H' - Les œuvres (الأعمال سوى العقائد)

- En ce Monde, pardonner à celui qui a commis une injustice à notre égard (ظُلْم, lésion de droit) relève du Fadhl (faveur). Demander réparation, voire lui rendre la pareille, relève du 'Adl (être juste) - أخذ حقك عن الغير عدل؛ والتنازل عن حقك فضل - Faisons en sorte, nous, de ne pas venir, le Jour du Jugement, avec des lésions aux droits d'autrui. Sinon nous devrons, à ce moment-là, nous en acquitter, par dédommagement, afin que le 'Adl soit rétabli. Des dettes supérieures à nos disponibilités nous conduiraient même, alors, à la faillite ! (6/6)

Pour que les Hassanât (bonnes actions) soient agréées par Dieu, il faut déjà qu'en sus d'avoir Asl ul-îmân, on les ait pratiquées avec sincérité et conformité, et qu'on ne les ait pas fait annuler par certaines Sayyi'ât (mauvaises actions). Alors…

Dans le fait de se préserver des actions dont nos Sources nous ont dit de nous préserver, la priorité est de se préserver des grands péchés, et de faire son maximum pour se préserver des petits péchés. Ce n'est qu'ensuite que le fait de se préserver de ce qui est Mak'rûh Tanzîhî prend sens. - B) Que désigne alors le hadîth : "يا عائشة إياك ومحقرات الأعمال، فإن لها من الله طالبا" : "O Aïcha, préserve-toi des péchés dont il est fait peu de cas ; car il y aura pour eux un compte de la part de Dieu" ? - C) Et qu'en est-il des actions qui sont dites "interdites" par tel savant, mais "autorisées" d'après tel autre ? (5/6)

- L'ensemble de ce dont nos Sources nous demandent de nous préserver est sujet à différents degrés, pour désigner lesquels on emploie l'un des 4 termes usuels (istilâhî) suivants : --- 1) ce qui est Harâm (Strictement Interdit) ; ---…

Les Nawâfil (actions surérogatoires, facultatives, recommandées) sont le complément des Farâ'ïdh (actions obligatoires) - Les Nawâfil comportent : les Mandûbât Mu'akkada, ainsi que les Mandûbât ghayr mu'akkada ; par contre, elles n'incluent pas les Mubâhât (4/6)

Ibn Hajar écrit : "فتبين أن المراد من التقرب بالنوافل أن تقع ممن أدى الفرائض، لا من أخل بها. كما قال بعض الأكابر: من شغله الفرض" عن النفل فهو معذور؛ ومن شغله النفل عن الفرض فهو مغرور" : "Il est…

La bonne action que nous avons faite, ne la faisons pas annuler (إبطال / إحباط) par une mauvaise - Et s'il nous arrive par inadvertance de faire une mauvaise action, faisons-la être annihilée (إذهاب / محو / تكفير) par une bonne - (3/6)

A) Les bonnes actions : - – A.1) Pour que la bonne action que l'homme fait soit acceptable par Dieu, il faut déjà qu'il ait le minimum de foi (Asl ul-îmân). Par ailleurs, il y a 2 autres conditions à…

La condition pour l'acceptabilité (شرط القبول) de nos bonnes actions par Dieu, c'est, déjà, avoir le minimum de foi (أصل الإيمان, Asl ul-îmân) : avoir ce minimum de foi au moment de faire la bonne action, mais aussi le conserver jusqu'à son dernier souffle (sinon il y a annulation de cette bonne action : حبط العمل) (2/6)

Pour que les bonnes actions extérieures que l'homme fait soient acceptables par Dieu (شرط القبول), il y a la condition que cet homme ait la foi au moins au degré minimal (أصل الإيمان) : – "وَمَنْ أَرَادَ الآخِرَةَ وَسَعَى لَهَا…

Les Hassanât (les bonnes choses que l'on fait) et les Sayyi'ât (les choses de mal que l'on fait) sont consignées dans nos Livres de Comptes - Le Livre de chacun d'entre nous lui sera remis le Jour du Jugement, et il lui sera dit : "Lis ton Livre !" - Ensuite nos croyances et actions, bonnes et mauvaises, seront pesées dans la Balance (1/6)

- Dieu dit : "وَنُخْرِجُ لَهُ يَوْمَ الْقِيَامَةِ كِتَابًا يَلْقَاهُ مَنشُورًا اقْرَأْ كَتَابَكَ كَفَى بِنَفْسِكَ الْيَوْمَ عَلَيْكَ حَسِيبًا" : "Et Nous ferons apparaître pour lui le jour de la résurrection un Livre, qu'il trouvera déployé. "Lis ton livre ! Tu…

Les règles (أحكام) qui orientent la vie du croyant sont de plusieurs niveaux

Les règles (ahkâm) qui sont extraites des textes des sources sont de plusieurs niveaux, qu'il est important d'arriver à distinguer l'un de l'autre. – Niveau 5) Il existe des règles (ahkâm) qui concernent les éléments (ajzâ') composant une action donnée…

Pratiquer le Dîn et agir pour le Dîn

Dans notre article exposant les objectifs supérieurs des enseignements de l'islam (Maqâssid ush-sharî'a), nous avons distingué ce qui suit comme étant 2 objectifs (Maqsad, pluriel : Maqâssid) distincts : – "la pratique personnelle du dîn", c'est-à-dire ce qui fait la relation personnelle…

Que signifie "avoir le dîn kâmil" ("le dîn complet") ?

Question : J'ai entendu un discours d'un frère du Tablîgh dans lequel il était dit qu'il faut nécessairement pratiquer toute bonne action qui figure dans les hadîths, sinon on n'a pas "le dîn kâmil", "le dîn complet". Donc si je…

C'est le fait d'accomplir les actions demandées (ma'mûr bihâ) qui constitue la finalité. Quant au fait de se préserver des actions mauvaises (man'hî 'anhâ), cela est bien sûr nécessaire, mais l'objectif en est de ne pas nuire à la réalisation de la finalité

En islam, il est bien sûr demandé à la fois d'accomplir les actions requises (ma'mûr bihâ) (certaines de ces actions étant ensuite requises soit au niveau obligatoire soit au niveau recommandé) et de se préserver des actions mauvaises (man'hî 'anhâ) (certaines de ces actions…

Comprendre les différences d'importance existant entre les règles tafsîlî (I)

Quand d'un côté on veut soi-même progresser dans l'islam et on veut que ceux qui nous côtoient progressent, alors que de l'autre côté on regarde la quantité des règles (ahkâm) relatives aux actions les plus diverses de la vie, on…

Se contenter de considérer seulement certaines des règles détaillées (ahkâm tafsîliyya) relatives à une action donnée ? (I)

Dans un précédent article, nous avons évoqué le fait que les règles islamiques détaillées (ahkâm tafsîliyya) sont en fait le prolongement et le parachèvement de règles islamiques plus générales (ahkâm kulliyya). Ceci nous a amené, dans un autre et encore un autre…

Les règles détaillées (أحكام تفصيلِيّة) qui "sautent immédiatement aux yeux" sont en fait le prolongement et le parachèvement de règles de base, plus générales (أحكام كُلِّيَّة) - par ash-Shâtibî (I)

Commentant le qualificatif "rabbânî", al-Bukhârî écrit : "ويقال: الرباني الذي يربي الناس بصغار العلم قبل كباره" : "On dit que le Rabbânî, c'est celui qui éduque les gens par les petites choses du 'ilm avant les grandes" (cité par al-Bukhârî…

Ulémas et Pieux musulmans : al-'Ulamâ' wa-s-Sulahâ'

I) Le 'ilm (science dînî) : Il y a différents degrés dans le 'ilm (science du dîn)… – Déjà ce qu'il faut rappeler c'est que tout homme qui a la base de la foi (asl ul-îmân) a (contrairement à celui…

Quelle est la différence entre "faire une action donnée" : "a) avec l'objectif de Ta'abbud" / "b) avec l'objectif de Maslaha Shar'iyya" / "c) par 'Âdah Shakhsiyya, habitude ou goût personnels" ? - ما الفرق بين مباشرة العمل بقصد التعبّد، وبقصد المصلحة، وبقصد العادة ؟ - Par ailleurs : Lorsqu'on accomplit une action purement autorisée (Mubâh), peut-on avoir l'intention que cela rapproche de Dieu ?

Il existe d'une part des actions qu'il est explicitement requis de faire (matlûb ul-fi'l). Mais il existe aussi, d'autre part, des actions qui relèvent de la simple autorisation (ibâha). – Quand on dit qu'une action est requise (matlûb) dans les…

Comment comprendre la distinction faite entre "grands" et "petits" péchés ? - ما الفرق بين الكبائر والصغائر ؟

Question : Comment certains ulémas peuvent-ils dire qu'il y a des "grands" et des "petits" péchés ! Tout péché est une désobéissance à Dieu, donc tout péché est grand, et il n'y a pas de grands et petits péchés. Et puis…

Classifications des caractères juridiques (تقسيمات للأحكام التكليفية)

Ci-après différentes classifications des caractères juridiques (ahkâm) des actions : permis, recommandé, obligatoire, déconseillé et interdit... - Première Classification : celle de base : A) Mubâh (purement autorisé) (mustawi-l-fi'l wa-t-tark : fi'luhû lâ yastawjibu fî nafsihî thawâban, wa tarkuhû lâ…

Celui qui croit mais commet des actes interdits (irtikâb ul-kabâ'ïr) n'entrera-t-il jamais au paradis ?

Question : J'ai lu les deux Hadîths suivants : "N'entrera pas au Paradis celui qui a en son cœur ne serait-ce qu'un atome de d'orgueil" [rapporté par Muslim] et "N'entrera pas au Paradis celui qui s'adonne à l'alcool" [rapporté par…

Celui qui croit mais ne pratique aucune action de bien (tarku jins il-'amal), perd-il toute foi ? sera-t-il pardonné par Dieu ?

Lire au préalable : Que faut-il avoir pour avoir la Foi (أصل الإيمان) ? - Déjà pour "croire", suffit-il de "savoir que c'est vrai", ou faut-il aussi "reconnaître cela comme étant vrai" ? ou bien faut-il autre chose encore ?…

La foi : racine et branches

Le fait de négliger un acte obligatoire ou de commettre un péché grave fait-il perdre la foi ? Cette question classique de théologie musulmane a provoqué depuis les premiers siècles de l'Islam de considérables dissensions entre sunnites, kharijites, mu'tazilites, murji'ites……