La maison de l'islam

Comprendre l'islam... dans son authenticité, avec contemporanéité

Articles de la Catégorie ‘- Ta'âwun (التعاون) ; Muqaddima (المقدمة) ; Dharî'a (الذريعة) ; Hîla (الحيلة)’

La "hîla" (الحِيْلَة), astuce permettant de "contourner" la règle, est-elle autorisée ?

Article classé dans la catégorie: - Ta'âwun (التعاون) ; Muqaddima (المقدمة) ; Dharî'a (الذريعة) ; Hîla (الحيلة)

La "hîla" est chose différente de la "dharî'a".
En effet, la "dharî'a" est un acte qui est en soi autorisé mais qui est très susceptible de conduire l'homme à faire un autre acte, qui est, lui, interdit, déconseillé, recommandé ou obligatoire ; les ulémas considèrent ici le degré de probabilité de l'entraînement du second acte par le [...]

Lire la suite»


Dans une transaction, est-ce seulement le nom, ou bien la réalité qui est à considérer ? (هل العبرة في العقود للألفاظ والمباني، أم للمقاصد والمعاني ؟)

Article classé dans la catégorie: - Ta'âwun (التعاون) ; Muqaddima (المقدمة) ; Dharî'a (الذريعة) ; Hîla (الحيلة)

Wahba az-Zuhaylî écrit que deux grandes tendances apparaissent comme réponse à cette question...
– L'école shafi'ite considère le nom donné à la transaction, la forme extérieure de celle-ci, et la formule employée lors de sa conclusion.
Dès lors, si deux personnes emploient deux transactions qui en soi sont licites mais une fois mises bout à bout conduisent [...]

Lire la suite»


La règle est applicable à une chose portant un nom. Or cette chose ('ayn / 'amal) portait ce nom mais ne le porte désormais plus. La règle est-elle toujours applicable à cette chose ('ayn / 'amal) ?

Article classé dans la catégorie: - Raisonnement, Analogie (تعليل و قياس), - Ta'âwun (التعاون) ; Muqaddima (المقدمة) ; Dharî'a (الذريعة) ; Hîla (الحيلة)

Ibn Taymiyya écrit : "Les noms auxquels Dieu a lié des règles dans le Coran et la Sunna (sont de plusieurs types) :
– [1] il en est dont la définition et ce qu'ils désignent sont connus par les sources : Dieu et Son Messager les ont explicités ; ainsi en est-il des noms : prière, [...]

Lire la suite»


Ce qui conduit à un acte interdit /obligatoire, est-il lui aussi interdit /obligatoire ? (سَدُّ الذريعة و فَتْحُ الذريعة)

Article classé dans la catégorie: - Ta'âwun (التعاون) ; Muqaddima (المقدمة) ; Dharî'a (الذريعة) ; Hîla (الحيلة)

I) Qu'est-ce qu'une dharî'a (ذريعة) ?
La "dharî'a" (plur. dharâï') est un acte qui est en soi autorisé mais qui est très susceptible de conduire l'homme à faire un autre acte, qui est, lui, interdit, déconseillé, recommandé ou obligatoire.
La "dharî'a" est chose différente de la "muqaddima" (Ussûl ul-fiqh il-islâmî 2/904-905) :

– la "muqaddima" est [...]

Lire la suite»


Ce sans quoi l'acte obligatoire n'est pas accompli, est-ce aussi obligatoire ? (المُقَدِّمَة) (ما لا يَتِمّ الواجب إلا به، هل هو واجب ؟)

Article classé dans la catégorie: - Ta'âwun (التعاون) ; Muqaddima (المقدمة) ; Dharî'a (الذريعة) ; Hîla (الحيلة)

I) Qu'est-ce qu'une muqaddima (المُقَدِّمَة) ?
Les textes des sources – Coran et Sunna – disent d'un acte donné qu'il est obligatoire. Cependant, cet acte dépend, pour pouvoir être accompli, d'un second acte. Ce second autre acte est désigné sous le nom de "muqaddima" du premier acte, lequel premier acte est dit, par rapport au second [...]

Lire la suite»


Puis-je fournir à autrui ce dont il fera une utilisation illicite ? (مَسْألَةُ الإعانَة عَلي الحَرَام)

Article classé dans la catégorie: - Halal wa haram (حلال و حرام), - Ta'âwun (التعاون) ; Muqaddima (المقدمة) ; Dharî'a (الذريعة) ; Hîla (الحيلة), U- Finances et économie

Deux questions :
– Puis-je être commerçant (importateur ou grossiste) d'alcool ? Puis-je travailler dans un bar comme serveur d'alcool ?
– A quel degré sommes-nous responsables de ce que nous fournissons aux gens ? Je vends des téléphones pas cher. Je peux me dire : si par mon intermédiaire ils paient moins cher le téléphone, ils [...]

Lire la suite»


Peut-on vendre ce que l'islam nous a interdit d'utiliser ?

Article classé dans la catégorie: - Halal wa haram (حلال و حرام), - Ta'âwun (التعاون) ; Muqaddima (المقدمة) ; Dharî'a (الذريعة) ; Hîla (الحيلة), U- Finances et économie

Deux questions à propos de toute chose dont l'islam a déclaré illicite l'utilisation (soit l'absorption soit le port) :
1) Peut-on utiliser cette chose d'une façon autre que celle que les textes ont interdite ? Exemple : il est interdit au musulman de manger la graisse de la bête qui n'a pas été abattue de la [...]

Lire la suite»