c - Quelques principes détaillés

En tant que musulman, peut-on/ doit-on (li Maslaha) être présent dans une assemblée où l'action que nous considérons interdite est ouvertement commise ?

Avant-propos : --- Boire une quantité conséquente d'alcool a été interdit pour lui-même : cela provoque l'ivresse. --- Boire une toute petite quantité d'alcool, seulement décelable par ses sens mais insuffisante pour provoquer l'ivresse, cela constitue également un interdit. ---…

Le terme "'Urf" / "Ma'rûf" désigne à la fois : "Ce qui est Bien", et : "Ce qui est d'usage /bienséant" - المعروف المعيّن بالشرع، والمعروف المفوَّض تفصيله إلى عادة الناس

"'Urf" et "Ma'rûf" sont synonymes. C'est bien pourquoi dans le Coran on lit : "وَأْمُرْ بِالْمَعْرُوفِ" (Coran 31/17), et aussi : "وَأْمُرْ بِالْعُرْفِ" (Coran 7/199). Al-Bukhârî écrit ainsi : "العُرْفُ: المَعرُوفُ" (Al-Jâmi' us-Sahîh). On lit également dans Lissân ul-'Arab :…

Différentes catégories par rapport à la plus ou moins grande subtilité dans la prise en considération de la Maslaha / Mafsada que le Réel présente face à la mise en pratique de l'Action requise - "التعارض بين العملين، والموازنة بينهما، والترجيح ؛ الاستصلاح" - Partie 3/3

Dans les 2 articles précédents, nous avons abordé la question de l'Istislâh : tenir compte de la Maslaha / Mafsada avant de mettre en pratique certaines actions, eu égard à la concurrence que le Réel présente devant nous : ---…

فقه المآلات : Le musulman a devant lui la possibilité de pratiquer telle Action de Bien. Cependant, par rapport à la situation dans laquelle il se trouve dans le Réel (الواقع), la pratique de cette Action de Bien est susceptible d'entraîner (في المآل) un Problème (Mafsada). Que devra alors faire ce musulman : pratiquer l'Action, sans autre considération ? ou bien considérer la nature et le degré de cette Mafsada, ainsi que la probabilité de son entraînement ? "التعارض بين العملين، والموازنة بينهما، والترجيح ؛ الاستصلاح" - Partie 2/3

----- Dans les cas cités dans le premier article sur le sujet, il y avait évaluation entre l'avantage (Maslaha) et l'inconvénient (Mafsada) que présente chacun de deux actes qui s'opposent, et qui sont distincts et tous deux présents à l'instant…

Lorsque, par rapport à la situation dans laquelle il se trouve dans le Réel (الواقع), le musulman a devant lui 2 actions en concurrence : il ne pourra pratiquer qu'une seule des 2 et devra délaisser l'autre. Comment devra-t-il faire pour évaluer l'importance de chacune de ces 2 actions, puis choisir ? "التعارض بين العملين، والموازنة بينهما، والترجيح ؛ الاستصلاح" - Partie 1/3

- I) Le Coran et la Sunna orientent déjà notre raison à propos de qu'est-ce qui prédomine de Maslaha et de Mafsada au sein des actions humaines ('amal) liées aux différents objets ('ayn) : Ainsi, Dieu a dit explicitement de…

Tout ce que le Prophète (sur lui soit la paix) a dit de faire, cela lui a-t-il été révélé ? ou bien une partie est-elle le résultat de son ijtihad ? (Seconde Partie)

Dans la Première Partie, nous avons démontré que s'il y a de nombreuses choses que le Prophète (que Dieu le bénisse et le salue) a dit de faire ta'abbudan, il est d'autres choses qu'il a dit de faire maslahatan. Voici…

Dans l'ensemble de la Sunna du Prophète - sur lui soit la paix - (surtout, ici : ce qu'il a dit de faire), il y a une partie qui a été énoncée par Ta'abbud (تعبّد), et une autre par Maslaha (مصلحة). Et dans l'ensemble de ce qu'il a dit de faire par Ta'abbud, il y a ce qu'il a dit en tant que Messager (et qui est donc général), mais il y a aussi ce qu'il a dit en tant que médiateur seulement (et qui n'était pas obligatoire), ce qu'il a dit en tant que juge (qui est propre aux juges), et ce qu'il a dit en tant que chef politique (et qui est propre aux chefs politiques). (Première Partie)

- I) Différents états du prophète Muhammad (sur lui soit la paix) : Le Prophète (sur lui soit la paix) était chargé d'expliciter, par ses paroles, ses actions et ses silences, le Coran. A cet égard il était : –…

Peut-on, à une personne, donner comme Fatwa que l'action est Autorisée, et à une autre que la même Action est Interdite ? - Distinguer les cas de réel Double Discours, et les cas des Différences de Réponses dues à des Différences de Situations (هل يمكن تغيير الفتوى بتغير الواقع؟)

Peut-on, à une personne, donner comme fatwa que l'action est autorisée, et à une autre que la même action est interdite ? La règle première est que cela n'est pas possible. Sauf là où, d'après les textes eux-mêmes, la réponse…

Peut-on suivre une école juridique de référence (Madh'hab), et adopter l'avis d'une autre école (Madh'hab) sur quelques questions précises, par égard pour le Contexte : par Maslaha ?

- Quelques questions (massâ'ïl) à propos desquelles cette façon de faire s'avère nécessaire (nous reverrons plus en détail ces questions ainsi que les avis existants à leur sujet : en fin d'article) : – Le père peut-il marier sa fille…

Lire les Ecritures (= Coran et Sunna), mais prendre également connaissance de la Tradition d'interprétation (= Ijtihad des Mujtahidûn) - De l'importance de ne pas contredire le Consensus (الإجماع) des Mujtahidûn - (1/3)

Nos sources sont le Coran et la Sunna. C'est-à-dire que nous faisons le Tahkîm du Coran et de la Sunna. Mais, en sus de nous référer aux Textes de ces deux sources, il nous faut également vérifier la compréhension que…

Quand il y a 2 façons de concilier une règle générale et un hadîth particulier - Sur une question donnée, il existe un hadîth authentique ; cependant, ce hadîth peut parfois être compris selon un sens différent du seul sens littéral (ظاهر)

I) Les 2 principes suivants sont bien connus : –  1) "Le particulier (khâss) a priorité sur le général ('âmm) : priorité dans le sens où il nuance ce général, en induisant une exception (takhsîs, taqyîd) à l'intérieur de ce…

Quand tu entends un avis différent de celui de tes savants de référence, t'empresses-tu de crier que l'autre avis est "du grand n'importe quoi" ? "de l'égarement" ? "du kufr akbar" ?

Al-Juwaynî a dit, parlant des Ash'arites pour évoquer leur posture : "Les gens de la vérité ont dit que...". Ibn Taymiyya critique cette formulation en ces termes : "Dans ce propos il y a ce qui nécessite d'être réfuté en…

1) Sais-tu dire : "لا أدري", "Je ne sais pas" ? - 2) Sais-tu renvoyer à autre que toi ? - 3) Sais-tu citer la source de la recherche que tu cites ? - 4) Au cas où tu t'aperçois que tu t'es trompé, parviens-tu à délaisser ce dont tu sais maintenant que cela est erroné, et adopter ce qui est juste ?

Chaque musulman / musulmane doit œuvrer pour le Dîn. Chaque musulman / musulmane doit faire des efforts pour diffuser le Dîn : "بلغوا عني ولو آية" ("Transmettez de moi, fût-ce un seul verset", a dit le Prophète, paix sur lui).…

Chaque croyance pure, ainsi que le statut de chaque action, cela est fixe (muta'ayyan) auprès de Dieu. Le ijtihad consiste à faire l'effort de trouver cela, éventuellement en interaction avec le Réel - Mais possèdes-tu les compétences nécessaires pour te prononcer au sujet de la question quant à laquelle tu donnes un avis (que ce soit une question de Tafsîr du Coran, des Ussûl ul-hadîth, de la 'Aqîda pure ou du Fiqh, etc.) ?

--- a) Commettre une action qui est dûment interdite, cela est interdit. Ne pas accomplir une action qui est dûment obligatoire, cela est interdit. (Rappel : certaines actions sont obligatoires seulement lorsque la cause (sabab), le principe motivant ('illah) et…

L'autorité exécutive d'un pays musulman peut-elle imposer à tous les musulmans s'y trouvant de ne plus pratiquer, à propos d'une question donnée, qu'un avis précis parmi tous les avis existant depuis des siècles entre les mujtahidûn ?

Ce qui suit est la traduction de notre article en arabe : هل لولي الأمر حق إلزام رعيته بالعمل برأي مخصوص من جملة أراء المجتهدين في مسألة ، وذلك تبعًا لما رأى في ذلك من المصلحة ؟. - [Introduction quant…

هل لولي الأمر حق إلزام رعيته بالعمل برأي مخصوص من جملة آراء المجتهدين في مسألة ، وذلك تبعًا لما رأى في ذلك من المصلحة ؟

كتبه : أنس أحمد لالا ـ جزيرة ريونيون ـ فرنسا - بسم الله الرحمن الرحيم . الحمد لله رب العالمين، والصلاة والسلام على سيّدنا محمَّد خاتم الأنبياء والمرسلين وعلى آله وأصحابه أجمعين . - إن تساءل أحد : لم هذا…

Qu'est-ce que le détenteur de l'autorité a-t-il prérogative à ordonner et à interdire ? Peut-il ordonner à ceux sur qui il a autorité de faire ce que Dieu n'a, Lui, pas décrété obligatoire ? et leur interdire de faire ce que Dieu, Lui, n'a pas décrété "interdit" ?

I) De la nécessité d'une autorité : Les humains ne peuvent vivre qu'en groupe. Or tout groupe a besoin d'une autorité, puisque l'anarchie n'est pas possible. "عن نافع، عن أبي سلمة، عن أبي هريرة، أن رسول الله صلى الله عليه…

Ibn Sayyâd était-il le futur Dajjâl, ou pas ?

– Le texte du Coran, le Prophète (que Dieu le bénisse et le salue) l'a reçu intégralement en révélation. – Par contre, pour ce qui est de sa Sunna : --- les principes généraux (al-kulliyyât / al-jâwâmi'), il les tous…

Face à des argumentations divergentes, il y a : - les cas où on peut (et on doit) être certain de la rectitude de tel avis (الجزم مع القطع بـ) ; - les cas où il s'agit d'affirmer de façon ferme que c'est tel avis qui est correct (الجزم) ; - les cas où il s'agit de donner préférence à tel avis (الترجيح) ; - les cas où il s'agit de pencher vers tel avis (الميلان) ; - les cas où il s'agit de ne pas se prononcer (التوقف)

I) Comme nous l'avions exposé dans un précédent article, nous avons 3 choses : - A) avoir les bonnes croyances pures : Dieu est Unique ; Muhammad (sur lui soit la paix) est Son dernier Messager ; les Anges et…

Pourquoi le fait de faire "Tafwîdh ul-ma'nâ" des termes (lafz) parlant de "Sifât ullâh" telles que "يدَيَّ" et "اسْتَوَى", cela ne constitue pas une posture de dhalâl mais seulement une khata' ijtihâdî qat'î ?

Dans le Coran et la Sunna figurent des termes tels que "Yadâhu", "Waj'hu rabbika", "Thumma-s'tawâ 'ala-l-'arsh", etc. Doit-on : - appréhender ces termes en leur sens premier ? - ou bien en faire une ta'wîl et en comprendre un sens…

Est-il vrai que les Ahl us-Sunna wa-l-Jamâ'ah sont exclusivement aujourd'hui les adeptes des 4 écoles juridiques instituées (hanafite, malikite, shafi'ite et hanbalite) ?

I) Les points évoqués dans les textes de l'islam sont de 2 types : – les massâ'ïl i'tiqâdiyya (ou : khabariyya, ou : 'ilmiyya) : les points relatifs à des croyances pures ; – et les massâ'ïl 'amaliyya : les points…

Dans l'ensemble des propos que tiennent ceux qui se réclament de l'islam, qu'est-ce qui fait la différence entre : - le propos de kufr akbar ; - le propos de dhalâl ; - l'erreur ijtihâdî qat'î ; - et l'erreur ijtihâdî zannî ? (4/4)

Nous avions dans les 3 articles précédents (les 757, 758 et 759) présenté un tableau récapitulatif des catégories de divergences d'avis et d'interprétations des textes. Dans l'un d'eux (le 757) nous avons donné un exemple de chaque catégorie. Dans un…

Les degrés de divergences entre tous les avis existant chez ceux qui se réclament de l'islam - درجات الاختلافات الواقعة بين مجموع المنتسبين إلى الإسلام - Des traces de ces différentes catégories chez Ibn Taymiyya (3/4)

Voici nos deux tableaux récapitulatifs des (7 + 1) différents degrés de divergences existant entre tous ceux qui se réclament de l'islam : - - I) Voici ces 7 (+ 1) catégories de divergences d'avis : 1) - A :…

Y a-t-il des preuves dans les Hadîths et les Âthâr, de l'existence des différents degrés de divergence que nous avons exposés ? (صور مذكورة في الأحاديث والآثار، تندرج تحت الدرجات المتعددة للاختلافات) - (2/4)

Nous avons déjà publié dans l'article précédent nos 2 tableaux (arabe et français) récapitulatifs des différents degrés de divergences existant entre tous ceux qui se réclament de l'islam : - - Voici maintenant des Hadîths (du Prophète, que Dieu le…

Tableau (arabe et français) récapitulatif des degrés de divergences entre tous les avis existant chez ceux qui se réclament de l'islam - درجات الاختلافات الواقعة بين مجموع المنتسبين إلى الإسلام - Avec des exemples au travers d'avis et de propos émis par des ulémas et autres - (1/4)

Tout avis différent de celui que tu as appris dans ton enfance ou que tu as entendu de tes shuyûkh de référence, n'est pas systématiquement "un avis de dhalâl" (ou en urdu : "de gumrâhî") ! Parfois cela l'est réellement,…

L'homme ne doit pas imiter la femme dans son apparence, et vice-versa. Oui, mais dans quoi ? qu'est-ce qui est concerné ?

Le Prophète (que Dieu le bénisse et le salue) a édicté une règle générale : il a interdit aux hommes d'imiter les femmes, et aux femmes d'imiter les hommes. Les termes exacts du hadîth sont comme suit : "عن ابن…