La maison de l'islam

Comprendre l'islam... dans son authenticité, avec contemporanéité

Les Noms qui sont ceux de Dieu, Dieu les possède de toute éternité (azal). Certes. Mais les noms de Dieu tels qu'Il les a révélés dans une langue humaine précise : est-il possible que la forme qu'ils ont dans cette langue humaine précise fasse suite à l'apparition de cette langue humaine sur Terre ?

Par Anas • 2 sept, 2012 • Catégorie: 1.1 - Généralités au sujet de Dieu, 1.3 - Les (99 et plus) Noms de Dieu (أسماء الله), c - Les prophètes et leur message (الأنبياء و الرسل), c - Moïse - Judaïsme, d - Jésus fils de Marie - Christianisme, e - Muhammad (صلى الله عليه وسلّم) fils de Abdullah - Arabes et Musulmans

(Cette question se pose seulement si on retient l'avis que ce ne sont pas toutes les langues humaines qui ont été enseignées aux hommes par Dieu, mais une seule l'a été : celle qu'Il a enseignée à Adam.)

Les Noms de Dieu sont Siens de toute éternité (azal), cela est certain. Cependant, est-il possible que le terme donné qui, dans une langue précise, désigne l'Etre de Dieu avec tous Ses Attributs (en arabe : "الله", "Allâh"), soit, lui, lié à l'apparition de cette langue sur Terre ?
Et est-il possible que le terme donné qui, dans une langue précise, désigne l'Etre de Dieu doté de tel de Ses Attributs (comme "Ar-Rahîm" / "Le Miséricordieux"), soit, lui, lié à l'apparition de cette langue sur Terre ?

Eléments de réponse à ces deux questions...

-
Avant-propos :

D'un côté Dieu dit avoir envoyé la révélation à d'autres hommes avant Muhammad, et ils n'étaient dans leur grande majorité pas arabes. Dieu dit : "Et Muhammad n'est qu'un messager. D'autres messagers sont passés avant lui…" (Coran 3/144). "Et [ô Muhammad] Nous avons envoyé des messagers avant toi : il y en a parmi eux dont Nous t'avons raconté l'histoire, et d'autres dont Nous t'avons pas raconté l'histoire" (Coran 40/78). "Et Nous avons [avant Muhammad] envoyé à chaque peuple [au moins] un messager [leur disant] : "Adorez Dieu et préservez-vous du Rebelle"" (Coran 16/36). "Et Nous n'avons envoyé avant toi de messager sans lui avoir révélé ceci : "Pas de divinité en dehors de Moi, adorez-Moi donc"" (Coran 21/25).

Or d'un autre côté Dieu dit aussi : "وَمَا أَرْسَلْنَا مِن رَّسُولٍ إِلاَّ بِلِسَانِ قَوْمِهِ لِيُبَيِّنَ لَهُمْ فَيُضِلُّ اللّهُ مَن يَشَاء وَيَهْدِي مَن يَشَاء وَهُوَ الْعَزِيزُ الْحَكِيمُ" : "Et Nous n'avons envoyé de messager qu'(utilisant) la langue de son peuple, afin qu'il leur expose clairement. Dieu égare alors qui Il veut, et guide qui Il veut" (Coran 14/4).

-
1) Pour ce qui est des Noms Qualificatifs de Dieu (Asmâ' Sifât) :

Il n'y a a priori pas de problème à considérer que, certes, les Noms Qualificatifs de Dieu sont Siens de toute éternité (azal), mais Dieu a employés, pour les faire connaître aux humains auxquels Il s'adressait à ce moment là, les termes apparus dans la langue qu'ils parlaient, et dans laquelle Son Messager du moment s'est adressé à eux.

Ainsi, "رحيم" pour dire que Dieu est doté de l'Attribut de Miséricorde (avec la nuance que ce terme possède par rapport à l'autre terme "رحمن"), Attribut que Dieu a de toute éternité, mais dont c'est par ce terme qu'Il a exprimé en langue arabe qu'Il en est Détenteur.

-
2) Pour ce qui est du Nom Propre de Dieu (Ism Dhât) :

2.a) Ce Nom Propre a bel et bien été différent, selon la langue utilisée :

Si, dans le passé, bien avant la venue de Muhammad (sur lui soit la paix), d'une part, chaque peuple de la terre a reçu au moins un messager, venu leur rappeler l'Unicité de Dieu, et d'autre part chacun de ces messagers s'est adressé à son peuple dans la langue de ce peuple, il apparaît logiquement que les différents messagers ont exposé à leur peuple la formule "Il n'y a pas de divinité en dehors de Dieu" dans la langue qu'ils utilisaient.

Lorsqu'on dit que Dieu a révélé le Coran en langue arabe, ceci signifie que Dieu a prononcé les mots de langue arabe qui constituent le texte coranique ; et Il a prononcé Son Nom Propre ainsi que Ses Noms qualificatifs qui figurent dans ce texte, en langue arabe.

Cependant, Dieu avait révélé un autre Livre que le Coran à Moïse, Livre qu'Il avait écrit de Sa Main Même (rapporté par al-Bukhârî n° 6240, Muslim n° 2652 : Mukhtassar as-Sawâ'iq il-mursala, p. 674) (ce livre n'existe cependant plus aujourd'hui dans sa totalité en son texte originel : cliquez ici pour en savoir plus). Et ce Livre n'était pas en langue arabe.

Le Nom Propre de Dieu a-t-il pu y être autre que : "Allâh" ?

Oui (même s'il était de la même racine, à cause de la parenté des langues hébreu et arabe).

Dans le texte coranique, on lit les deux prénoms "Jab'ra'îl" et "Mîkâ'îl" (Coran 2/98).
Et Ik'rima disait que dans "Jab'ra'îl" (Gabriel) et "Mîkâ'îl" (Michel), de même que dans "Isrâfîl" (Uriel), "îl" signifie "Allah" : "باب قوله "من كان عدوا لجبريل"؛ وقال عكرمة: جبر وميك وسراف: عبد؛ إيل: الله" (Sahîh ul-Bukhârî, kitâb ut-tafsîr, bâb 8) (la francisation a ensuite transformé ce "'îl" en "El", comme on le voit dans la version française de ces prénoms). Le même propos est relaté ainsi de Abdullâh ibn Abbâs : "وكل اسم"إيل" فهو: الله" : "Tout nom "Îl" est : "Allâh"" (Tafsîr ut-Tabarî, relation n° 1621 ; Fat'h ul-bârî 8/207). Et de Abdullâh ibn ul-Hârith al-Basrî : "إيل: الله بالعبرانية" : ""Îl" est, en hébreu, (la même chose que) "Allah"" (Tafsîr ut-Tabarî, relation n° 799 ; Fat'h ul-bârî 8/207). At-Tabarî écrit lui-même : "وأما "إيل" فهو الله تعالى ذكره" : "Quant à "Îl", c'est Allâh, Elevé soit Son souvenir" (Tafsîr ut-Tabarî). Il écrit également : "وكان يعقوب يدعى"إسرائيل"، بمعنى عبد الله وصفوته من خلقه. و"إيل" هو الله، و"إسرا" هو العبد" (Ibid.).

Or en langue arabe on n'utilise pas, fût-ce dans un prénom, "Îl" [= "El"] pour désigner Dieu. En langue arabe on dit : "Allâh", comme dans "عبد الله".
Les noms propres "إسماعيل" et "
جبريل", etc., sont des noms d'origine étrangère (c'est bien pourquoi grammaticalement ils sont diptotes, "غير منصرف").

Ceci prouve que si dans la révélation divine faite en langue arabe au prophète Muhammad (sur lui soit la paix), le Nom de Dieu est "Allâh", il a bel et bien pu être différent dans des révélations divines antérieures. (Certes, les législations révélées changent et, suite à la venue d'un Messager au message abrogeant les précédents, il n'est plus possible de se référer à la législation issue d'une révélation antérieure ; mais ici nous ne parlons pas de législation apportée par une révélation antérieure, mais de langue utilisée dans une révélation antérieure.)

-
2.b) Que la forme du Nom Propre de Dieu dans différentes révélations ait été différent, selon la langue utilisée, cela est un fait. Cependant, est-ce que le Nom Propre de Dieu dans ces révélations antérieures, des hommes l'ont de eux-mêmes attribué à Dieu, et puis Celui-ci l'a repris dans Sa révélation du moment ? ou bien est-ce Dieu Lui-même qui le leur avait inspiré, bien avant de leur envoyer le Messager du moment ?

Je ne sais pas et ne peux me prononcer sur ce point.

Tout ce qui se passe sur Terre se passe par la volonté existentielle de Dieu (irâda kawniyya). Mais ici nous parlons de volonté de Dieu au sens de ce qu'Il agrée (irâda shar'iyya) : Est-ce Dieu Lui-même qui avait inspiré à ces hommes du passé Son Nom Propre dans la langue qu'ils étaient en train d'élaborer, bien avant de leur envoyer le Messager du moment, et ce parce qu'Il agréait ce Nom précisément, et pas un autre ?

Je ne sais pas (لا أدري).

Wallâhu A'lam (Dieu sait mieux).