La maison de l'islam

Comprendre l'islam... dans son authenticité, avec contemporanéité

Articles de la Catégorie ‘c - Normes et raison’

Pour les actions du Culte de Dieu (العبادات), le principe de base est de s'en tenir à ce qui est dit dans les textes (التوقيف). Par contre, pour les actions temporelles (العادات), le principe de base est la permission originelle (الإباحة) ; par ailleurs, il existe une certaine latitude à établir le principe motivant et à vérifier s'il est présent dans le réel (الالتفات إلى المعنى / التعليل)

Article classé dans la catégorie: - Raisonnement, Analogie (تعليل و قياس), c - Normes et raison

Tout ce qui figure dans cet article se rapporte aux actions (al-a'mâl az-zâhira) :
A) Si ces actions relèvent de la catégorie des 'Ibâdât, alors :
– A.1) Une action ('amal) qui n'existe pas dans les textes du Coran et de la Sunna, on ne peut pas la pratiquer : ni l'inventer, ni l'emprunter à une autre [...]

Lire la suite»


Est-ce contraire à la Sunna que de s'acquitter de la Zakât ul-fitr (ou Sadaqat ul-fitr) en donnant au pauvre non pas une mesure de l'une des denrées que le Prophète (صلى الله عليه وسلم) a mentionnées, mais la valeur de celle-ci en monnaie ?

Article classé dans la catégorie: - Objectifs supérieurs de la Sharî'a (مقاصد الشريعة), - Raisonnement, Analogie (تعليل و قياس), a.b - Différentes catégories de "Sunnas" (سُنَّة تعبُّدِيّة ؛ سُنَّة مَصلحِيّة ؛ سُنَّة عادِيّة), c - Normes et raison

Question :
Chaque année pendant le ramadan j'entends des frères dire que s'acquitter de la zakât ul-fitr en monnaie, selon l'avis de Abû Hanîfa, cela n'est pas valable, car contraire à la Sunna du Prophète (sallallâhu 'alayhi wa sallama) ?
Chaque année il y a ce débat chez nous.
L'avis de Abû Hanîfa qui autorise [...]

Lire la suite»


Le fait que la raison se soumette au fait que c'est Dieu le Hâkim (fi-t-tashrî' aussi), cela n'implique pas qu'elle n'ait aucun travail à faire pour comprendre et qu'elle ne puisse jamais relativiser l'applicabilité du propos

Article classé dans la catégorie: - Raisonnement, Analogie (تعليل و قياس), 1.5 - Reconnaître Dieu comme divinité (تأليه الله), et ne diviniser rien d'autre que Lui (توحيد الله في الألوهية), c - Normes et raison, c - ضرورة تحكيم الشرع : De la nécessité de prendre comme référentiel ce que Dieu agrée

Lorsque le texte présente la règle (Mahkûm bih) et l'action de la personne à qui elle s'adresse (Mahkûm 'alayh), mais y adjoint des nuances :
Dans les textes il y a une règle (mahkûm bih) (un statut légal) qui s'applique à une action donnée (fi'l mahkûm 'alayh). Or :

– parfois cette règle (mahkûm bih) s'applique à [...]

Lire la suite»


Dans le Coran et la Sunna, le nom pluriel précédé de l'article défini "Al-" induit normalement une généralité absolue, mais parfois une généralité seulement relative : "Les hommes" (النَّاس) ; "Les polythéistes" (الْمُشْرِكُونَ) ; "Les juifs" (الْيَهُود) ; "Les chrétiens" (النَّصَارَى) (III - 1/2)

Article classé dans la catégorie: b - Croyances et raison, c - Normes et raison, c - Principes à connaître pour une compréhension correcte de versets coraniques (أصول التفسير), d - Commentaire de quelques propos du Prophète (شرح أحاديث)

Avant d'exposer le détail de cela, voici quelques exemples où cela apparaît de façon très évidente :
– Faisant les éloges des Compagnons, à qui une ou quelques personnes étaient venues dire, après la bataille de Uhud, que les Quraysh s'étaient rassemblés pour les combattre, mais qui restèrent sereins et n'hésitèrent pas à monter au front malgré leur récente [...]

Lire la suite»


Pourquoi les Musulmans avaient-ils considéré les conquêtes des Mongols (XIIIè siècle) comme une mauvaise chose, alors que eux-mêmes avaient conquis des terres ?

Article classé dans la catégorie: J- Questions classiques ou actuelles, Z''- Relations Islam-Occident - Relations inter-nation-ales, Z'- Paix et conflit en islam, c - Normes et raison

Question :
J'ai lu avec attention votre article parlant des Mongols de Gengis Khan et de leur conquête de Bagdad [cliquez ici]. Vous avez relevé que les Mongols ont voulu soumettre de nouvelles cités pour agrandir leur espace et faire régner le Yassa et ses valeurs sur le plus de terres possibles. Vous avez écrit que les musulmans [...]

Lire la suite»


Ceux qui sont kâfir (n'ont pas la foi que Dieu agrée) sont-ils responsables des actions extérieures (furû') ?

Article classé dans la catégorie: X- La cité, a - Généralités, c - Normes et raison, f - Divers

"هل الكافرون مخاطبون بالفروع ؟"
-
A) Ceux qui sont morts en ayant choisi de ne pas adhérer à la religion que Dieu agrée, seront-ils responsables de leur non-acceptation des croyances qu'implique l'adhésion à cette religion, c'est-à-dire des ussûl (nous parlons bien de ceux à qui ce message et ces croyances sont parvenus, pas de ceux à qui ils [...]

Lire la suite»


Comprendre les différences d'importance existant entre les règles tafsîlî (I)

Article classé dans la catégorie: 3- De la pédagogie en islam, pour sa propre progression et pour l'enseignement aux autres, c - Normes et raison, c - Quelques principes détaillés

Quand d'un côté on veut soi-même progresser dans l'islam et on veut que ceux qui nous côtoient progressent, alors que de l'autre côté on regarde la quantité des règles (ahkâm) relatives aux actions les plus diverses de la vie, on prend conscience qu'il est plus que jamais nécessaire de tenir compte des priorités afin de [...]

Lire la suite»


Se contenter de considérer seulement certaines des règles détaillées (ahkâm tafsîliyya) relatives à une action donnée ? (I)

Article classé dans la catégorie: 3- De la pédagogie en islam, pour sa propre progression et pour l'enseignement aux autres, J- Questions classiques ou actuelles, c - Normes et raison, c - Quelques principes détaillés

Dans un précédent article, nous avons évoqué le fait que les règles islamiques détaillées (ahkâm tafsîliyya) sont en fait le prolongement et le parachèvement de règles islamiques plus générales (ahkâm kulliyya).
Ceci nous a amené, dans un autre et encore un autre articles, à souligner les manquements dont trop souvent nous musulmans faisons preuve dans notre effort pour [...]

Lire la suite»


Les règles détaillées (أحكام تفصيلِيّة) qui "sautent immédiatement aux yeux" sont en fait le prolongement et le parachèvement de règles de base, plus générales (أحكام كُلِّيَّة) - par ash-Shâtibî (I)

Article classé dans la catégorie: - i - Règles générales / Règles détaillées (أحكام كُلّيّة / أحكام تفصيلية), 3- De la pédagogie en islam, pour sa propre progression et pour l'enseignement aux autres, c - Normes et raison

A) Un écrit de ash-Shâtibî sur le sujet :
Ash-Shâtibî écrit :
"اعلم أن القواعد الكلية هي الموضوعة أوَّلًا والذي نزل بها القرآن على النبي صلى الله عليه وسلم بمكة.
ثم تبعها أشياء بالمدينة كملت بها تلك القواعد التي وضع أصلها بمكة".
"Sache que les règles générales (al-qawâ'ïd al-kulliyya) (sont) ce qui fut posé d'abord ; (il s'agit de) [...]

Lire la suite»


Face à une nouvelle question (qui n'a pas été abordée dans les textes), il s'agit de se référer aux règles détaillées (أحكام تفصيلِيّة), mais aussi, avant cela, aux règles plus générales (أحكام كُلِّيَّة) (II)

Article classé dans la catégorie: - i - Règles générales / Règles détaillées (أحكام كُلّيّة / أحكام تفصيلية), J- Questions classiques ou actuelles, c - Normes et raison

Ar-Reyssûnî souligne que face à une question juridique ou éthique (mas'ala) entièrement nouvelle, le juriste devrait chercher prioritairement à faire un qiyâs ush-shumûl à partir des règles générales (ahkâm kulliyya) de l'islam, au lieu de chercher immédiatement à faire un qiyâs ut-tamthîl à partir des règles détaillées (ahkâm tafsîliyya) présentes dans les textes. Ceci ne signifie pas qu'il ne soit pas [...]

Lire la suite»