La maison de l'islam

Comprendre l'islam... dans son authenticité, avec contemporanéité

Articles de la Catégorie ‘W- La société humaine’

La Jâhiliyya : la situation que connaissaient les Arabes avant la venue de l'islam (1/2)

Article classé dans la catégorie: Culture, identité, communauté, nationalité, f - Les fils d'Ismaël, et les Arabes

– Ja'far ibn Abî Tâlib avait dit au Négus d'Abyssinie l'ayant questionné sur la religion qu'ils suivaient :
"O Roi, nous étions des gens de Jâhiliyya : nous adorions des idoles, mangions la bête non abattue de la façon voulue, commettions des choses impudiques, coupions des liens familiaux, avions de mauvaises relations de voisinage, et le [...]

Lire la suite»


Le terme "'Urf" / "Ma'rûf" désigne à la fois : "Ce qui est Bien", et : "Ce qui est d'usage /bienséant" - المعروف المعيّن بالشرع، والمعروف المفوَّض تفصيله إلى عادة الناس

Article classé dans la catégorie: - Ta'âwun (التعاون) ; Muqaddima (المقدمة) ; Dharî'a (الذريعة) ; Hîla (الحيلة) ; 'Urf, l'Usage (العُرف), Culture, identité, communauté, nationalité, c - Les Normes religieuses et la Raison humaine

"'Urf" et "Ma'rûf" sont synonymes. C'est bien pourquoi dans le Coran on lit : "وَأْمُرْ بِالْمَعْرُوفِ" (Coran 31/17), et aussi : "وَأْمُرْ بِالْعُرْفِ" (Coran 7/199). Al-Bukhârî écrit ainsi : "العُرْفُ: المَعرُوفُ" (Al-Jâmi' us-Sahîh).
On lit également dans Lissân ul-'Arab : "والعُرْفُ والعَارِفَة والمَعرُوفُ وَاحِدٌ؛ ضِدُّ النُّكْرِ" (Lissân ul-'Arab).
-
Quelques textes :
- "وَالْوَالِدَاتُ يُرْضِعْنَ أَوْلَادَهُنَّ حَوْلَيْنِ كَامِلَيْنِ لِمَنْ [...]

Lire la suite»


Deux passages du Coran où pratiquer ce qui y a été mentionné peut se faire /se fait par le recours à un moyen autre que celui évoqué mais permettant de réaliser le même objectif (ما وجد فيه المعنى / ما وجدت فيه العلة), et ce à cause d'un contexte différent de celui du lieu /de l'époque de la révélation du Coran (2/5) (تعدية الصلاحية)

Article classé dans la catégorie: - Interprétation selon la Ratio Legis, pour restreindre ou étendre la norme (تعليل الحكم فتخصيصه أو تعديته) - Raisonnement par Analogie (القياس), Culture, identité, communauté, nationalité, d - Commentaire de versets coraniques

Nous parlons ici de cas de figure où :
--- la cause (sabab) ainsi que le principe motivant ('illa) de la règle (hukm), de même que les conditions de son applicabilité (shurût ul-wujûb), tous ces éléments sont présents dans le réel (wâqi'), ce qui entraîne que la règle est applicable,
--- néanmoins, ce qui est stipulé dans [...]

Lire la suite»


Peut-on suivre une école juridique de référence (Madh'hab), et adopter l'avis d'une autre école (Madh'hab) sur quelques questions précises, par égard pour le Contexte : par Maslaha ?

Article classé dans la catégorie: - Fatwâ, Ijtihâd / Suivre les avis d'un savant, ou d'une école juridique (الاجتهاد والفتوى / التقليد / التمذهب), - ii - Bienfait (Maslaha, مصلحة) et Méfait (Mafsada, مفسدة), Culture, identité, communauté, nationalité

-
Quelques questions (massâ'ïl) à propos desquelles cette façon de faire s'avère nécessaire (nous reverrons plus en détail ces questions ainsi que les avis existants à leur sujet : en fin d'article) :
– Le père peut-il marier sa fille (étant en âge de se marier mais n'ayant jamais été mariée auparavant) sans le consentement [...]

Lire la suite»


هل لولي الأمر حق إلزام رعيته بالعمل برأي مخصوص من جملة آراء المجتهدين في مسألة ، وذلك تبعًا لما رأى في ذلك من المصلحة ؟

Article classé dans la catégorie: - Divergence d'interprétations (التنازع/ الاختلاف), - Fatwâ, Ijtihâd / Suivre les avis d'un savant, ou d'une école juridique (الاجتهاد والفتوى / التقليد / التمذهب), W- La société humaine, X- La cité

كتبه : أنس أحمد لالا ـ جزيرة ريونيون ـ فرنسا

-
بسم الله الرحمن الرحيم .
الحمد لله رب العالمين، والصلاة والسلام على سيّدنا محمَّد خاتم الأنبياء والمرسلين وعلى آله وأصحابه أجمعين .
-
إن تساءل أحد : لم هذا السؤال ؟
فالجواب أن خذ مثلا مسألة تزويج الأب بنته البالغة والباكرة برجل كفء بغير استئذانها : يجوز هذا عند [...]

Lire la suite»


Evocation de juifs dans le Coran : ne pas tomber dans les simplifications

Article classé dans la catégorie: W- La société humaine, X- La cité, d - Commentaire de versets coraniques, d - Moïse - Judaïsme

Certains passages du Coran adressent certains reproches aux juifs.
Or il ne faut pas, en tant que musulman lisant ces passages, tomber dans la simplification et l'amalgame.
-
I) La première chose qu'il faut savoir c'est que le terme "اليهود" (littéralement : "les juifs") ne désigne pas systématiquement "les juifs dans leur totalité" :
En effet, l'article défini "AL", [...]

Lire la suite»


Question d'un concitoyen non-musulman : "Demeure-t-il fidèle à la République française, celui qui trouve une loi française injuste ?"

Article classé dans la catégorie: Culture, identité, communauté, nationalité, Sécularisme et Laïcité

Question :
Vous dites être des citoyens français, comme sont citoyens français tant de gens d'autres confessions. Pourtant vous gardez vos valeurs islamiques.
Vous reconnaissez vous-même que ce que la loi de notre pays vous contraint à faire, vous le faites juste par les gestes, tout en considérant au fond de votre pensée que le vrai, le [...]

Lire la suite»


Question d'un coreligionaire : "Obéir à une loi qui déclare licite ce que Dieu a clairement déclaré illicite, n'est-ce pas un acte de shirk akbar, contredisant donc aslu tawhîd il-ulûhiyya ?

Article classé dans la catégorie: 1.5 - Reconnaître Dieu comme divinité (تأليه الله), et ne diviniser rien d'autre que Lui (توحيد الله في الألوهية), Culture, identité, communauté, nationalité, c - ضرورة تحكيم الشرع : De la nécessité de prendre comme référentiel ce que Dieu agrée

Question :
Des hommes, s'étant accordés le pouvoir absolu de légiférer, votent une loi qui déclare "interdite" une action qu'Allah a clairement déclarée "obligatoire" (c'est une action à propos du statut de laquelle il n'y a pas divergence d'interprétations entre les mujtahidûn : tous sont unanimes à dire qu'elle est obligatoire). Le musulman qui [...]

Lire la suite»


La pensée en mal ("سوء الظنّ", ou, en urdu, "بد گماني") qu'on a au sujet d'autrui, quand cela demeure-t-il interdit, et quand cela devient-il autorisé (1/2) ?

Article classé dans la catégorie: - 2.1 - Généralités, W- La société humaine

I) Quelques exemples concrets :
1) Toi et ton groupe avez donné préférence, au sujet de tel point (mas'ala), à tel avis. Or, sur un forum public, un frère (S) exprime son désaccord avec cet avis, et affirme préférer tel autre avis. Par ailleurs, cet autre avis que ce frère S dit [...]

Lire la suite»


La pensée en mal ("سوء الظنّ", ou, en urdu, "بد گماني") qu'on a au sujet d'une personne, cette personne peut-elle en être elle-même responsable (التعرض لسوء الظن) ? (2/2)

Article classé dans la catégorie: - 2.1 - Généralités, W- La société humaine

La lecture de l'article-ci sera impérativement précédée de celle de l'article : La pensée en mal ("سوء الظنّ", ou, en urdu, "بد گماني") qu'on a au sujet d'autrui, quand cela demeure-t-il interdit, et quand cela devient-il autorisé ?
Dans cet autre article, nous avions exposé les deux critères qui font qu'une pensée en mal au sujet [...]

Lire la suite»