Hypothèse quant à la période où les fils de Jacob s'installèrent en Egypte - Hypothèse quant à la période probable de la naissance de Joseph et de Abraham (que la paix soit sur eux)

Dans le Coran, sourate 12 (sourate "Yûssuf"), il est expliqué comment Jacob (de son autre nom Israël) et ses fils immigrèrent en Egypte. Nous avons, dans un autre article, présenté les travaux de Maurice Bucaille et de Ahmad Yûssuf permettant l'émission d'une hypothèse quant à la période où eut lieu l'Exode, c'est-à-dire le moment où les descendants d'Israël quittèrent l'Egypte. Peut-on, à partir de cette hypothèse, faire un calcul à rebours et en émettre une autre, concernant cette fois la date de l'installation des fils d'Israël en Egypte ?

Tout ce dont on dispose à ce sujet est une donnée biblique, selon laquelle le séjour des fils d'Israël en Egypte aurait duré environ 400 ans : "La durée du séjour des fils d'Israël en Egypte fut de quatre cent trente ans. Et au bout de quatre cent trente ans, en ce jour précis, toutes les armées du Seigneur sortirent d'Egypte" (Exode 12/40-41). (Nous rappelons qu'il est autorisé de se référer à des passages bibliques pour des données historiques ou géographiques tant que celles-ci ne contredisent rien des sources islamiques : lire notre article sur le sujet.)
En Genèse, la donnée est globalement la même ; le passage affirme que Dieu dit à Abraham : "Sache bien que ta descendance résidera dans un pays qu'elle ne possédera pas. On en fera des esclaves, qu'on opprimera pendant quatre cents ans" (Genèse 15/13). Il est cependant à noter que les fils d'Israël n'ont pas été opprimés en Egypte pendant toute la durée de leur séjour dans le pays : sous Joseph et après lui, ils y ont au contraire vécu une période dite "heureuse" : le texte de l'Exode lui-même le dit clairement : les chefs de corvée imposés aux fils d'Israël survinrent après l'accession au trône d'"un nouveau roi, qui n'avait pas connu Joseph" (Exode 1/8). Dès lors, soit le passage 15/13 de la Genèse constitue une erreur de narration ; soit le découpage de la phrase de ce passage pourrait être fait autrement : "pendant quatre cents ans" pourrait-il être le complément circonstanciel de durée du verbe "résidera" et non du verbe "opprimera" ? Cela reste bien évidemment soumis aux possibilités d'ordre syntaxique du texte hébreu (prière aux spécialistes de se prononcer).

Si – selon l'hypothèse proposée dans notre article suscité –, Moïse a conduit son peuple hors du pays de Pharaon dans la dernière partie du XIIIè siècle avant J.-C., et si d'autre part le chiffre biblique de 430 ans est correct, alors l'installation des parents et frères de Joseph en Egypte aurait eu lieu dans la seconde moitié du XVIIè siècle avant J.-C.

Or cette période est celle où, au sein de "la deuxième période intermédiaire" (1785 à 1580 avant J.-C.), ce sont les Hyksos qui règnent sur l'Egypte.

-
Qui sont ces Hyksos ?

Après le Moyen Empire (de 2160 à 1785 avant J.-C.), et profitant apparemment de la faiblesse des XIIIè et XIVè dynasties, ces mystérieux "rois bergers", des sémites, s'infiltrent dans le pays et y occupent des postes élevés, supplantant ainsi les indigènes dans la direction de l'Egypte.

Bientôt, à partir de - 1730, le roi d'Egypte lui-même est hyksos. Les rois indigènes, pendant ce temps, se replient sur la Haute-Egypte, où ils deviennent des simples vassaux des Hyksos.

Cet état des choses dure jusqu'en - 1580, quand les rois thébains se révoltent, emploient contre les Hyksos les armes que ces derniers avaient apportées en Egypte – bronze et chevaux – et qui leur avaient jusqu'à présent assuré la suprématie, et les renversent.

C'est alors, avec la XVIIIè dynastie, le Nouvel Empire (- 1580 à -1085 avant J.-C.) qui débute.

Les Hyksos constituent les XVè et XVIè dynasties, alors que les rois indigènes, repliés à Thèbes et devenus leurs vassaux, forment la XVIIè (- 1680 à -1580).

Si on se fonde sur l'hypothèse d'un Exode vécu dans le dernier quart du XIIIè siècle avant J.-C., et si on considère correcte la donnée biblique mentionnée dans les livres de la Genèse (15/13) et de l'Exode (12/40), alors Joseph serait arrivé en Egypte dans la seconde moitié du XVIIè siècle avant J.-C., pendant la souveraineté des Hyksos, des sémites comme lui, et c'est sous le règne de l'un d'entre eux qu'il serait devenu un haut responsable.

-
La trace d'une sévère famine sous les Hyksos ?

Le savant musulman indien as-Syôhârwî a, dans son ouvrage Qassas ul-qur'ân (qu'il termina de rédiger en 1941), cité et approuvé les conclusions d'un homme qu'il a cité en tant qu'égyptologue égyptien, Ahmad Yûssuf Effendi, qui a écrit : "Certains écrits de la XVIIè dynastie relatent qu'il y a eu en Egypte, avant la présente dynastie mais dans un passé proche, une sévère famine". Ahmad Yûssuf Effendi en a déduit que "lorsque Joseph arrive en Egypte, c'est l'époque de la XVIè dynastie…" "vers l'an 1600 avant J.-C." (Qassas ul-qur'ân 1/361-362). Il s'agit donc de la dernière partie du XVIIè siècle avant J.-C.
Ahmad Yûssuf Effendi n'a cependant pas relaté de quels écrits il s'agit, et je ne puis que reproduire son affirmation telle quelle.

Il est à noter que Bucaille a pour sa part proposé la XVè dynastie (Moïse et Pharaon, pp. 293-294), qui est (nous l'avons vu plus haut) elle aussi hyksos.

Si l'Exode a eu lieu dans le dernier quart du XIIIè siècle avant J.-C. et s'il a eu lieu 430 ans après l'installation de la famille d'Israël en Egypte, alors on peut dire que cette installation en Egypte aurait eu lieu vers la moitié du XVIIè siècle avant J.-C., soit vers – 1650.

-
Quand aurait eu lieu la naissance du prophète Joseph (sur lui soit la paix) ?

Le texte coranique (sourate 12) nous montre que Joseph était enfant quand il a été jeté dans le puits (12/11-15), qu'il était adulte lorsqu'il a été jeté en prison (12/22), qu'il y a passé plusieurs années ("bidh'" – 12/42 – désigne "un chiffre compris entre trois et neuf"), qu'il a connu les sept années de l'abondance des récoltes avant de revoir ses frères venus acheter du grain (voir le texte de la sourate), et que c'est seulement par la suite qu'il a fait appeler ses père et frères auprès de lui.

Dès lors, la naissance de Joseph pourrait avoir eu lieu au moins trente à quarante ans avant l'installation de sa famille en Egypte. Ceci nous donne donc, comme période approximative de la naissance de Joseph, au moins le premier quart du XVIIè siècle avant J.-C. (soit entre – 1700 et – 1675 environ).

Joseph est l'arrière petit-fils de Abraham (Joseph fils de Jacob fils de Isaac fils de Abraham), et il y a donc trois générations entre Joseph et Abraham. Si on retient le chiffre de 40 ans comme étant l'âge moyen d'une génération (sachant d'ailleurs que Joseph est un des derniers fils de Jacob), cela suppose qu'il y a environ 120 ans entre la naissance de Abraham et celle de Joseph ; sans compter que Abraham n'a eu d'enfant qu'à un âge très avancé ("'ala-l-kibar" : Coran 14/39). On peut donc retenir le chiffre approximatif de 150 ans entre l'année de naissance de Abraham et celle de Joseph.
Ceci nous donne, comme période où aurait pu avoir eu lieu la naissance de Abraham : la plage qui va du dernier quart du XIXè siècle (- 1825) au premier quart du XVIIIè siècle avant J.-C. (- 1775).

Wallâhu A'lam (Dieu sait mieux).

Print Friendly, PDF & Email