- Objectifs supérieurs de la Sharî'a (مقاصد الشريعة)

Différentes catégories par rapport à la plus ou moins grande subtilité dans la prise en considération de la Maslaha / Mafsada que le Réel présente face à la mise en pratique de l'Action requise - "التعارض بين العملين، والموازنة بينهما، والترجيح ؛ الاستصلاح" - Partie 3/3

Dans les 2 articles précédents, nous avons abordé la question de l'Istislâh : tenir compte de la Maslaha / Mafsada avant de mettre en pratique certaines actions, eu égard à la concurrence que le Réel présente devant nous : ---…

فقه المآلات : Le musulman a devant lui la possibilité de pratiquer telle Action de Bien. Cependant, par rapport à la situation dans laquelle il se trouve dans le Réel (الواقع), la pratique de cette Action de Bien est susceptible d'entraîner (في المآل) un Problème (Mafsada). Que devra alors faire ce musulman : pratiquer l'Action, sans autre considération ? ou bien considérer la nature et le degré de cette Mafsada, ainsi que la probabilité de son entraînement ? "التعارض بين العملين، والموازنة بينهما، والترجيح ؛ الاستصلاح" - Partie 2/3

----- Dans les cas cités dans le premier article sur le sujet, il y avait évaluation entre l'avantage (Maslaha) et l'inconvénient (Mafsada) que présente chacun de deux actes qui s'opposent, et qui sont distincts et tous deux présents à l'instant…

Lorsque, par rapport à la situation dans laquelle il se trouve dans le Réel (الواقع), le musulman a devant lui 2 actions en concurrence : il ne pourra pratiquer qu'une seule des 2 et devra délaisser l'autre. Comment devra-t-il faire pour évaluer l'importance de chacune de ces 2 actions, puis choisir ? "التعارض بين العملين، والموازنة بينهما، والترجيح ؛ الاستصلاح" - Partie 1/3

- I) Le Coran et la Sunna orientent déjà notre raison à propos de qu'est-ce qui prédomine de Maslaha et de Mafsada au sein des actions humaines ('amal) liées aux différents objets ('ayn) : Ainsi, Dieu a dit explicitement de…

Dans l'ensemble de la Sunna du Prophète - sur lui soit la paix - (surtout, ici : ce qu'il a dit de faire), il y a une partie qui a été énoncée par Ta'abbud (تعبّد), et une autre par Maslaha (مصلحة). Et dans l'ensemble de ce qu'il a dit de faire par Ta'abbud, il y a ce qu'il a dit en tant que Messager (et qui est donc général), mais il y a aussi ce qu'il a dit en tant que médiateur seulement (et qui n'était pas obligatoire), ce qu'il a dit en tant que juge (qui est propre aux juges), et ce qu'il a dit en tant que chef politique (et qui est propre aux chefs politiques). (Première Partie)

- I) Différents états du prophète Muhammad (sur lui soit la paix) : Le Prophète (sur lui soit la paix) était chargé d'expliciter, par ses paroles, ses actions et ses silences, le Coran. A cet égard il était : –…

Peut-on suivre une école juridique de référence (Madh'hab), et adopter l'avis d'une autre école (Madh'hab) sur quelques questions précises, par égard pour le Contexte : par Maslaha ?

- Quelques questions (massâ'ïl) à propos desquelles cette façon de faire s'avère nécessaire (nous reverrons plus en détail ces questions ainsi que les avis existants à leur sujet : en fin d'article) : – Le père peut-il marier sa fille…

Qu'est-ce que le détenteur de l'autorité a-t-il prérogative à ordonner et à interdire ? Peut-il ordonner à ceux sur qui il a autorité de faire ce que Dieu n'a, Lui, pas décrété obligatoire ? et leur interdire de faire ce que Dieu, Lui, n'a pas décrété "interdit" ?

I) De la nécessité d'une autorité : Les humains ne peuvent vivre qu'en groupe. Or tout groupe a besoin d'une autorité, puisque l'anarchie n'est pas possible. "عن نافع، عن أبي سلمة، عن أبي هريرة، أن رسول الله صلى الله عليه…

L'homme ne doit pas imiter la femme dans son apparence, et vice-versa. Oui, mais dans quoi ? qu'est-ce qui est concerné ?

Le Prophète (que Dieu le bénisse et le salue) a édicté une règle générale : il a interdit aux hommes d'imiter les femmes, et aux femmes d'imiter les hommes. Les termes exacts du hadîth sont comme suit : "عن ابن…

Les règles (أحكام) qui orientent la vie du croyant sont de plusieurs niveaux

Les règles (ahkâm) qui sont extraites des textes des sources sont de plusieurs niveaux, qu'il est important d'arriver à distinguer l'un de l'autre. – Niveau 5) Il existe des règles (ahkâm) qui concernent les éléments (ajzâ') composant une action donnée…

Pratiquer le Dîn et agir pour le Dîn

Dans notre article exposant les objectifs supérieurs des enseignements de l'islam (Maqâssid ush-sharî'a), nous avons distingué ce qui suit comme étant 2 objectifs (Maqsad, pluriel : Maqâssid) distincts : – "la pratique personnelle du dîn", c'est-à-dire ce qui fait la relation personnelle…

Lorsque Abu-d-Dardâ' écrivit à Salmân : "Viens dans la terre sanctifiée [Shâm] !"... Salmân lui répondit alors : "Une terre ne sanctifie personne. Ce n'est que l'action de l'homme qui le sanctifie" (Mâlik)

"عن يحيى بن سعيد أن أبا الدرداء كتب إلى سلمان الفارسى أن: هَلُمَّ إلى الأرض المُقَدَّسة. فكتب إليه سلمان: إنَّ الأرض لا تُقَدِّسُ أحدا، وإنما يُقَدِّسُ الإنسانَ عملُه" : Abu-d-Dardâ' [résidant alors à Shâm], écrivit à Salmân "le persan" [lequel…

Les règles détaillées (أحكام تفصيلِيّة) qui "sautent immédiatement aux yeux" sont en fait le prolongement et le parachèvement de règles de base, plus générales (أحكام كُلِّيَّة) - par ash-Shâtibî (I)

Commentant le qualificatif "rabbânî", al-Bukhârî écrit : "ويقال: الرباني الذي يربي الناس بصغار العلم قبل كباره" : "On dit que le Rabbânî, c'est celui qui éduque les gens par les petites choses du 'ilm avant les grandes" (cité par al-Bukhârî…

Face à une nouvelle question (qui n'a pas été abordée dans les textes), il s'agit de se référer aux règles détaillées (أحكام تفصيلِيّة), mais aussi, avant cela, aux règles plus générales (أحكام كُلِّيَّة) (II)

Ar-Reyssûnî souligne que face à une question juridique ou éthique (mas'ala) entièrement nouvelle, le juriste devrait chercher prioritairement à faire un qiyâs ush-shumûl à partir des règles générales (ahkâm kulliyya) de l'islam, au lieu de chercher immédiatement à faire un qiyâs ut-tamthîl à partir des règles…

Pour un Fiqh, des Fatwas, une Vision et des Rappels (Tadhkîr) qui considèrent les règles détaillées (أحكام تفصيلِيّة) mais aussi les règles générales (أحكام كُلِّيَّة) (II) (1/2)

On peut constater que l'une des choses qui manquent beaucoup aux musulmans actuellement c'est de pratiquer les actions dont parlent les textes en veillant à respecter et à observer aussi bien les règles détaillées (tafsîliyya) que les règles générales (ahkâm…

Pour un Fiqh, des Fatwas, une Vision et des Rappels (Tadhkîr) qui considèrent les règles détaillées (أحكام تفصيلِيّة) mais aussi les règles générales (أحكام كُلِّيَّة) (II) (2/ 2-1) : Suivre la Sunna, cela ne concerne pas les vêtements seulement

Dans un précédent article, nous avons parlé de la complémentarité existant entre règles détaillées (ahkâm tafsîliyya) et règles plus générales (ahkâm kulliyya) de l'islam. Ceci nous a amené, dans un autre article, à souligner les manquements dont trop souvent nous musulmans faisons preuve…

Pour un Fiqh, des Fatwas, une Vision et des Rappels (Tadhkîr) qui considèrent les règles détaillées (أحكام تفصيلِيّة) mais aussi les règles générales (أحكام كُلِّيَّة) (II) (2/ 2-3) : Destruction de bâtisses historiques pour mettre fin à la bid'a, mais édification à leur place de bâtiments luxueux et de centres commerciaux rutilants ?

Suite de l'article où nous avons souligné d'autres manquements que nous musulmans avons parfois : lorsque nous pratiquons une action ('amal) donnée, nous nous contentons de mettre en pratique la règle détaillée (tafsîlî) la concernant, sans chercher à mettre aussi en pratique la…

"Dîn" et "Dunyâ" : que signifient chacun de ces 2 termes ?

Ci-après, différents sens du terme islamique "Dîn"... A l'origine, "Dîn" signifie : "se conformer à", "se comporter". Il signifie aussi : "prendre le compte de quelqu'un" (المحاسبة) (comme dans le hadîth : "الكَيِّسُ مَنْ دَانَ نَفْسَه"). Il signifie ensuite :…

Une action qui est en soi purement autorisée (mubâh) peut revêtir un autre caractère (hukm) si l'accompagne une intention particulière (الاستعانة) ; ou bien si elle devient généralisée (kulliyyan) (d'où le hukm : مباح جزئيًّا و لكن مكروه كلّيًّا)

Ce qui est mubâh (purement autorisé) ne constitue pas, en soi, à son échelle d'élément (juz'î), de l'adoration de Dieu. Ibn Taymiyya écrit ainsi : "Nous n'adorons Dieu que par des actes obligatoires ou recommandés ; quant ce qui est…

Que signifie "faire une action par "Ta'abbud"" et "faire une action par ""Maslaha" ? - ما معنى مباشرة العمل بقصد التعبّد ومباشرة العمل بقصد المصلحة ؟ - Lorsqu'on accomplit une action purement autorisée (Mubâh), peut-on avoir l'intention que cela rapproche de Dieu ?

Il existe d'une part des actions qu'il est explicitement requis de faire (matlûb ul-fi'l). Mais il existe aussi, d'autre part, des actions qui relèvent de la simple autorisation (ibâha). – Quand on dit qu'une action est requise (matlûb) dans les…

Quand c'est par rapport à un contexte précis que la Mafsada de l'action domine sa Maslaha (النَسْء - فقه اختلافات الأحوال التي تعيشها كل جالية مسلمة)

Il existe un lien entre la règle (hukm) qui est communiquée explicitement dans les textes des sources à propos d'un acte, et la présence de maslaha (ou : "salâh") et/ou de mafsada (ou : "fassâd") dans cet acte. Nous en avions…

Quand Dhu-l-Khuwayssira et Abdullâh ibn Ubayy dirent une claire parole de kufr akbar, mais que le Prophète (sur lui soit la paix) choisit de ne rien entreprendre contre eux

(La lecture de cet article sera précédée de celle de l'article : Ai-je connaissance d'un avis différent à propos de la sanction pour apostasie ?.) Al-Bukhârî et Muslim ont rapporté le récit dit de Dhu-l-Khuwayssira, cet homme qui vint dire…

Quand le Prophète (sur lui soit la paix) choisit de ne rien réformer de l'édifice de la Kaaba parce que les Mecquois nouvellement convertis ne l'auraient pas compris

"عن عائشة رضي الله عنها قالت: سألت النبي صلى الله عليه وسلم عن الجدر أمن البيت هو؟ قال: نعم. قلت: فما لهم لم يدخلوه في البيت؟ قال: إن قومك قصرت بهم النفقة. قلت: فما شأن بابه مرتفعا؟ قال: فعل ذلك…

Quels sont les objectifs du cadre normatif islamique ? Obligations et interdits ont-ils pour objectifs la contrainte et la privation ?

On remarque que les musulman(e)s se réfèrent à des normes qui induisent une certaine exigence et une certaine privation par rapport à tout ce que l'homme est capable de faire. Les musulman(e)s doivent se lever à l'aube pour prier quand…

Maqâssid ; Maslaha et Mafsada. Ce que la Révélation a l'objectif de faire naître et de protéger en l'homme

Nous avons vu dans un précédent article que les normes communiquées par la Révélation ont comme objectif de faire naître et de préserver un certain nombre de choses chez l'homme. Quelles sont ces choses ? - I) Al-Maqâssid (sing. maqsad) :…