auprès de Toi –, que Tu fasses du Coran le printemps de mon cœur (…)" (rapporté par Ahmad, authentifié par Ahmad Muhammad Shâkir et par al-Albânî in Silsilat ul-ahâdîth is-sahîha 199) (la traduction que nous avons proposée repose sur le commentaire que 'Alî al-Qârî a fait, dans Mirqât ul-mafâtîh, d'une version de ce hadîth).
(* ce "bi" est un bâ' us-sababiyya ;
** ce second "bi" est pour sa part un bâ' ul-isti'âna.)

Commentant ce hadîth, Ibn ul-Qayyim souligne que les Noms par lesquels Dieu S'est nommé, le Prophète (sur lui soit la paix) les a, dans ce hadîth, classés en 3 catégories :
"une catégorie qu'Il a fait descendre dans Son Livre*** et par laquelle Il S'est fait connaître de Ses serviteurs" ;
"une catégorie par laquelle Il S'est Nommé" mais "qu'Il n'a pas fait descendre dans Son Livre***" mais "qu'il a montrée à ceux à qui Il l'a voulu parmi Ses anges ou autres qu'eux" ;
– enfin "une catégorie qu'Il S'est réservée dans la Connaissance de ce qui est caché et n'a donc fait connaître à personne parmi Sa création" (Badâ'ï' ul-fawâ'ïd, pp. 143-144 ; voir aussi p. 312).
(*** La formule "Son Livre" désigne le Coran, mais désigne aussi par extension, comme souvent, le commentaire du Coran, à savoir les paroles du Messager qui sont elles aussi le résultat d'une révélation divine : cliquez ici pour en savoir plus.)

A la lecture de cet autre hadîth, rapporté par Ahmad, on comprend, par mouvement dialectique de l'esprit, que le hadîth rapporté par al-Bukhârî et parlant de 99 Noms de Dieu ne peut pas avoir sens d'exhaustivité : Dieu n'a pas que 99 Noms. L'avis de Ibn Hazm est donc ici erroné (khata' ijtihâdî).

-
II) Le hadîth signifierait-il alors que Dieu a plus que 99 Noms Qualificatifs ("Asmâ' Sifât"), mais seulement 99 Noms de type "Asmâ' Husnâ" ? En d'autres termes : le hadîth parlerait-il des "Asmâ' Husnâ" de Dieu, dont il voudrait dire qu'ils sont seulement 99 ?

Non, le hadîth relaté par Abû Hurayra et rapporté par al-Bukhârî ne signifie même pas que, de tous les Noms Qualificatifs ("Asmâ' Sifât") de Dieu, seuls 99 constitueraient les "Asmâ' Husnâ", les autres Noms étant des "Asmâ' Sifât" sans être aussi des "Asmâ' Husnâ".

En effet, les "Asmâ' Husnâ" de Dieu eux-mêmes sont plus nombreux que 99.

Ibn Taymiyya a écrit : "أسماء الله الحسنى المعروفة هي التي يدعى الله بها؛ كالأسماء الحسنى التي جاءت في الكتاب والسنة؛ وهي التي تقتضي المدح والثناء بنفسها" : "Les Asmâ' Husnâ connus sont ceux par le moyen desquels on (peut) invoquer Dieu ; tels que les Asmâ' Husnâ qui sont présents dans le Coran et la Sunna ; et ce sont ceux qui impliquent par eux-mêmes l'éloge" (Shar'h ul-'aqîda al-asfahâniyya, p. 73). C'est-à-dire que tout Nom dont il est prouvé qu'il est autorisé d'invoquer Dieu par son moyen, ce Nom fait partie des Asmâ' Husnâ. Etant donné qu'il a été explicitement autorisé par la Sunna d'invoquer Dieu par les Noms "يا ذا الْجَلَالِ وَالْإِكْرَامِ" et "بَدِيعَ السَّمَاوَاتِ وَالأَرْضِ", ce sont donc deux Asmâ' Husnâ. Cependant, ce ne sont pas deux Asmâ' Husnâ qui font partie des 99 évoqués dans le hadîth suscité. Nous allons y revenir plus bas.

Plus encore : A quelqu'un qui lui avait demandé s'il est vrai qu'on ne peut invoquer Dieu que par le moyen des 99 Noms évoqués dans le hadîth et qu'on ne peut donc pas L'invoquer par "يا دليل الحائرين", Ibn Taymiyya répondit que selon l'avis correct, on pouvait L'invoquer par ce Nom (MF 22/481-482). Argumentant cela, il dit : "Dieu a dit dans le Coran : "Et à Dieu appartiennent les Noms les plus beaux ("al-Asmâ' ul-Husnâ"). Invoquez-le donc par ces (Noms)" [Coran 7/180]. Il a ainsi ordonné qu'on L'invoque par ses Asmâ' Husnâ tout court (mutlaqan). Et Il n'a pas dit que Ses Asmâ' Husnâ ne sont que 99 Noms" (MF 22/481-486). On voit ici que même ce Nom "دليل الحائرين", qui n'est nullement présent dans le Coran ni la Sunna, il est possible d'invoquer Dieu par son moyen, et il fait donc partie des Asmâ' Husnâ.

-
III) Si Dieu n'a pas seulement 99 Noms Qualificatifs (Asmâ' Sifât), ni même 99 Asmâ' Husnâ, comment comprendre alors que, dans le hadîth cité en début d'article et rapporté par al-Bukhârî, le Prophète ait dit : "Dieu a 99 Noms" ?

En fait le Prophète (sur lui soit la paix) n'a pas voulu dire ici que Dieu n'a que 99 Noms et pas un de plus (comme le pense Ibn Hazm), mais que parmi tous les Noms de type "Asmâ' Husnâ" que Dieu a, il en est 99 qui sont tels que celui qui en fera le ihsâ' entrera au paradis (Majmû' ul-fatâwâ, 6/381 ; 22/486 ; Badâ'ï' ul-fawâ'ïd, p. 144 ; Fat'h ul-bârî, 11/263-264).

Cela est comparable au fait que quelqu'un dise : "J'ai 100 euros que je vais donner en aumône" : cela ne signifie pas qu'il ne possède en tout et pour tout que 100 euros et pas 1 euro de plus, mais seulement qu'il possède 100 euros qu'il a destinés à l'aumône (Majmû' ul-fatâwâ, 6/381 ; 22/486).

-
IV) Le hadîth dit que le ihsâ' de ces 99 Noms est une action qui conduit au Paradis ; que signifie donc "faire le ihsâ' de ces Noms" ?

"Faire le ihsâ' de ces Noms", cela a plusieurs significations possibles :
"les rassembler" ;
"les mémoriser" ;
"comprendre leur signification" ;
"invoquer Dieu par le biais de ces Noms" ;
"agir selon ce que ces Noms impliquent" ;
(Cf. Fat'h ul-bârî 11/270-272 ; 13/462 ; Badâ'ï' ul-fawâ'ïd, pp. 143-144.)

-
V) Le Nom Propre de Dieu (en arabe : "Allah", et en français : "Dieu") fait-il partie de ces 99 Noms évoqués dans ce hadîth ?

A) D'après Ibn Hazm :

Oui, le Nom "Allah" fait partie des 99 Noms que ce hadîth évoque. De toute façon, Ibn Hazm ne fait pas de distinction entre "Ism Dhât" (Nom Propre) et "Asmâ' Sifât" (Noms Qualificatifs), vu que selon lui aucun Nom de Dieu figurant dans le Coran et la Sunna n'est un Ism Mushtaq (Nom extrait d'une racine, ici d'un attribut) : tous les Noms de Dieu figurant dans le Coran et la Sunna sont selon lui des Asmâ' A'lâm (Noms Propres) seulement (Al-Fissal 1/411, 387).

B) Parmi la majorité de ces ulémas qui ont rappelé que Dieu n'a pas que 99 Noms :

--- B.1) il en est certains – c'est le cas de Ibn Hajar – qui sont eux aussi d'avis que le Nom "Dieu" (en arabe : "Allah") fait partie des 99 Noms dont celui qui fera le ihsâ' entrera au Paradis ;

--- B.2) et il en est d'autres – c'est le cas de as-Suhaylî (Fat'h ul-bârî 11/265) – qui sont d'avis que le Nom "Dieu" (en arabe : "Allah") n'a pas été compté parmi ces 99 Noms.

Je suis sur ce point de l'avis de as-Suhaylî, avis en vertu duquel ce hadîth n'évoque, parmi l'ensemble de Ses Asmâ' Husnâ que Dieu nous a fait connaître, que 99 Noms de type "Asmâ Sifât" (lire le précédent article où nous avons exposé cela).

-
VI) Ces 99 Noms Qualificatifs de Dieu, pour le ihsâ' desquels il y a promesse d'entrer au Paradis, sont-ils déterminés (mu'ayyan) ou pas (ghayr mu'ayyan) ?

Parmi l'ensemble des ulémas qui ont rappelé que Dieu n'a pas que 99 Noms (ce qui est l'avis pertinent et juste (swawâb)) :

--- B.A) ... certains ulémas sont d'avis que les 99 Noms Qualificatifs que le Prophète a évoqués dans le hadîth suscité et par rapport auxquels il a promis le Paradis à celui qui en fera le ihsâ', ces 99 Noms ne sont pas déterminés (ghayr mu'ayyana). Le hadîth parle seulement de faire le ihsâ' de 99 Noms, quels qu'ils soient, parmi la totalité des Noms Qualificatifs que Dieu a (et ils sont plus nombreux que 99) ;

--- B.B) ... d'autres ulémas sont d'avis que les 99 Noms Qualificatifs que le Prophète a évoqués dans le hadîth suscité et par rapport auxquels il a promis le Paradis à celui qui en fera le ihsâ', ces 99 Noms sont déterminés (mu'ayyana) : parmi tous les Noms que Dieu a (et ils sont plus nombreux que 99, nous l'avons déjà dit), ce sont 99 Noms Qualificatifs précis dont il s'agit de faire le ihsâ' pour mériter cette promesse.
Simplement, le Prophète n'a pas donné la liste de ces 99 Noms précis, qui sont tels que celui qui en fera le ihsâ' entrera au Paradis.
Cela est tout à fait comparable au fait qu'il a parlé de la nuit d'al-Qadr et de la valeur qu'a le fait de la passer en adoration, mais il n'a pas précisé quelle est la date de cette nuit, si ce n'est qu'elle se trouve dans le mois de ramadan, et plus particulièrement dans le dernier décade de celui-ci : à charge au croyant de trouver cette nuit. Ou qu'il a parlé du moment de la journée du vendredi où les invocations sont exaucées, mais n'a pas précisé quel est exactement ce moment ; à charge au croyant de trouver ce moment.

(Cf. Majmû' ul-fatâwâ, 6/382, 380.)

-
VII) Et quelle est la particularité de ces 99 Noms divins, au sein de la totalité des Noms de Dieu ?

Parmi la totalité des Noms de Dieu, ces 99 Noms là présentent une accentuation très importante, due au fait que eux figurent dans le Coran et la Sunna sous forme de Noms (et n'ont pas été extraits d'un Attribut ou d'un Verbe figurant dans les textes), lesquels, de surcroît, n'y figurent pas en étant composés, y sont donnés de façon directe et ne sont pas reliés à quelque chose de particulier.

Nous avons traité de cela dans un autre article.

-
VIII) Dès lors, voici la signification possible du hadîth :

Parmi les différents sens que le terme "ihsâ'" possède (voir plus haut, en IV) :

Le sens de "ihsâ'" qui se marie le mieux avec l'avis B.A est celui de "mémoriser" : dès lors, selon les ulémas tenants de cet avis B.A, le hadîth veut exhorter à mémoriser 99 Nomsquels qu'ils soient, parmi la totalité des Noms Qualificatifs (Asmâ' Husnâ) que Dieu a.

Et les sens de "ihsâ'" qui se marient le mieux avec l'avis B.B sont ceux de "rassembler" ou d'"invoquer" :

--- si on retient le sens de "rassembler"le hadîth veut dire que le croyant qui trouvera, parmi l'ensemble des Asmâ' Husnâ de Dieu, ces 99 Noms Qualificatifs précis, celui-là entrera au Paradis.
Les Noms "يا ذا الْجَلَالِ وَالْإِكْرَامِ" et "بَدِيعَ السَّمَاوَاتِ وَالأَرْضِ" sont bien deux Asmâ' Husnâ, mais ne sont pas deux Asmâ' Husnâ qui font partie des 99 évoqués dans le hadîth suscité. Dans notre autre article : Quelle est la particularité des 99 Noms dont il s'agit de faire le ihsâ' ?, nous avons écrit que la particularité de ces 99 Noms, parmi tous les Asmâ' Husnâ, c'est que, étant donné qu'ils figurent dans le Coran et la Sunna sous forme de Noms, qu'ils y ont été communiqués de façon directe et sans être composés, ils sont plus accentués que les 4 autres types de Noms divins eux aussi présents dans le Coran et la Sunna sous forme de Noms, mais y figurant soit de façon indirecte, soit par rapport à quelque chose, soit en rapport d'annexion ;

--- ayant pour sa part retenu le sens "invoquer" du terme ihsâ', al-Muhallab explique le hadîth évoquant le ihsâ' des 99 Noms en disant qu'il signifie invoquer Dieu par le biais de ces 99 Noms. Le hadîth signifie donc selon al-Muhallab que celui qui invoquera Dieu par ces 99 Noms précis entrera au Paradis (relaté dans Fat'h ul-bârî 11/264).
Il s'agit alors d'invoquer Dieu en mentionnant celui de ces 99 Noms divins qui correspond à la situation dans laquelle on se trouve. Cette mention peut être faite à la forme directe ("O le Généreux, je Te demande..."), ou sous la forme d'un du'â bi-l-wassîla, par mention d'un Nom de Dieu ou d'un de Ses Attributs ("Je Te demande parce que Tu es le Généreux / à cause de Ta Générosité...").

Wallâhu A'lam (Dieu sait mieux).

Print Friendly, PDF & Email