Le Livre révélé à Moïse : "kitâb", différent des "suhuf" de ce prophète ?

Question :

As-salamou alaykoum.

J'ai lu votre article concernant les Livres révélés par Dieu à différents prophètes avant le Coran révélé au Prophète Muhammad (sallallâhu alayhi wa sallam). Cependant vous n'avez parlé que des grands Livres ("kitab") et vous n'avez rien dit des livrets ("sahifa"), dont on a appris à la medersa qu'ils sont différents des "kitab".

-
Réponse :

Wa 'alaykum us-salâm.

Y a-t-il ou non des "livrets" révélés par Dieu en plus des "livres" ? En fait on trouve deux versets du Coran qui parlent de "feuillets" ("suhuf") des prophètes Abraham et Moïse (en arabe "Ibrâhîm" et "Mûssâ", alayhima-s-salâm, que la paix soit sur eux), chose que certains frères ont effectivement traduit par "livret" et à propos desquels ils vous ont enseigné l'avis selon lequel le "livret" reçu par Moïse est différent du "Livre" de Loi reçu par ce même prophète…

L'un de ces deux versets dit : "N'a-t-il pas été informé de ce qu'il y a dans les feuillets de Moïse et de Abraham – celui qui a tenu sa promesse –, qu'aucune âme ne portera le fardeau d'une autre, que l'homme n'aura que ce à quoi il se sera efforcé, et que son effort sera vu [le jour du jugement] puis qu'il en sera rétribué pleinement ?" (Coran 53/36-41).

L'autre se lit ainsi : "Ceci se trouve, certes, dans les feuillets premiers, les feuillets de Abraham et de Moïse" (Coran 87/18-19) : "ceci" renvoie ici au "fait que l'au-delà est meilleur que ce monde" (mentionné en 87/17) (c'est l'un des commentaires relatés dans Rûh ul-ma'ânî), ou à "la réussite de qui se purifie, invoque le nom de son Seigneur et prie" (mentionné en 87/87/14-15) et au "fait que l'au-delà est meilleur que ce monde" (Rûh ul-ma'ânî, Tafsîr ul-jalâlayn).

Que sont ces "feuillets" ?

Il y a en fait divergence sur la question...

Selon un avis – présenté dans Tafsîr ul-jalâlayn sur Coran 53 et 87 –, il s'agit en effet de deux choses distinctes : ce que Moïse a reçu comme "Livre" ("kitâb") (cité par exemple en Coran 17/2) est différent de ce qui est désigné par "les feuillets de Moïse" ("suhufu Mûssâ").

Selon un autre avis – également présenté dans Tafsîr ul-jalâlayn sur Coran 53 – il s'agit d'une seule et même chose, désignée tantôt par "Livre" révélé à Moïse et tantôt par "feuillets de Moïse".

Cette désignation "feuillets de Abraham" n'implique pas que ces feuillets aient forcément été rédigés sous la dictée et/ ou à l'époque de Abraham, mais qu'elles reprennent le contenu d'enseignements laissés par Abraham. Ces feuillets de Abraham ont-ils ensuite été mentionnés quelque part dans un recueil, de sorte que des hommes continuent aujourd'hui à se référer à une version qu'ils présentent comme les enseignements de Abraham, ou ont-ils totalement disparu, je ne sais pas (لا أدري).

Wallâhu A'lam (Dieu sait mieux).

Print Friendly, PDF & Email