La maison de l'islam

Comprendre l'islam... dans son authenticité, avec contemporanéité

Articles de la Catégorie ‘- 2.3 - Intention particulière (النية) ; Sincérité dans l'intention (الإخلاص)’

Une action qui est en soi purement autorisée (mubâh) peut revêtir un autre caractère (hukm) si l'accompagne une intention particulière (الاستعانة) ; ou bien si elle devient généralisée (kulliyyan) (d'où le hukm : مباح جزئيًّا و لكن مكروه كلّيًّا)

Article classé dans la catégorie: - 2.3 - Intention particulière (النية) ; Sincérité dans l'intention (الإخلاص), - i - Règles générales / Règles détaillées (أحكام كُلّيّة / أحكام تفصيلية)

Ce qui est mubâh (purement autorisé) ne constitue pas, en soi, à son échelle d'élément (juz'î), de l'adoration de Dieu. Ibn Taymiyya écrit ainsi : "Nous n'adorons Dieu que par des actes obligatoires ou recommandés ; quant ce qui est simplement permis, cela est compté comme de l'adoration si on le fait avec l'intention d'obéissance" [...]

Lire la suite»


Embellir sciemment sa récitation du Coran pour les auditeurs, est-ce de l'ostentation ?

Article classé dans la catégorie: - 2.3 - Intention particulière (النية) ; Sincérité dans l'intention (الإخلاص), f - Réciter le texte coranique

Question :
Embellir particulièrement sa voix lorsqu'on récite le texte coranique devant des auditeurs, n'est-ce pas une volonté de se faire remarquer par ces hommes, donc un agir par ostentation ?
-
Réponse :
Embellir par sa voix la récitation du Coran que l'on fait est institué en islam (cliquez ici pour en savoir plus). Maintenant qu'en est-il du [...]

Lire la suite»


Quand on accomplit une action purement autorisée (mubâh), peut-on avoir l'intention que cela rapproche de Dieu ? - Quelle est la différence entre "faire une action par "تعبّد"" et "faire une action par "مصلحة"" ?

Article classé dans la catégorie: - 2.3 - Intention particulière (النية) ; Sincérité dans l'intention (الإخلاص), - ii - Maslaha et Mafsada, a.b - Différentes catégories de "Sunnas" (سُنَّة تعبُّدِيّة ؛ سُنَّة مَصلحِيّة ؛ سُنَّة عادِيّة)

Il existe d'une part des actions qu'il est explicitement requis de faire (matlûb ul-fi'l).
Mais il existe aussi, d'autre part, des actions qui relèvent de la simple autorisation (ibâha).
Quand on dit qu'une action est requise (matlûb) dans les textes, cela signifie que :
– 1) d'une part elle est requise en soi (matlûb fî nafsihî) et [...]

Lire la suite»


Quand on accomplit une action des 'ibâdât, quelle intention et quelle disposition intérieure faut-il avoir pour que cela rapproche de Dieu ?

Article classé dans la catégorie: - 2.3 - Intention particulière (النية) ; Sincérité dans l'intention (الإخلاص)

Les actions de la catégorie des 'ibâdât sont celles qui ont été instituées (mashrû') pour permettre à l'homme de renforcer son lien spirituel avec Dieu :
– soit qu'il s'agit d'une action qui ne peut être dévolue qu'à cet objectif (c'est le cas de la prière rituelle, par exemple) ;
– soit qu'il s'agit d'une action qui peut être dévolue, selon l'intention [...]

Lire la suite»


Peut-on faire une action cultuelle (des 'ibâdât) avec l'objectif d'obtenir un avantage autre que le rapprochement avec Dieu ?

Article classé dans la catégorie: - 2.2.2 - Actions de spiritualité (عبادات), - 2.3 - Intention particulière (النية) ; Sincérité dans l'intention (الإخلاص), L- Questions liées au culte (مسائل متعلقة بالعبادات)

Toutes les actions relevant de la catégorie (jins) "'ibâdât" ont la même finalité. Ash-Shâtibî écrit : "Il en est de même des 'ibâdât : l'objectif fondamental ("al-maqsad ul-aslî") dans (les 'ibâdât) est le fait de se tourner vers l'Unique l'Adoré, et le fait de Le garder unique dans le fait de se diriger vers Lui en [...]

Lire la suite»


Quand on accomplit une action des 'âdât qui est "obligatoire" ou "recommandée", faut-il avoir une intention particulière pour que cela rapproche de Dieu ?

Article classé dans la catégorie: - 2.3 - Intention particulière (النية) ; Sincérité dans l'intention (الإخلاص)

Est-ce que le seul fait de pratiquer une action du domaine des 'âdât à qui les sources ont conféré tel caractère ta'abbudî – par exemple "obligatoire" ou "recommandé" – rapproche de Dieu dès lors que cela aura été fait volontairement et de plein gré (sans istithqâl 'aqlî) par le musulman, même si celui-ci n'aura alors pas eu l'intention particulière [...]

Lire la suite»


L'action sans intention aucune / sans intention précise est-elle valide (sahîh), rapportera-t-elle de la thawâb ?

Article classé dans la catégorie: - 2.3 - Intention particulière (النية) ; Sincérité dans l'intention (الإخلاص), L- Questions liées au culte (مسائل متعلقة بالعبادات), c - Quelques principes détaillés

Quand on aborde la question de l"'intention" – an-niyya –, on veut parfois évoquer la nécessité de bien cerner qui est l'être pour qui on fait l'action (tamyîzu ma'mûlin lahû 'an ma'mûlin lahû) : il s'agit alors de vérifier qu'on agit bien sincèrement pour la recherche de l'Agrément de Dieu et non pour un autre objectif [...]

Lire la suite»


Toucher un salaire pour une activité constituant du culte ou un service du dîn (qurba)

Article classé dans la catégorie: - 2.3 - Intention particulière (النية) ; Sincérité dans l'intention (الإخلاص), U- Finances et économie

Celui qui enseigne le Coran à des personnes peut-il toucher pour ce faire un salaire, au même titre que tout autre enseignement ?
Si la réponse est non, c'est parce que enseigner le Coran a été institué pour qu'il rapporte des récompenses dans la vie future.
Si la réponse est oui, alors une autre question survient : [...]

Lire la suite»


Les différents niveaux d'intention

Article classé dans la catégorie: - 2.3 - Intention particulière (النية) ; Sincérité dans l'intention (الإخلاص)

Question :
J'ai lu, dans le premier chapitre de Riyâd us-sâlihîn, deux hadîths qui me paraissent contradictoires : l'un dit que celui qui avait fait l'intention de faire une mauvaise action puis n'a pas fait celle-ci, Dieu n'inscrira pas à son passif cette mauvaise action ; l'autre dit que celui qui avait l'intention de tuer quelqu'un [...]

Lire la suite»


Que signifie "Faire ses actions sincèrement pour Dieu" ?

Article classé dans la catégorie: - 2.3 - Intention particulière (النية) ; Sincérité dans l'intention (الإخلاص)

Faire un acte de "divinisation" (mazinnat ul-'ibâda) vis-à-vis d'un autre être que Dieu, c'est faire acte de grand associationnisme (shirk akbar), qui contredit le fondement même de la foi. Entrent ainsi dans cette catégorie le fait de sacrifier un animal au nom d'un autre que Dieu, le fait d'adresser une invocation (du'a) à un autre [...]

Lire la suite»