B- "Le Cerveau" (المُخّ) et "le Cœur" (القلب) : même chose ? - "العلم والمعرفة", "Connaître" : Ce que nous ne pouvons pas / ce que nous pouvons /devons savoir

Dans le fait de se préserver des actions dont nos Sources nous ont dit de nous préserver, la priorité est de se préserver des grands péchés, et de faire son maximum pour se préserver des petits péchés. Ce n'est qu'ensuite que le fait de se préserver de ce qui est Mak'rûh Tanzîhî prend sens. - B) Que désigne alors le hadîth : "يا عائشة إياك ومحقرات الأعمال، فإن لها من الله طالبا" : "O Aïcha, préserve-toi des péchés dont il est fait peu de cas ; car il y aura pour eux un compte de la part de Dieu" ? - C) Et qu'en est-il des actions qui sont dites "interdites" par tel savant, mais "autorisées" d'après tel autre ? (5/6)

- L'ensemble de ce dont nos Sources nous demandent de nous préserver est sujet à différents degrés, pour désigner lesquels on emploie l'un des 4 termes usuels (istilâhî) suivants : --- 1) ce qui est Harâm (Strictement Interdit) ; ---…

Qu'est-ce que "l'Invisible et le Visible", "الغيب والشهادة", que le Coran évoque ? - Et qu'en est-il de consulter un devin ?

Le Coran distingue, en maints passages, la Shahâda du Ghayb. Le Ghayb désigne, en langue arabe, tout ce qui est absent / dissimulé de toi : "الغيب في كلام العرب: كل ما غاب عنك" (Tafsîr ul-Qurtubî). – Le Ghayb Haqîqî…

Qu'est-ce que le degré de Certitude (اليَقِيْن) dont parle le Coran, et qu'il oppose au Doute (الشَكّ) ?

Cette Certitude, Yaqîn (اليقين), et ce Doute, Shakk (الشكّ), on les retrouve ainsi mentionnés dans la Parole de Dieu : - "وَإِذَا قِيلَ إِنَّ وَعْدَ اللَّهِ حَقٌّ وَالسَّاعَةُ لَا رَيْبَ فِيهَا قُلْتُم مَّا نَدْرِي مَا السَّاعَةُ إِن نَّظُنُّ إِلَّا ظَنًّا…

العلم - Ce que l'homme ne peut pas savoir - Ce qu'il peut savoir - Ce qu'il doit savoir - De quels outils dispose-t-il pour le savoir ?

L'homme a la capacité d'avoir, dans son esprit, des connaissances liées à la réalité. Nous employons ici le terme "connaissance" en son sens premier : - "Il fait froid aujourd'hui" : c'est une connaissance que l'homme obtient par la sensation…

Le langage humain - Mot (= Signifiant), Sens (= Signifié), Réalité

- Introduction) C'est Dieu Lui-même qui a enseigné au premier humain les noms de toute chose : – Le passage coranique qui évoque cette particularité de Adam : "وَعَلَّمَ آدَمَ الأَسْمَاء كُلَّهَا ثُمَّ عَرَضَهُمْ عَلَى الْمَلاَئِكَةِ فَقَالَ أَنبِئُونِي بِأَسْمَاء هَؤُلاء…

Les Mots (الألفاظ) sont Importants. Et tout aussi important est de connaître le(s) Sens (المعنى/ المعاني) qui est(sont) véritablement le(s) leur(s), et qui les fait(font) évoquer telle, ou telle autre Réalité (الحقيقة الخارجة)

I) Introduction : Pour nous faire savoir ce en quoi Il veut que nous croyons (i'tiqâd) et ce qu'Il veut que nous faisons ('amal), Dieu a révélé à Son Messager un texte (le Coran) qui est composé de Mots. De…

Peut-on donner une information au sujet de Dieu par un Qualificatif ou un ensemble de termes qui nous semble(nt) être le synonyme (مُرادف أو مُقارب) ou le corollaire (لازم) d'un terme que le Coran ou la Sunna a employé au sujet de Dieu ?

- Peut-on dire : "Dieu est Intelligent", sachant que le Coran dit que "Dieu est Savant", mais n'emploie pas à Son Sujet le qualificatif "Intelligent" ? - Peut-on dire en arabe : "الله قديم" (avec le terme "Qadîm" - "ce…

Ceux qui affirment qu'on ne connaît pas le Sens (معنى) des Termes qualifiant Dieu (ألفاظ الصفات), ceux-là ne doivent pas traduire ces Termes en Français, mais les garder tels quels en Arabe, au milieu de la phrase en français !

Le terme "Yadayya" dans le verset "مَا خَلَقْتُ بِيَدَيّ" (Coran 38/75) : quelle était la posture des Salaf Sâlih à son sujet ? Il y a eu plusieurs explications sur ce point, énoncées par différentes tendances, chacune d'elles affirmant que…

Les degrés de certitude relatifs à un propos donné : il y a la certitude (اليقين), la présomption (الظنّ), le doute (الشكّ)... et d'autres degrés intermédiaires

- Il y a la certitude (dans l'esprit de l'homme) du propos : "X est assurément Y". - Il y la présomption (dans l'esprit de l'homme) du propos : "X est probablement Y". - Il y a le doute :…

Les hadîths de type "akhbâru âhâd" peuvent-ils être la source d'une croyance de type Sifat ullâh ?

Découvrir tout d'abord ce que signifie un hadîth de type "khabaru wâhidin" en lisant notre article. Dans un article précédent, nous avions évoqué cette question ("Un hadîth de type khabaru wâhidin peut-il être la source de croyances aussi ?") par…

Ce qui est rapporté du Prophète (sur lui soit la paix) par Khabaru Wâhidin et est authentique (Sahîh), est-ce certain (يقينيّ الثبوت) qu'il l'a dit, fait, approuvé ? ou est-ce seulement présumé (ظنّيّ الثبوت) ?

Les Hadîths constituent la seconde source, complétant nécessairement le Coran. Ce sont les dires, les faits et les approbations attribués au Prophète (que Dieu le bénisse et le salue). Cependant, à la différence des versets composant le texte de celui-ci, les…

Face à des argumentations divergentes, il y a : - les cas où on peut (et on doit) être certain de la rectitude de tel avis (الجزم مع القطع بـ) ; - les cas où il s'agit d'affirmer de façon ferme que c'est tel avis qui est correct (الجزم) ; - les cas où il s'agit de donner préférence à tel avis (الترجيح) ; - les cas où il s'agit de pencher vers tel avis (الميلان) ; - les cas où il s'agit de ne pas se prononcer (التوقف)

- I) Comme nous l'avions exposé dans un précédent article, nous avons 3 choses : - A) avoir les bonnes croyances pures : Dieu est Unique ; Muhammad (sur lui soit la paix) est Son dernier Messager ; les Anges…

Quelle différence entre ce que désigne le terme "عِلْم" et ce que désigne le mot "مَعْرِفة" ?

"Ma'rifa" et "'Ilm" sont deux termes arabes qui désignent le fait de "connaître" et de "savoir", mais dont le sens est nuancé l'un par rapport à l'autre. C'est bien pourquoi d'un côté on dit : "Fulânun ya'rifu-llâha" ("Untel connaît Dieu") mais…

La foi ne se construit pas uniquement par des arguments rationnels, mais aussi par le fait de faire "goûter" son cœur à ses réalités

Question (posée par mail) : "Je suis tombé sur un livre dont l'auteur essaie de démontrer que c'est le prêtre Waraqa qui est à l'origine de la prédication du Prophète Muhammad. Inutile de vous dire que maintenant je nage dans le…

Lorsque sur une question donnée (mas'ala) il n'y a eu que deux (ou trois, ou quatre, ou plus encore) avis chez tous les Salaf, est-il impossible que des grands savants postérieurs pensent un nouvel avis, par une nouvelle synthèse des textes existant ?

Ce genre de cas de figure constitue ce qui s'appelle un consensus implicite (ijmâ' dhimnî) : c'est-à-dire qu'il n'a existé, parmi les mujtahidûn des 3 premières générations, que par exemple 4 interprétations différentes des textes traitant de tel point donné, et…

Le hadîth de type "khabaru wâhid" ne peut-il pas être la source de croyances aussi ?

La plupart des hadîths authentiques (sahîh) sont de type "khabaru wâhid" (pluriel : "âhâd") : ils sont relatés par pas plus que 1, 2, 3 etc. transmetteurs à l'un de leurs niveaux (tabqa). Or on peut lire ici et là…

Est-ce le cerveau, ou bien le cœur, qui est le siège de la raison ?

Deux questions : 1) Est-ce le cerveau ou le cœur qui est le siège de la pensée, de la réflexion et du raisonnement ? 2) Est-ce le cœur ou le cerveau qui est le siège des émotions, des sentiments et…

La vraie connaissance est-elle à chercher dans des livres ou dans son cœur ?

Un Message (reçu par mail) : Assalâmu aleikum. Le Prophète savait lire dans les cœurs, n'est-ce pas ? Les savants sont les héritiers du Prophète, dit-on... Ma question est : avez-vous comme le Prophète la connaissance des cœurs ? Faudrait-il…

La foi musulmane et le doute

– Un premier sens du mot "doute" est qu'il s'agit du fait de considérer l'existence et l'inexistence d'un point donné comme deux possibilités tout à fait égales ("الشك المصطلح وهو التوقف بين الأمرين من غير مزية لأحدهما على الآخر" :…