- A quel degré de certitude (درجة اليقين) savons-nous ce que nous savons ?

Dans le fait de se préserver des actions dont nos Sources nous ont dit de nous préserver, la priorité est de se préserver des grands péchés, et de faire son maximum pour se préserver des petits péchés. Ce n'est qu'ensuite que le fait de se préserver de ce qui est Mak'rûh Tanzîhî prend sens. - B) Que désigne alors le hadîth : "يا عائشة إياك ومحقرات الأعمال، فإن لها من الله طالبا" : "O Aïcha, préserve-toi des péchés dont il est fait peu de cas ; car il y aura pour eux un compte de la part de Dieu" ? - C) Et qu'en est-il des actions qui sont dites "interdites" par tel savant, mais "autorisées" d'après tel autre ? (5/6)

- L'ensemble de ce dont nos Sources nous demandent de nous préserver est sujet à différents degrés, pour désigner lesquels on emploie l'un des 4 termes usuels (istilâhî) suivants : --- 1) ce qui est Harâm (Strictement Interdit) ; ---…

Qu'est-ce que le degré de Certitude (اليَقِيْن) dont parle le Coran, et qu'il oppose au Doute (الشَكّ) ?

Cette Certitude, Yaqîn (اليقين), et ce Doute, Shakk (الشكّ), on les retrouve ainsi mentionnés dans la Parole de Dieu : - "وَإِذَا قِيلَ إِنَّ وَعْدَ اللَّهِ حَقٌّ وَالسَّاعَةُ لَا رَيْبَ فِيهَا قُلْتُم مَّا نَدْرِي مَا السَّاعَةُ إِن نَّظُنُّ إِلَّا ظَنًّا…

Les degrés de certitude relatifs à un propos donné : il y a la certitude (اليقين), la présomption (الظنّ), le doute (الشكّ)... et d'autres degrés intermédiaires

- Il y a la certitude (dans l'esprit de l'homme) du propos : "X est assurément Y". - Il y la présomption (dans l'esprit de l'homme) du propos : "X est probablement Y". - Il y a le doute :…

Les hadîths de type "akhbâru âhâd" peuvent-ils être la source d'une croyance de type Sifat ullâh ?

Découvrir tout d'abord ce que signifie un hadîth de type "khabaru wâhidin" en lisant notre article. Dans un article précédent, nous avions évoqué cette question ("Un hadîth de type khabaru wâhidin peut-il être la source de croyances aussi ?") par…

Ce qui est rapporté du Prophète (sur lui soit la paix) par Khabaru Wâhidin et est authentique (Sahîh), est-ce certain (يقينيّ الثبوت) qu'il l'a dit, fait, approuvé ? ou est-ce seulement présumé (ظنّيّ الثبوت) ?

Les Hadîths constituent la seconde source, complétant nécessairement le Coran. Ce sont les dires, les faits et les approbations attribués au Prophète (que Dieu le bénisse et le salue). Cependant, à la différence des versets composant le texte de celui-ci, les…

Face à des argumentations divergentes, il y a : - les cas où on peut (et on doit) être certain de la rectitude de tel avis (الجزم مع القطع بـ) ; - les cas où il s'agit d'affirmer de façon ferme que c'est tel avis qui est correct (الجزم) ; - les cas où il s'agit de donner préférence à tel avis (الترجيح) ; - les cas où il s'agit de pencher vers tel avis (الميلان) ; - les cas où il s'agit de ne pas se prononcer (التوقف)

- I) Comme nous l'avions exposé dans un précédent article, nous avons 3 choses : - A) avoir les bonnes croyances pures : Dieu est Unique ; Muhammad (sur lui soit la paix) est Son dernier Messager ; les Anges…

Lorsque sur une question donnée (mas'ala) il n'y a eu que deux (ou trois, ou quatre, ou plus encore) avis chez tous les Salaf, est-il impossible que des grands savants postérieurs pensent un nouvel avis, par une nouvelle synthèse des textes existant ?

Ce genre de cas de figure constitue ce qui s'appelle un consensus implicite (ijmâ' dhimnî) : c'est-à-dire qu'il n'a existé, parmi les mujtahidûn des 3 premières générations, que par exemple 4 interprétations différentes des textes traitant de tel point donné, et…

Le hadîth de type "khabaru wâhid" ne peut-il pas être la source de croyances aussi ?

La plupart des hadîths authentiques (sahîh) sont de type "khabaru wâhid" (pluriel : "âhâd") : ils sont relatés par pas plus que 1, 2, 3 etc. transmetteurs à l'un de leurs niveaux (tabqa). Or on peut lire ici et là…